mercredi 2 septembre 2015

[Un mot pour le mois] Septembre 2015


Août fut, à l'image de juillet, un mois étrange où je n'ai cessé de m'interroger sur mon avenir. Ah, on peut dire qu'il fut bien prise de tête, cet été 2015 ! Le cœur du problème ? Mon couple, encore et toujours : ce que j'en attends, ce qu'il m'apporte et la nécessité absolue de retrouver ma propre individualité. Oui, je sais, vous commencez à connaître le refrain. Croyez-moi, je n'en peux plus de l'entendre moi aussi. Et d'ailleurs, depuis une semaine, je ne l'entends plus. J'ai décidé une fois pour toutes d'entériner la décision prise au mois de mai, à savoir aller de l'avant et reconstruire notre union plutôt que de la défaire définitivement.

Mais j'ai bien failli jeter l'éponge. J'ai passé deux mois à me demander si c'était ce que je voulais vraiment, si les efforts à consentir en valaient la peine. Et, finalement, ce n'est pas mon esprit rationnel qui m'a apporté la réponse à ces questions, mais mon corps. Du moment où j'ai commencé à envisager très sérieusement la séparation, je n'ai cessé de me sentir mal et j'ai enchaîné les crises d'angoisse et les crises de larmes. J'ai d'abord cru que c'était normal, que ça faisait partie du travail de deuil à faire concernant notre relation. Mais quand, finalement, en rentrant d'Italie, je me suis rendue compte que je ne pouvais pas, que je ne voulais pas partir, j'ai retrouvé la paix, physique et mentale, instantanément. J'avoue que je n'en reviens toujours pas !

Ça m'a rappelé cet excellent article de la coach de vie Danielle LaPorte, dans lequel elle explique qu'à chaque fois qu'on fait une avancée majeure dans notre vie, il est tout à fait normal que l'on recule et que l'on retombe dans de vieux schémas. On pense avoir surmonté l'obstacle après bien des efforts et, bam !, on se le reprend en pleine figure, comme pour confirmer les progrès accomplis. C'est très exactement ce qui s'est passé pour moi pendant ces deux mois d'été. Comme je le disais plus haut, j'en reviens au même point qu'à la mi-mai, mais je sais maintenant que c'est ce que je veux vraiment.

Et ce que je veux vraiment, c'est m'assumer telle que je suis. Je sacrifie depuis trop longtemps deux choses qui font partie intégrante de moi : ma créativité et mon besoin vital de calme et de solitude. Je n'ai pas réussi jusqu'ici à concilier ces deux éléments avec mon mariage, mes enfants et ma carrière, mais ça va changer. Le "hasard" fait qu'on a trouvé un superbe appartement meublé à Avignon et on a décidé de l'acheter. On compte le louer à la nuit ou à la semaine pour le rentabiliser, mais on va aussi faire en sorte que, de temps en temps, chacun puisse y passer quelques jours tout seul. Vous n'imaginez pas comme j'ai hâte de me retrouver là-bas au calme pour écrire et vivre uniquement à mon rythme. Je suis consciente que ce n'est pas un modèle qui parle à tout le monde, loin de là, mais c'est ce dont j'avais besoin, et le sexy quadra aussi, pour des raisons qui n'appartiennent qu'à lui.

Du coup, je ne peux m'empêcher de voir le verre à moitié plein : ce fut une période extrêmement formatrice et enrichissante. Mais comme ce fut aussi particulièrement difficile à vivre, j'ai décidé de ne pas choisir d'objectifs ambitieux pour septembre. Ce mois-ci, je vais me contenter d'ÊTRE, tout simplement. J'ai envie d'accueillir chaque moment, bon ou mauvais, comme il vient, sans me poser de question. Je ne veux plus me prendre la tête. (J'ajouterais bien "jamais", mais me prendre la tête, c'est un peu ma spécialité, et je pense qu'il faudra des années de méditation quotidienne avant que ce trait de caractère s'estompe !)

Rendez-vous sur Hellocoton !

17 commentaires:

  1. Je trouve que c'est une super idée. Un couple n'a pas besoin d'être fusionnel pour exister.et si chacun y trouve son compte, c'est parfait. Vous trouverez toujours des critiques, mais il est temps d'assumer ses choix

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est exactement ça, il est temps d'assumer ce qu'on est ! Merci pour tes encouragements :)

      Supprimer
  2. Chacun trouve la manière de fonctionner qui lui convient et c'est très bien ainsi ! Il y a autant de modèles que de couples... ce qui est important c'est que vous vous y retrouviez tous les 2... Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je m'en rends compte en lisant vos messages... Et je me rends compte aussi que je suis longtemps restée prisonnière de schémas classiques qui ne me correspondaient pas mais que j'avais intégrés malgré moi. Il y a encore du chemin à faire pour s'en libérer mais je crois que je suis sur la bonne voie. Merci et bisous :)

      Supprimer
  3. Finalement, c'est un peu comme Armalite et son appartement à Sonpatelin, non ? :)
    En tous cas c'est génial d'avoir trouvé une solution - et puis, un appart' à Avignon ... On a vu pire sortie de crise :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, ça y ressemble, tu as raison :)
      Et c'est clair que c'est pas dégueu comme sortie de crise. C'est même le rêve, en fait ! ^^

      Supprimer
  4. Je trouve que le plus important dans la vie de couple, c'est d'accepter de ne pas rentrer dans un modèle défini selon je ne sais quelle vieille règle. Votre modèle en transition est à mille lieues du nôtre, on pourrait très difficilement accepter cette idée pour nous mais eh, c'est super, on n'a pas besoin parce que nous on vit comme bon nous semble aussi (et on a parfois droit aux sourcils levés pour être à l'exact opposé, absolument pas solitaires :D).
    Je suis heureuse de savoir que tu vas mieux et qu'une solution va vous permettre de vivre mieux au quotidien :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison, soyons-nous mêmes sans nous soucier de ce que les autres pensent et souhaitons simplement que chacun de nous trouve le bonheur dans le modèle qui lui ressemble. Gros bisous ma Laura <3

      Supprimer
  5. Bravo d'avoir su vous écouter et trouver une solution qui vous convienne à tous les deux.

    Je sais que dans un (pas si) lointain passé, j'aurais pensé que c'était une façon étrange de concevoir la vie de couple. Et aujourd'hui, je me surprends à envisager de partir quelques jours même sans l'homme pour rencontrer des gens que j'ai envie de rencontrer. Ce n'est pas encore demain que je concrétiserai (parce que je ne le sens pas prêt à accepter ça sereinement) mais ça fait son chemin dans ma tête...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu sais que si dans tes envies de voyage, il te prend l'idée de venir dans le Sud, j'en serai ravie. D'autant qu'il y aura bientôt à notre disposition un appartement où nous pourrions passer quelques jours entre filles, je dis ça, je dis rien ;-)

      Supprimer
  6. Oh oui se prendre la tête sans cesse je sais ce que c'est et comme c'est épuisant. Cet appartement est une bonne solution et alternative à vos besoins respectifs de vous retrouver seul. Je pense que c'est très bénéfique pour un couple de parfois s'éloigner pour mieux se retrouver. Bonne route à vous deux Isa et carpe diem ;)

    RépondreSupprimer
  7. je viens de lire ton récit et je me reconnais bien là dedans. Même si je n'ai rien laissé transparaître parce que toute façon je ne sais pas comment y mettre des mots, j'ai vécu un drame personnel en juillet. On ne s'attendait pas à ça et cela a généré beaucoup de remises en question, notamment de mon côté : sur tout. J'ai également un côté solitaire que j'assume mais qui m'est nécessaire. Je te comprends donc et je pense que cela vous sera totalement bénéfique. Bises

    RépondreSupprimer
  8. Non seulement, cela te permettra d'avancer de ton côté et de ne pas avoir l'impression de te perdre dans ton mariage ou dans ta famille, mais également de créer le manque ! C'est tout bénéfique pour toi !
    Et en plus, si ton amoureux est sur la même longueur d'ondes que toi et a besoin également de temps que pour lui, ton couple ne pourra en ressortir que grandi ! Finalement, se quitter pour mieux se retrouver, non ?

    Depuis quelques jours, je me dis que je devrais plus écouter mon corps et ton article renforce mon sentiment ! Car justement avec mon ex, quand je pensais à la séparation, j'avais une sorte de sérénité qui s'emparait de moi. Mais les sentiments toussa toussa...

    RépondreSupprimer
  9. pas facile de trouver son équilibre, son moi dans un couple. il ne faut pas se perdre mais ne pas perdre l'autre non plus.
    votre idée d'un appartement est géniale, pour chacun vous retrouver dans un moment de solitude quand vous en avez besoin. j'espère que vous pourrez alors évacuer les tensions quand nécessaire, pour mieux vous retrouver ensuite et ne partager que les bons moments.
    mon oncle et ma tante avaient conclu qu'une vie toujours en commun ne leur convenait pas, ils ont trouvé leur équilibre en ayant chacun un appartement dans le même immeuble, et ont eu des enfants en vivant comme cela et on formé un beau couple, jusqu'à ce que on oncle nous quitte.
    il n'y a pas de modèle prédéfini du couple, c'est à chacun de trouver son équilibre.
    des bises et bonne continuation !

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...