jeudi 31 juillet 2014

Arrow : la saison 2 a failli rater sa cible


Je ne peux pas dire que la saison 2013-2014 soit un grand cru pour les super héros sur le petit écran, en tout cas en ce qui me concerne. Après des débuts que j'espérais prometteurs mais qui m'avaient surtout laissée sceptique, j'ai fini par abandonner Agents of SHIELD après avoir tenu une douzaine d'épisodes. Et Arrow a bien failli passer à la trappe aussi, malgré tout le bien que j'avais pensé de la saison un. Pourtant, malgré un passage à vide en milieu de saison, Arrow ne méritait pas un tel sort, et c'est avec un réel plaisir que le sexy quadra et moi avons regardé les derniers épisodes les uns à la suite des autres. (Dix en deux jours, quand même. Binge watching, quand tu nous tiens...) 

[Gare aux spoilers pour ceux qui n'auraient pas vu la 1ère saison]

Dans cette deuxième saison, les enjeux sont plus élevés que jamais. Oliver n'a pas réussi à empêcher la destruction des Glades, le quartier pauvre de Starling City, mais il a vaincu son ennemi, l'instigateur du projet. S'il pensait pouvoir se la couler douce en affrontant des criminels de bas étage ou en prenant sa retraite de justicier, il se trompait lourdement. Le tremblement de terre a détruit une partie de la prison, permettant ainsi à des fous dangereux de s'échapper. Moira Queen, la mère d'Oliver, a été arrêtée pour s'être rendue complice de l'homme qui a provoqué la catastrophe. Des centaines d'innocents ont perdu la vie, et un procureur avide de publicité veut la faire condamner à mort pour cela. Comme si ça ne suffisait pas, un ennemi tapi dans l'ombre tisse sa toile autour d'Oliver et de ses proches. Un ennemi intime, qui n'aura de cesse d'aller jusqu'au bout de sa vengeance et de détruire tout ce que le justicier masqué a de plus cher. Et c'est là que le bât blesse, en ce qui me concerne. Non pas au niveau de l'histoire en elle-même, qui est très bien ficelée, mais simplement parce que j'adore ce personnage et que j'ai du mal à le considérer comme un adversaire après qu'il ait été un ami pendant toute la saison un. Sur le papier, c'est un excellent retournement de situation... mais j'aurais préféré qu'il en soit autrement ! 

Cela ne m'a pas empêchée d'apprécier les nouveaux personnages, parmi lesquels mes préférés sont The Canary et Isabel Rochev. La première est elle-même une justicière masquée dont je tairai le vrai nom pour ne pas vous spoiler, mais sachez qu'elle apporte énormément à la série tant au niveau de l'émotion que de l'action. La seconde est une femme d'affaires qui menace de faire une OPA sur Queen's Consolidated, l'entreprise familiale d'Oliver. Elle aussi joue un rôle très important dans cette saison, mais on s'intéresse à elle dès sa première apparition parce qu'elle est incarnée par Summer Glau, l'une des égéries de Joss Whedon qui a marqué toute une génération de fans en participant à sa série culte, Firefly. Elle apporte à ce nouveau rôle une délicieuse ambiguïté qui sert très bien l'histoire.

Summer Glau

Parmi les petits nouveaux, il faut également citer le personnage de Barry Allen, un agent de la police scientifique qui prête main-forte à nos héros pendant deux épisodes. Il est très intéressant, et sa disparition soudaine m'a laissée un peu sur ma faim, jusqu'à ce que je comprenne que ces deux épisodes étaient en fait ce qu'on appelle un "backdoor pilot". Quand une chaîne de télé américaine cherche à produire un spin-off, il arrive qu'elle choisisse de présenter une partie de ses personnages et de son intrigue au sein de la série mère. Ça permet d'évaluer l'intérêt des spectateurs à moindre coût. Jusqu'ici, je n'avais vu que deux "backdoor pilots", celui de Private Practice dans Grey's Anatomy et de The Finder dans Bones. A chaque fois, ça m'avait donné envie de regarder (même si The Finder a été annulée au bout d'une saison). Une fois encore, le procédé semble avoir convaincu, puisque nous retrouverons le personnage de Barry Allen à la rentrée dans The Flash. A la base, je n'étais pas du tout intéressée par une nouvelle série de super-héros, surtout après le fiasco d'Agents of SHIELD, mais après avoir vu ces deux épisodes, je suis intriguée, suffisamment pour donner sa chance à The Flash.

The Flash

Mais revenons-en à Arrow. Comme dans la première saison, j'ai aimé l'alternance entre les événements du présent et ceux sur l'île. On continue de découvrir comment ces cinq années traumatisantes ont forgé Oliver et fait de lui l'homme qu'il est devenu. On savait déjà que la première année n'avait pas été drôle, mais la deuxième était encore pire - ça promet pour la suite. J'ai aimé aussi la façon dont Oliver, en voulant protéger ceux qu'il aime, obtient le résultat inverse. Non seulement il les met en danger mais il réussit à retourner pratiquement tout le monde contre lui, là où un peu de confiance et de sincérité lui aurait fait le plus grand bien. Evidemment, son ennemi exploite cette faiblesse à la perfection. (Et nous, on a envie de filer des baffes à Oliver, mais ça, c'est tout à fait normal.) 

Au final, on a droit à une deuxième saison certes plus poussive que la première, avec pas mal de temps morts, mais dont le niveau reste tout de même très bon. Les derniers épisodes notamment jouent autant sur l'émotion que sur l'action et donnent vraiment envie de regarder la suite. Je serai donc au rendez-vous en octobre prochain.

Rendez-vous sur Hellocoton !

16 commentaires:

  1. alexandra gerard31 juillet, 2014 15:02

    ah j'ai adore aussi :)
    Pour the Shield on a regarde jusqu'au bout, c'est pas mal quand meme, j'attends la suite !!!
    La on regarde true blood, mais cette saison est longue a commencé au bout de 3 episodes, je m'ennuie à mourir en regardant mdr

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis très indulgente avec True Blood vu que c'est la fin. Il était temps que ça s'arrête et, en même temps, ça va me manquer !

      Supprimer
  2. J'ai a-do-ré moi ! J'attendais ton retour avec impatience ^^
    La fin de la saison 2 est quand même géniale. Je pense, par exemple, au pseudo moment romantique, qui m'a arraché un "ooooh l'enfoi** " quand on découvre la vérité, et aux dernières images du retour en arrière en Asie, ça devient vraiment le chaos pour suivre le chemin qu'il a parcouru pendant ces cinq années !
    Le pseudo spin off m'a convaincue aussi (j'suis pas difficile à convaincre dans ce genre).
    Par contre, je ne sais pas toi, mais je supporte difficilement Laurel ... pffff ... agaçante agaçante agaçante ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis d'accord, la fin de la saison 2 est très forte ! Mais je vois que je ne suis pas la seule à avoir senti la baisse de régime en milieu de saison. Je sais pas, à un moment donné, ils sont passés à côté d'un truc. J'ai adoré aussi le twist final (nécessaire, parce que sinon il la connaissait d'où la salope qui dirige ARGUS ?) et j'ai hâte de voir où tout cela nous mène.
      Laurel, ben, c'est Laurel quoi. Toujours égale à elle-même ! ^^ Thea aussi m'a gonflée, notamment à la fin.

      Supprimer
  3. The Shield, j'ai arrêté en cours de route pour cause de somnolence récurrente ! Impossible de tenir éveillée durant le show... et pour Arrow, ben même constat... après une première saison plutôt sympa, je me suis ennuyée ! Là, on est dans The Strain (pas mal), Halt and catch fire (excellent) et Extant (plutôt prometteur)... Et je passe tout le reste qui me laisse sur ma fin à un point ! franchement, je suis un peu déçue de cette saison...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que je vais passer mon tour pour The Strain (ai-je déjà dit que je suis une chochotte ? ^^). Halt and Catch Fire a une excellente réputation mais risque de ne pas être renouvelée vu son faible taux d'audience, du coup j'attends avant de me lancer. Même chose pour Extant...

      Supprimer
    2. C'est clair qu'il n'y a rien de plus frustrant qu'une bonne série qui se finit en "queue de boudin" ^^ Sinon, pour The Strain, c'est effectivement un peu... euh... impressionnant (mais je suis aussi une chochotte ;) )

      Supprimer
    3. Ah, donc je fais bien d'éviter ^^ Sinon, on a commencé The Leftovers, c'est assez fascinant mais très lent, je ne me prononce pas encore pour le moment, j'attends la fin de la saison.

      Supprimer
  4. On a abandonné la saison 2, ça nous a gonflé à un moment avec chéri... Trop c'était trop.
    Mais on finira peut-être de la regarder un de ces quatre quand même.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On a laissé tomber pendant près de 6 mois. Mais comme le sexy quadra est vraiment fan, on lui a redonné sa chance. Et franchement on a bien fait. De mon point de vue, la série redécolle vers l'épisode 2x14.

      Supprimer
  5. Arghhhh, bon déjà c'est en "eau de boudin" et pas en queue (je crois que je manque de sommeil moi ^^) et puis The Leftovers, j'ai du mal ! t'y arrive toi ? je trouve que c'est d'un lent... et d'un déprimant !! même la musique est triste...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est très déprimant, voire angoissant, mais je trouve ça assez envoûtant, un peu comme Top of the Lake, en fait. Cela dit, à un moment donné, il faudra quand même nous donner un minimum de réponses, sinon on risque de se lasser.

      Supprimer
  6. Je ne l'ai pas vu, il parait que c'est excellent, maintenant je doute <3
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est juste un petit passage à vide en milieu de saison, mais il y a tellement de bonnes séries que c'est dangereux, ça donne envie de voir autre chose. Je suis bien contente d'avoir persévéré quand même. Bisous belle Sylvie :)

      Supprimer
  7. J'ai hâte de voir la suite ! Et le spin off The Flash aussi :) En attendant... #TeamOlicity

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est fait pour elle, quand ouvrira-t-il enfin les yeux !!! ^^

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...