mardi 13 janvier 2015

Un mot pour le mois #9

(English version available here)

Au départ, je n'étais pas très sûre de choisir un mot pour janvier. Je venais juste d'en choisir un pour l'année et je ne me sentais pas tellement inspirée. Et puis un nouveau mot s'est imposé à moi suite à une discussion avec une lectrice sur ma page Facebook. Elle m'expliquait la situation difficile dans laquelle elle se trouvait, et je me suis efforcée de lui répondre en lui exprimant toute ma compassion. Mais ce qui m'a le plus frappée, ce sont les mots durs qu'elle a eu pour parler d'elle-même. Et cela a vraiment, profondément, résonné en moi. 


Nous sommes tous capables d'éprouver de la compassion. L'actualité récente nous a hélas donné l'occasion de le montrer, et c'est même l'un des rares réconforts que nous avons su trouver pendant ces heures sombres. Mais combien d'entre nous sont capables d'éprouver cette même émotion vis-à-vis d'eux-mêmes ? Il m'a fallu longtemps pour ouvrir les yeux, mais je sais maintenant que nous sommes parfois notre pire critique et notre pire ennemi. Personne ne nous juge aussi durement que nous nous jugeons nous-mêmes. Oui, nous sommes capables d'empathie, de compassion, de tolérance et d'amour, mais, l'avez-vous remarqué, ce sont trop souvent des émotions que nous réservons aux autres. J'ai passé des années à me dénigrer, à me rabaisser, à me reprocher mille et un petits défauts (ou perçus comme tels). Et vous savez quoi ? Pendant ce temps-là, je ne rendais service à personne.


Oui, le monde a besoin de compassion, c'est évident. Mais vous aussi, vous en avez besoin. Vous avez besoin d'arrêter l'autocritique et les reproches. Vous avez besoin de ne plus voir un adversaire quand vous croisez votre reflet dans un miroir. Vous avez besoin de vous parler à vous-même avec la même tendresse et la même affection que vous réservez aux gens que vous aimez. Parce qu'au bout du compte, vous ne rendrez pas service qu'à vous-même, vous en ferez bénéficier aussi les autres. Toutes ces émotions positives que je mentionne ici sont des énergies qui ont besoin de circuler. Or, comment faire rayonner l'amour, la bienveillance et la compassion autour de vous si vous les bloquez à votre niveau ?


Alors, j'espère qu'en ce mois de janvier, vous ferez comme moi et vous ferez preuve de COMPASSION envers vous-même. A mon niveau, cela se traduira par le fait d'accepter les émotions négatives que génère la situation dans laquelle je me trouve. Je n'aime pas la façon dont le sexy quadra a choisi de gérer nos quatre mois de séparation et je n'aime pas non plus la façon dont je réagis, avec impatience et colère. Je m'efforce de privilégier le dialogue plutôt que le conflit, mais je n'ai pas toujours réussi à éviter les disputes et je suis dans l'ensemble très déçue par la façon dont je gère la situation. Cependant, me faire des reproches à longueur de journée ne m'aidera pas à aller mieux, bien au contraire. Je vais donc, pour prendre du recul, me livrer à un petit exercice : sur une feuille de papier, je vais noter tout ce que je ressens, comme si je me confiais à quelqu'un. Puis, en dessous, je vais répondre point par point comme si j'étais une personne extérieure à la situation. Comment réagirais-je si quelqu'un venait me raconter la même histoire ? Certainement pas en l'abreuvant de reproches et en lui disant qu'il me déçoit ! Je vais donc dans mes réponses m'efforcer de faire preuve de la même compassion que j'accorderais à un(e) autre. Et j'espère que cela m'aidera à retrouver ma sérénité. 

Je vous donne rendez-vous début février pour le bilan de cette petite expérience. En attendant, faites-moi plaisir et aimez-vous <3


Illustrations trouvées sur Pinterest.

Rendez-vous sur Hellocoton !

6 commentaires:

  1. C'est un joli mot bien difficile à mettre en œuvre pour soi-même. J'y travaille, tu y travailles, nous y travaillons :-)

    Chaudoudoux Isa, j'espère que vous trouverez des compromis satisfaisant pour vous deux.

    RépondreSupprimer
  2. C'est tellement et dramatiquement vrai... Nous sommes parfois notre pire ennemi :(

    RépondreSupprimer
  3. Comme c'est vrai ce que tu dis! Je vais essayer d'y travailler. Nous sommes tellement durs avec nous-mêmes...Biz Isa

    RépondreSupprimer
  4. Tout à fait à propos en ces temps difficiles...voir des élans de compassion et solidarité permet de se sentir moins seul, tout le monde est gagnant!

    RépondreSupprimer
  5. Merci pour cet excellent texte, Isa. Il résonne en moi et me donne des pistes qui m'aideront. Excellente journée à toi qui me permet de commencer la mienne d'une bien jolie manière...

    RépondreSupprimer
  6. Je tente toujours de le faire
    Bravo ma belle
    Gros bisous

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...