jeudi 10 septembre 2015

J'ai vu Hunger Games 3 : La Révolte, 1ère partie (et c'est pas le meilleur de la série)

Hunger Games Mockingjay Part 01 Movie Poster

Katniss Everdeen s’est réfugiée dans le District 13 après avoir détruit à jamais l’arène et les Jeux. Sous le commandement de la Présidente Coin, chef du district, et suivant les conseils de ses amis en qui elle a toute confiance, Katniss déploie ses ailes pour devenir le symbole de la rébellion. Elle va se battre pour sauver Peeta et libérer le pays tout entier, à qui son courage a redonné espoir.

Je n'aime pas les épisodes de transition. Je sais qu'ils créent un lien nécessaire entre le début de l'histoire et sa conclusion, mais ce sont souvent des films ou des romans un peu bancals d'un point de vue narratif, parce qu'il n'y a plus le plaisir de découvrir le monde et les personnages et il n'y a pas encore la satisfaction de connaître le fin mot de l'histoire. Du coup, ils me laissent souvent sur ma faim. En règle générale, il s'agit du 2e épisode. Pourtant Hunger Games : L'Embrasement avait dérogé à la règle en redistribuant intelligemment les cartes et en se terminant par un cliffhanger qui donnait juste envie de se précipiter dans les salles obscures dès la sortie du 3.

Finalement, c'est La Révolte, 1ère partie qui succombe à la "malédiction" de l'épisode de transition. Il ne se passe pas beaucoup de choses dans ce film, quand on regarde bien. Katniss passe plus de temps à geindre qu'à se battre, la plupart des personnages qu'on a adorés dans les 2 épisodes précédents ont un temps de présence à l'écran très réduit, et il y a assez peu d'action finalement. Pourtant l'histoire progresse, mais de manière subtile et détournée, et c'est précisément ce qui m'a permis de passer un bon moment quand même. 

Hunger Games Mockingjay Part 01 Movie Poster

Car les vrais héros de ce 3e volet, ce sont le district 13 et, dans une moindre mesure, les dirigeants rebelles (avec une mention spéciale au regretté Philip Seymour Hoffman). Ce que j'ai adoré dans La Révolte, c'est que le gouvernement rebelle n'apparaît pas forcément beaucoup plus sympathique que le président Snow et que le thème de la manipulation par les images est une fois de plus très présent. Bien sûr, on peut arguer que les rebelles utilisent la même arme que le Capitole, la communication, pour battre la dictature sur son propre terrain. Mais on voit bien que Plutarch et la présidente Coin n'ont guère de scrupules à manipuler Katniss pour se servir de sa popularité. Oui, bien sûr, leur cause est juste. Evidemment qu'il faut rester pragmatique et qu'ils ne peuvent se passer du symbole que représente Katniss. Mais il est certain que, pour eux, la fin justifie les moyens et qu'ils n'en ont rien à faire du traumatisme de la jeune fille. On retrouve chez le personnage de Natalie Dormer la même avidité, la même indécence que chez celui de Stanley Tucci dans les deux premiers volets. L'un et l'autre cherchent à obtenir les images et recueillir les confidences qui feront "le buzz". Encore une fois, je n'oublie pas que l'une sert une cause tandis que l'autre commente uniquement un cruel divertissement. Il n'empêche que, dans les deux cas, il y a des morts à la clé. Et, personnellement, ça m'a laissé songeuse.

Hunger Games Mockingjay Part 01 Movie Poster

Comme je vous le disais, c'est cette réflexion-là qui a retenu mon intérêt pendant le film. Maintenant, j'attends avec impatience de voir le 4, en espérant que cette dernière partie ne soit pas uniquement tournée vers l'action et qu'elle garde un peu de cette profondeur qui fait, à mes yeux, la réussite de la série. 

Et vous, avez-vous aimé cet épisode ?


Rendez-vous sur Hellocoton !

2 commentaires:

  1. Mon film prefere. Jennifer Lawrence est vraiment bien dans son rôle.

    RépondreSupprimer
  2. Tout comme toi je n'ai pas accroché à cette épisode!

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...