mardi 9 septembre 2014

Sophie Machot - Cultivez votre bonheur !


Semez, arrosez, récoltez et… croquez ! 


Comment fleurir votre vie en quatre étapes ? Pas besoin d'avoir la main verte ! Sophie Machot vous propose, avec humour, les graines indispensables à semer pour : 
- retrouver et partager optimisme, joie et confiance 
- jardiner vos rêves - redonner couleurs et saveurs à vos journées 
- affronter les intempéries du destin 
- croquer la vie à pleines dents 
- devenir plus heureux, tout simplement !

Cultivez votre bonheur au quotidien et récoltez les fruits de votre « potager de vie » !

Quand Sophie m'a proposé de m'envoyer son livre, j'ai tout de suite été séduite par sa façon d'envisager la vie comme un jardin et le bonheur comme une fleur que l'on peut faire pousser. Cultivez votre bonheur repose d'ailleurs entièrement sur cette jolie métaphore puisqu'il se décompose en quatre parties intitulées : Semez ! Arrosez ! Récoltez ! Croquez ! Vous remarquerez l'usage de l'impératif : en effet, c'est un livre qui vous incite à agir. Dès les premières pages, vous allez avoir envie de prendre un stylo et un carnet et de faire tous les petits exercices proposés. Beaucoup d'ouvrages de psychologie positive proposent ce genre de méthode, me direz-vous. C'est vrai, mais c'est la première fois que j'ai envie de les faire tous sans exception ! Cela tient, je crois, à la clarté du texte. Loin du côté très scientifique donc un peu rébarbatif de certains ouvrages de psychologie positive, Cultivez votre bonheur est un livre très accessible et plein d'humour. Sophie ne se contente pas de nous donner des conseils, on sent qu'elle vit ce qu'elle écrit. D'ailleurs, elle n'hésite pas à nous raconter les résultats qu'elle a elle-même obtenus à certains exercices. Je trouve que ça rend la lecture plus vivante et ça m'a vraiment encouragé à passer de la théorie à la pratique, moi aussi !

J'aime aussi la façon dont Sophie se sert des expressions courantes, des dictons et des croyances populaires pour mieux illustrer son message. Par exemple, on s'est tous entendu dire, quand on était petit, que l'on ne dit pas "je veux". C'est une règle de politesse fondamentale par chez nous. Oui mais... Si on vous demande, une fois parvenu à l'âge adulte, ce que vous voulez, vous risquez de vous retrouver bien embêté puisque, d'une certaine façon, on vous a appris à museler vos envies depuis l'enfance. On emploie le conditionnel, on tourne autour du pot en disant "j'aimerais bien", mais on a du mal à dire franchement "je veux ci" ou " je veux ça". L'exercice proposé sur ce thème consiste à dresser une liste de 101 buts, la fameuse "bucket list" des Américains où ils expriment tous les rêves qu'ils aimeraient réaliser avant de mourir. Sophie dit que la plupart des gens ont du mal, spontanément, à formuler ne serait-ce qu'une dizaine de leurs rêves. Et je confirme ! Je veux... Mais je veux quoi, au fait ? Cet exercice est un de ceux qui me posent le plus de problèmes !

Je pourrais continuer longtemps comme ça en vous citant chaque chapitre du livre, mais je préfère vous encourager à le lire par vous-même. Personnellement, je l'ai lu de bout en bout pour pouvoir vous en faire la critique, mais je vais maintenant le reprendre tranquillement car je sens qu'il va m'être vraiment utile. Depuis des mois, j'ai l'impression de ne plus être connectée à moi-même. J'ai bien vu avec le challenge anti-morosité d'Armalite l'année dernière que dès qu'il fallait aller chercher des choses au fond de moi, je prenais la fuite. C'est la mort de ma mère qui m'a poussée à me lancer dans cette quête du bonheur, mais c'est elle aussi qui m'empêche de mettre vraiment en pratique tout ce que j'ai appris depuis plus d'un an. C'est elle la raison de toute cette émotion que je sens au fond de moi et qui me fait rebrousser chemin chaque fois que je gratte un peu trop sous la surface. Cultivez votre bonheur m'a donné le déclic dont j'avais besoin pour arrêter de fuir. Il y a entre ses pages tellement de bonne humeur et de bienveillance que je sais que je peux m'ouvrir à cette émotion, je ne m'y noierai pas.

Merci Sophie. C'est un précieux cadeau que tu m'as fait là. 




Rendez-vous sur Hellocoton !

10 commentaires:

  1. ah oui !
    on sent tout le plaisir que tu as eu à lire ce livre, et du coup, tu donnes vraiment envie de le lire à notre tour !
    le bonheur, ça s'apprend, ça se travaille, on a parfois des verrous qu'il faut briser pour partir dans cette voie. des fois ça prend plus de temps.
    j'espère que tu vas trouver cette voie ! (genre je fais la fille qui l'a trouvée, mais non hein, mais je t'envoie quand même plein de bonnes choses pour t'y encourager)
    bises !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Titite, ça me touche beaucoup ! L'avantage, c'est qu'avec ce livre, je ne dirais pas que le bonheur paraît simple, mais presque. En tout cas, il semble très accessible, à condition de venir à bout de ces fichus verrous, comme tu dis.
      Je t'envoie plein de bonnes ondes en retour :)
      Bisous

      Supprimer
  2. Il t'a vraiment plu ce livre, tu donnes envie
    Bisous

    RépondreSupprimer
  3. merci Isabelle <3 Ton retour si chaleureux sur mon livre me fait vraiment chaud au coeur ! Je suis profondément émue de savoir qu'il t'a apporté autant et je l'espère t'apportera encore longtemps cet espoir que c'est possible. Que le bonheur se travaille et se partage et que oui, l'on peut jour après jour alléger sa vie, la rendre plus douce, plus joyeuse, plus "vivante" et ce malgré la sinistrose ambiante et les inévitables intempéries du destin. MERCI ! Je bénis le jour où je t'ai demandé si tu voulais bien recevoir mon livre.
    Je vous souhaite à toutes et à tous une belle journée et vous dis à très vite ! N'hésitez pas à venir me visiter de temps en temps sur mon blog :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi ! Tu as raison de parler de ton blog, je vais rajouter le lien sur ton prénom :)

      Supprimer
  4. I feel like I could enjoy this book a lot. But it probably does not exist in English yet? Is there a lot of Jargon? Otherwise I'd probably be fine with it in French! I'm sorry to hear (read) about your mom. As you know, I too, know this loss. It's holding me back in way to many ways and it's already so, so many years ago. The pain never resides, you only learn not to think about it every second of every day. Kudos to you dear Isabelle! I also absolutely loved your views on the cloud photos of celebrities that were hacked!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Thank you, honey. Yes, that kind of loss changes you. I decided to be happy because this is what she would have wanted, but it's not easy in any way. Kudos to you too for putting your feelings into words like you did in August, it's a great step to heal. I don't think Sophie's book is available in English yet, but there is no jargon, that's what I loved about it. Anyway if you decide to read it and there is something you don't understand, just email me and I'll try to help.

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...