mercredi 7 janvier 2015

Sous le choc


J'ai passé la matinée à me désabonner à des dizaines de newsletters commerciales et à faire les soldes sur deux sites marchands, l'un n'excluant pas l'autre. Puis j'ai ouvert Blogger et j'ai rédigé le compte-rendu de la dernière Gambettes Box. C'était un début de journée très ordinaire. Tout à coup, j'ai vu passer le statut Facebook de mon amie Olga qui évoquait une fusillade à Charlie Hebdo. Depuis, j'ai le ventre noué et un goût amer au fond de la bouche. Bien que les circonstances soient différentes, j'ai l'impression de revivre le même cauchemar éveillé qu'un certain jour de septembre 2001. Peu importe la manière et le nombre de victimes, c'est la même violence qui n'a AUCUNE justification et qui risque de donner lieu à des dérives et des récupérations qui me fileront encore plus la nausée.

Demain, je reprendrai le cours normal de ce blog. Demain, je m'efforcerai de recréer cette bulle, illusoire peut-être, où je me sens bien. Mais aujourd'hui, je ne peux être ni futile ni légère. Je ne peux que penser à ces gens qui sont morts pour avoir défendu la liberté d'expression et à ces personnes qui risquent elles aussi de payer le prix de la peur, de la haine et de l'ignorance. Du coup, je suis l'exemple d'Olga et d'Armalite et je relaie à mon tour deux articles très importants pour rappeler qu'il faut éviter tout amalgame et qu'on est plus fort en se serrant les coudes :

- "I'll ride with you", ou comment les Australiens ont réagi après la prise d'otages meurtrière à Sydney 


Rendez-vous sur Hellocoton !

13 commentaires:

  1. Merci pour ce petit article, tu as mis exactement les mots sur ce que je ne parviens pas à exprimer.
    Comme toi, la boule au ventre, je n'arrive à rien faire aujourd'hui...
    Je redoute les jours qui vont suivre où les récupérations politiques feront loi et les commentaires des gens qui ne comprennent rien à tout ça bourrés d'amalgames...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi. J'espère que la plupart sauront réagir dignement et calmement et qu'on n'offrira pas de tribune aux personnes qui se complaisent à remuer la merde, comme messieurs Zemmour et Houellebecq...

      Supprimer
  2. je suis comme toi, j'ai du mal à bosse aujorud'hui, tellement d'horreur pour quelques dessins... :(

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas que pour quelques dessins, je pense. Il n'y aurait pas eu les caricatures, ces fous furieux auraient trouvé autre chose. C'est vraiment une liberté fondamentale qui était visée aujourd’hui et il ne faut absolument pas se laisser faire.

      Supprimer
  3. Je suis profondément choquée et attristée, d'autant plus qu'ayant une formation de reporter je ne peux que me sentir très concernée par cet acte barbare visant à tuer la liberté d'expression dans notre pays ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te comprends. Comme je disais à Florence, on ne doit pas se laisser faire !

      Supprimer
  4. Je suis profondément choquée et triste. Et ce qui me déroute passé l'annonce, c'est de me sentir presque plus inquiète des futures récupérations haineuses et du contexte nauséabond qui l'a précédé que par l'acte lui-même. Dans quel monde je vis pour que l'horreur d'un acte terroriste soit presque noyée dans la cargaison de mer** aux alentours?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me suis fait la même réflexion tout à l'heure. Certains voudraient déjà oublier les victimes pour ne retenir que les symboles de cet attentat. Or on ne doit pas oublier que c'est avant tout une tragédie humaine. Je pense très fort à Cabu, Wolinski, Charb et tous les autres, ainsi qu'à leurs familles et aux survivants.

      Supprimer
  5. Je lis Charlie depuis la fin des années 70,quand j’étais ado,puis le journal s’est arrêté 10 ans et a repris en 92,l’année de la naissance de mon 1er fils.Je suis vraiment en état de choc,ces dessinateurs sont dans ma vie depuis toujours.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'étais pas une lectrice régulière de Charlie mais j'appréciais ce que le journal représentait et j'ai moi aussi l'impression que ces dessinateurs faisaient partie de notre vie depuis toujours. Je comprends totalement ce que tu ressens.

      Supprimer
  6. ton article est très bien écrit. Je susi tellement d'accord avec toi et j'ai encore plus peur des dérives et de l'après. bisous et #noussommescharlie

    RépondreSupprimer
  7. Je comprends tout à fait ce que tu dis ... C'était pareil pour moi
    Bisous
    Je suis Charlie

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...