mardi 30 septembre 2014

X-Men : Days of Future Past : une déception

X-Men DOFP Hugh Jackman Jennifer Lawrence Michael Fassbender James McAvoy Patrick Stewart Ian McKellen

Parce que j'ai adoré les premiers X-Men, parce que j'ai beaucoup aimé Le commencement, j'attendais beaucoup de cet ambitieux Days of Future Past. Réunir les acteurs de la première série et ceux de la préquelle, alterner entre un futur apocalyptique et un passé à réécrire pour effacer au passage le calamiteux X-Men 3, l'idée était vraiment bonne. Mais je suis restée sur ma faim car je trouve que ce film manque cruellement d'émotion.

C'est dommage, vraiment, parce que, sur le papier, je trouve l'intrigue excellente. Le monde du futur est mis à feu et à sang par les Sentinelles, des robots qui devaient au départ éliminer tous les mutants, mais qui se sont très vite mis à exterminer les humains aussi. Face à eux, il ne reste plus qu'une poignée de mutants, avec à leur tête le professeur X et Magneto, enfin unis à l'heure de l'ultime combat. Mais ils ne peuvent pas gagner et ils le savent. Alors ils renvoient Wolverine dans le passé pour éviter l'attentat qui a poussé le gouvernement américain à créer les Sentinelles. Wolverine doit convaincre Charles Xavier et Erik Lensherr/Magneto de faire la paix avant l'heure. Mais c'est presque une mission impossible...

X-Men DOFP Michael Fassbender James McAvoy Patrick Stewart Ian McKellen

J'ai vraiment regretté qu'avec un tel postulat et de tels acteurs, on n'ait pas plus d'affrontements psychologiques comme dans le Le commencement, par exemple. Moi qui adore le personnage de Magneto, j'ai regretté de le voir tant en retrait, que ce soit dans le futur (Ian McKellen doit avoir 4 ou 5 répliques à tout casser) ou dans le passé (Michael Fassbender n'a droit qu'à une seule scène chargée en émotion, le reste du temps, il fait connerie sur connerie). Dans ce film, c'est le professeur X qui se taille la part du lion, ou plutôt le jeune Charles Xavier, puisque c'est sur les épaules de James McAvoy que repose une grande partie de l'histoire. Profondément meurtri par les événements du Commencement (la perte de ses jambes et surtout la défection de Raven/Mystique qu'il considère comme sa sœur), il a bloqué ses pouvoirs et ne veut plus entendre parler des mutants. Il va devoir faire un gros sacrifice pour s'ouvrir de nouveau à sa télépathie et devenir le professeur généreux et compatissant que l'on connaît.

C'est la première fois que je prends la mesure des souffrances du professeur X et que je le vois autrement que comme un personnage un peu trop lisse. C'est intéressant, mais je regrette que, dans le même temps, Magneto soit devenu une tête à claque. Il va de mauvaise décision en mauvaise décision, et tout ce que fait son personnage manque de subtilité. La faute à un film qui veut nous en mettre plein la vue avec ses effets spéciaux. C'est bien beau de faire léviter un stade. Mais si c'est juste pour dire "Regardez ce qu'on sait faire", ça ne sert franchement à rien.

X-Men DOFP Hugh Jackman Michael Fassbender James McAvoy Patrick Stewart Ian McKellen

D'habitude, je suis touchée par le message de tolérance et l'hymne à la différence que véhiculent les X-Men. Là, j'ai trouvé que ces deux aspects passaient presque entièrement à la trappe au profit des scènes d'action. C'est franchement dommage, surtout quand on a sous la main les meilleurs acteurs de leurs générations respectives. Espérons juste que X-Men : Apocalypse, dont le tournage débutera au printemps prochain, corrigera le tir.


Rendez-vous sur Hellocoton !

8 commentaires:

  1. Ben... j'ai quand même envie de le voir ;-), <3 Wolverine !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et tu as bien raison ! Ceci n'est que mon avis, et j'aurais sûrement mieux apprécié le film si j'avais vu et lu moins de choses à son sujet avant de le voir. Ça m'apprendra à patienter !
      Pour Wolverine, crois-moi, tu ne seras pas déçue ! :)

      Supprimer
  2. Je suis une inconditionnelle donc j'ai aimé, c'est vrai que ce n'est pas le meilleur mais j'ai aimé ce retour en arrière
    Je comprends ce que tu veux dire, je l'ai vu dès qu'il est sorti
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Sylvie. Aller au cinéma, c'est la seule chose qui me manque dans ma petite ville bretonne. Je suis exigeante, la VF pour moi, ce n'est pas la peine, c'est en VO sinon rien ! Du_ coup, je vois les films en DVD, longtemps après leur sortie...
      Bisous

      Supprimer
  3. ça ne m'a pas transcendée non plus... Je me suis dit qu'il était temps que Hugh jette l'éponge... Bon et sinon, la participation d'Omar Sy m'a bien fait rigoler ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Disons qu'il est là pour flatter le public français, comme Fan Bing Bing est là pour le public chinois. C'est rigolo mais ça n'apporte rien au film.

      Supprimer
  4. Oh tant que ça ? Moi je ne voulais vraiment pas le voir j'y suis vraiment allée pour mon homme et finalement c'est passé vite (pas le film du siècle mais bon, pas trop déçue, faut dire que mes attentes étaient basses)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est ça, c'est vraiment casse-gueule quand tu attends beaucoup d'un film, parce que le risque de déception est très élevé. Alors que dans le sens inverse, tu as plus de chance d'avoir une bonne surprise !

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...