samedi 11 juin 2016

Les petits bonheurs de juin 2016 semaines #1 et #2

J'avoue, ça me désole de ne pas arriver à tenir le rythme des publications sur le blog, mais je croule sous le boulot en ce moment, et je préfère passer le temps libre qu'il me reste en compagnie de mes enfants et de mon amoureux. Mais n'allez pas croire que je me plains : j'ai des éditeurs formidables qui se mettent en quatre pour me faire bosser depuis ma séparation, et les deadlines parfois un peu tendues sont un moindre prix à payer pour balayer mes angoisses d'indépendante. Je leur suis vraiment reconnaissante de tout ce qu'ils font pour moi et je suis ravie de pouvoir les aider à mon tour sur un roman que nous avons casé dans mon planning en catastrophe. Cela dit, j'ai tout de même deux semaines de retard dans les petits bonheurs, mine de rien. Je ne vous fais pas languir plus longtemps, voici un petit tour d'horizon des jolis moments qui m'ont inspiré de la gratitude ces derniers temps. 

 Samedi 28 mai, c'est ma première journée de libre depuis bien longtemps. Je la passe chez MAOC, le merveilleux endroit où j'ai rencontré la plupart de mes ami-e-s du Sud, où j'ai obtenu mes deux degrés de reiki et où je pratique le chant intuitif. Pensé comme un endroit convivial, mi-salon de thé, mi-boutique ésotérique, MAOC regroupe de nombreux thérapeutes dans divers domaines (numérologie, tarot, reiki, fleurs de Bach, huiles essentielles, acupuncture, PNL, hypnose eriksonienne et bien d'autres). C'est un peu ma deuxième maison, et je suis ravie d'aider mes ami-e-s à accueillir les visiteurs qui sont venus à l'occasion de la journée portes ouvertes. Le soir, après le concert de la talentueuse Alix, ma prof de chant préférée, nous organisons un petit atelier chant intuitif avec le public, puis nous chantons notre répertoire. C'est la première fois que je chante devant mon amoureux  et je n'en mène pas large (je suis sûre que ça va le faire beaucoup rire en lisant ça), mais j'oublie très vite ma nervosité tellement j'adore les chansons que nous avons créées et les personnes avec qui je chante. Les enfants, qui assistent aux cours une semaine sur deux, connaissent le répertoire par cœur. Si Kelian préfère rester chanter dans le public, mon chéri encourage Typhaine à surmonter sa peur et à me rejoindre sur scène. Un moment magique !

Dimanche 29, on profite d'une grasse matinée bien méritée après les émotions de la veille, puis on part rejoindre les parents de mon chéri pour une balade en Avignon. Des pluies torrentielles nous obligent à faire demi-tour, mais qu'à cela ne tienne, on se réfugie chez moi dans la joie et la bonne humeur. 

Lundi 30, c'était une bonne idée, cette promenade matinale après avoir déposé les enfants à l'école, parce qu'après ça, je ne vois pas passer la journée. Après le cours de musique de Kelian, je ramène les enfants chez leur père. En rentrant, je me console devant un épisode de Game of Thrones

Provence Vieux village Vieilles Pierres Clocher Soleil Pensée positive Positive Thinking Count Your Blessings Little Things Gratitude
Difficile de croire que la veille, c'était le déluge...

Mardi 31, nouvelle journée de relecture de trad, autant dire que je ne décolle pas beaucoup de l'ordinateur. C'est plutôt une bonne chose, ça m'évite de trop penser que ma mère aurait eu 68 ans aujourd'hui. J'avais pressenti que cette date anniversaire me perturberait plus que d'habitude, sans doute à cause de tous les changements survenus depuis janvier. Du coup, j'ai demandé à mon chéri de me tenir compagnie. Cette très belle soirée en tête à tête se termine sur une note très romantique : sortis prendre l'air, on se réfugie à l'intérieur de la cabane de l'aire de jeux pour échapper au mauvais temps. Main dans la main, on regarde la pluie tomber en savourant le moment présent. (Oui, ma vie ressemble à une comédie romantique ces derniers temps. Moi aussi, j'hallucine.)

Mercredi 1er juin, j'envoie ma trad à mon éditrice, alléluia ! Fini les monstres baveux et les vaisseaux spatiaux en perdition, à moi les super-héros et les rues de New York ! J'alterne moments studieux et instants complices avec mon chéri, une journée comme je les aime ! 

Jeudi 2, surprise, un ami à qui je n'avais pas parlé depuis très longtemps me contacte sur Skype. On se raconte nos vies pendant une heure et on se promet de s'appeler bientôt. Le truc, c'est de réussir à se libérer et à trouver le bon créneau : il habite à Philadelphie et on a 6 heures de décalage ! 
Mais je ne fais pas que parler, j'enchaîne aussi les pages de ma nouvelle trad. Pour me récompenser, je m'installe pour dîner devant la dernière saison de The Good Wife. Quatre épisodes plus tard, je m'arrache difficilement du canapé. Si je m'écoutais, je passerais la nuit devant la télé ! J'aime tellement cette série !

Vendredi 3, je sens que la journée va être moins productive que la veille, j'ai plein de rendez-vous amicaux à honorer. Je commence par appeler Kleo. Nous raccrochons au bout d'une heure et demie en ayant le sentiment d'avoir encore plein de choses à nous dire, mais notre conversation m'ouvre les yeux sur certains sujets qui me préoccupent, et ça me fait beaucoup de bien. L'après-midi, je mets mon nouveau projet professionnel à l'épreuve en compagnie de deux amies. J'ai encore du boulot, mais ça commence à prendre forme. Sur le chemin du retour, je croise cette drôle de plante aux fleurs duveteuses. Et puis j'ai le bonheur de retrouver mon chéri, de retour de Montpellier après deux jours de répétitions. 

Provence #summeriscoming arbre à perruque Pensée positive Positive Thinking Count Your Blessings Little Things Gratitude
Miss Sunalee me souffle qu'il s'agit d'un arbre à perruque...

Samedi 4, on prend les mêmes et on recommence : je traduis pendant que mon amoureux joue de la basse. Comme on se motive l'un l'autre pour bosser, ce n'est qu'en fin d'après-midi que nous sortons nous promener. Bien évidemment, on n'a pas fait 500 mètres qu'il se met à pleuvoir. Tant pis, on rentre à la maison et on allume des bougies, vu qu'il fait très noir tout à coup. Heureusement, l'orage passe, et nous voilà aux premières loges pour assister au défilé des gardians. C'est la fête dans mon petit village, et le cortège passe juste devant la maison ! 

Dimanche 5, je prends une vraie journée de repos. Même si c'est la deuxième en huit jours, ça me fait tout drôle, j'avais perdu l'habitude ! Nous allons voir X-Men Apocalypse au cinéma, et c'est une très bonne surprise. Alors qu'on s'attendait au pire, on a vraiment beaucoup aimé. J'ose à peine vous promettre une critique, mais j'aimerais bien en parler plus longuement...
Après le cinéma, nous partons chez mon chéri et passons une excellente soirée sur la terrasse, au bord de la piscine, en compagnie de son colocataire et de ses enfants. 

Lundi 6, comme le fait remarquer mon amoureux, chaque fois qu'on va chez lui, on a un peu l'impression de partir en week-end. Hélas, les meilleures choses ont une fin, et il faut bien rentrer, le travail m'attend. (Surtout, que, lapsus révélateur, j'ai oublié mon portable et la clé USB sur laquelle se trouve ma trad.) De toute façon, le grand bonheur du jour, c'est de retrouver les enfants. Après un dîner épique où ils se lèvent toutes les cinq minutes pour danser et chanter, nous partons nous promener tous les quatre. Je savoure la complicité qui unit mes enfants et mon chéri, et je mesure la chance qui est la mienne. 

Enfants Famille Happiness Pensée positive Positive Thinking Count Your Blessings Little Things Gratitude

Mardi 7, le grand bonheur du jour est purement matériel : après deux jours pendant lesquels le chauffe-eau était en panne, nous avons à nouveau de l'eau chaude ! Alléluia ! (Once more with feeling.) Autre grande joie, participer à la création d'une super nouvelle chanson en cours de chant intuitif - et entendre Kelian et Typhaine la fredonner en rentrant à la maison !

Mercredi 8, ce serait presque une journée à oublier, tellement tout le monde semble à bout de nerfs. Les enfants se disputent avec leurs copains, les voisins s'engueulent, une dame rouspète après les gamins du quartier, dont les miens, parce que son bébé n'arrive pas à dormir... Difficile de garder sa sérénité dans tout ça ! Mais la gentillesse de ma pharmacienne me redonne le sourire : non seulement elle sacrifie un lot pour me permettre d'acheter un produit qui n'était pas vendu à l'unité, mais en plus elle m'offre un cadeau, alors que c'est elle qui me rend service !

Jeudi 9, je prends vraiment plaisir à bosser sur ma nouvelle trad (et c'est tant mieux vu les délais très courts). Une fois n'est pas coutume, je boucle ma journée à 17h et j'en profite pour planifier les prochains repas, faire des courses et passer du temps avec les enfants. J'avais l'intention de regarder The Good Wife, mais je passe finalement la soirée à écrire la plus grande partie de ce billet !

Vendredi 10, il fait beau, il fait chaud, je suis en petite robe d'été et j'attaque la journée par une grande balade. J'arrête de travailler de bonne heure parce qu'il y a une exposition à la médiathèque, juste en face de chez moi, et j'ai un peu l'impression que toute l'école s'est donnée rendez-vous pour admirer les travaux des enfants de CM1. Ça fait un boucan pas possible mais mes loulous s'amusent avec leurs copains, et c'est l'essentiel. Mon chéri nous rejoint au moment où la rue retrouve son calme habituel, et nous passons une super soirée tous les quatre, qui se termine sur l'esplanade où les enfants s'amusent avec les jets d'eau. Nous rentrons avec le sourire (et complètement trempés pour certains), prêts à attaquer un week-end studieux (samedi) et reposant (dimanche) !  

Et vous, c'était comment ces deux dernières semaines ? 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...