mercredi 3 février 2016

Clare Mackintosh - Te laisser partir

Tout commence par un terrible accident de voiture au cours duquel un petit garçon de 5 ans perd la vie. Le chauffard qui l'a renversé prend la fuite sans même appeler les secours. La police se lance à sa recherche, mais les indices sont bien minces. Pendant ce temps, une femme inconsolable tente de reconstruire sa vie dans un petit cottage isolé au bord de la mer...

Il m'est absolument impossible de vous en dire plus sur l'intrigue sans dévoiler le coup de théâtre qui intervient au milieu de ce polar bien ficelé. Il m'a fait penser à Les Apparences, même si Clare Mackintosh n'a pas, de mon point de vue, la virtuosité de Gillian Flynn. Pour tout vous avouer, j'ai trouvé la première partie relativement insipide. Le conflit entre vie professionnelle et vie privée qui met en péril le mariage du héros, capitaine de police, est un énorme cliché. L'atmosphère qui se dégage de toutes les scènes au Pays de Galles avec cette femme qui tente de refaire sa vie fait irrésistiblement penser à Broadchurch, sauf que ça n'a pas forcément éveillé mon intérêt. Si je n'avais pas reçu ce livre en service de presse de la part des éditions Marabout et de Babelio, j'aurais probablement abandonné ma lecture...

Et j'aurais eu tort. Car on découvre dans la deuxième partie qu'on s'est totalement planté sur l'identité d'un des personnages ; en fait,  l'auteure nous a remarquablement mené en bateau. Et ça, quand même, ça me laisse admirative, d'autant que l'intrigue décolle enfin et nous livre le portrait touchant d'une femme prise dans l'enfer des violences conjugales. Au final, je ne regrette pas ma lecture et je me dis que Clare Mackintosh est une auteure à suivre, pour peu qu'elle veuille bien s'éloigner des clichés du genre. Car pour un premier roman, on n'est pas passé loin du coup de maître !

Rendez-vous sur Hellocoton !

1 commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...