lundi 28 mars 2016

Les petits bonheurs de mars 2016 semaine #4

Cette semaine, j'ai jonglé avec un emploi du temps bien chargé côté travail et une vie sociale encore plus remplie. Mais n'allez pas croire que je m'en plains, bien au contraire ! J'ai passé des super moments auprès des gens que j'aime, j'ai fait de merveilleuses rencontres et je continue de prendre mes marques dans ma nouvelle vie. C'était ma première semaine sans les enfants, et même si ça me tord le ventre, j'essaie de profiter des bons côtés de la situation sans trop m'appesantir sur leur absence. Je dors peu, mais mon sommeil n'a jamais été aussi profond depuis onze ans, comme si mon cerveau savait qu'il n'a pas à guetter un cri, un pleur ou un appel. J'organise mes journées en fonction des mes activités et non des leurs et j'apprécie de travailler à mon rythme, sans devoir m'interrompre pour les emmener à l'école, préparer les repas ou régler une dispute fraternelle. Ce qui ne m'empêche absolument pas de compter les jours jusqu'à leur retour, quand leur présence dans la maison apaisera l'autre partie de mon cerveau, celle qui s'inquiète dès qu'ils sont hors de ma vue. (La maternité, c'est apprendre à vivre avec ses contradictions !)

Samedi 19 mars, je travaille, comme tous les week-ends depuis trois semaines. A un moment donné, il règne un silence presque suspicieux dans la maison. Je sors de mon bureau sur la pointe des pieds et je descends jeter un coup d’œil dans la chambre des enfants : Kelian joue à un jeu vidéo sur l'ordinateur et Typhaine est plongée dans Harry Potter et le Prince de sang-mêlé. Ils sont tellement concentrés qu'ils n'entendent pas mon chéri arriver, alors qu'ils ont passé la journée à demander à quelle heure il arrivait ! Par contre, une fois qu'il est là, ils ne le lâchent plus, comme lors de notre première soirée tous ensemble ! Je n'en reviens toujours pas, mais je savoure ce bonheur...

Dimanche 20, je devais garder les enfants jusqu'au lundi soir, mais leur père me propose de les récupérer un jour plus tôt pour les emmener au cinéma. Après leur départ, et alors que le vide se fait sentir, je constate avec un certain amusement que je n'ai jamais eu autant de liberté et que je ne sais absolument pas quoi en faire. J'en profite pour regarder deux épisodes de Downton Abbey et rédiger les petits bonheurs de la semaine. Rien de tel qu'une de mes séries préférées et un peu de pensée positive pour voir de nouveau le verre à moitié plein !

Lundi 21, si je devais ne trouver qu'un seul avantage à ma situation de mère divorcée, ce serait celui-ci : je n'ai pas à me lever à 7h ! Je passe un excellent moment avec une amie thérapeute et sa famille. Nous déjeunons sur sa terrasse, au soleil, et ce premier repas en plein air a un avant-goût d'été.

Mardi 22, la folie et la bêtise humaines frappent de nouveau, mais je décide de me concentrer sur l'essentiel, comme je vous l'explique ici

Plateau repas apéro dînatoire quiches crudités bougies

Mercredi 23, je travaille d'arrache-pied toute la journée, si bien que je prends le temps d'une vraie pause le soir. J'allume des bougies et je me prépare un plateau repas. Dehors, le mistral est glacial, mais ma maison me fait l'effet d'un nid douillet. (Il n'y manque que ses poussins...)

Jeudi 24, le petit bonheur du jour, c'est de préparer mes affaires pour le lendemain : sur un coup de tête, mon chéri et moi avons décidé de partir en week-end dans sa famille, en Franche-Comté !

Franche Comté Défilé d'Entreroche Morteau Doubs Sapins

Vendredi 25, après cinq heures de route pendant lesquelles nous n'avons absolument pas vu passer le temps, nous arrivons à destination. Malgré un temps plus que maussade, je tombe sous le charme de la région, que je ne connaissais pas du tout. Les parents de mon chéri nous accueillent à bras ouverts, et nous passons une excellente soirée tous les quatre. Une fois de plus, je mesure ma chance et je me dis que la vie est douce...

Et vous, c'était comment, votre semaine ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

3 commentaires:

  1. J'espère que tu auras passé un bon week-end (Je viens tout juste de découvrir ton blog) ravie de te suivre!

    RépondreSupprimer
  2. J'ai mis quelques années à savourer pleinement les "avantages" d’être mère divorcée. Et si je suis toujours aussi contente d'avoir mes deux derniers "poussins" à la maison, j'avoue que j'apprécie aussi quand je les vois partir chez leur père (même si souvent je dois gérer les récriminations le concernant, parfois dès la 1ère 1/2 journée, mais bon, étant donné le personnage, ce n'est guère étonnant, sauf que malheureusement, je ne peux pas faire grand-chose... Juste écouter et suggérer de pistes pour que ce soit le moins désagréable possible).

    RépondreSupprimer
  3. Coucou !
    Je suis contente de lire tes petits bonheurs :) Gros bisous
    Fedora

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...