mardi 3 juin 2014

Pompéi, ce bon petit film comique

Pompeii Kit Harington Jon Snow Game of Thrones
En l’an 79, la ville de Pompéi vit sa période la plus faste à l’abri du mont Vésuve. Milo, esclave d’un puissant marchand, rêve du jour où il pourra racheter sa liberté et épouser la fille de son maître. Or celui-ci, criblé de dettes a déjà promis sa fille à un sénateur romain en guise de remboursement… Manipulé puis trahi, Milo se retrouve à risquer sa vie comme gladiateur et va tout tenter pour retrouver sa bien-aimée. Au même moment, d’étranges fumées noires s’élèvent du Vésuve dans l’indifférence générale… Dans quelques heures la ville va être le théâtre d’une des plus grandes catastrophes naturelles de tous les temps.

Commençons par le commencement : je suis fan de Gladiator. J'ai dû le voir une dizaine de fois, c'est l'un de mes films cultes. Je vénère Ridley Scott pour avoir réussi à transformer un péplum (genre qui ne m'attire pas des masses à la base) en drame shakespearien qui m'a pris aux tripes. Il a même réussi à me faire fermer les yeux sur les invraisemblances historiques, moi qui suis assez à cheval là-dessus. Donc, forcément, j'ai tendance à grincer des dents quand je vois qu'on ne sait plus faire un péplum à Hollywood sans aller piquer deux ou trois idées au film qui a raflé pas moins de 5 Oscars. Dans 300, de Zach Snyder, j'ai commencé à hurler au scandale en voyant qu'on reprenait l'image du champ de blé, mais ça tient plus du clin d’œil ou de l'hommage puisque, après, le film déroule sa propre intrigue et s'éloigne complètement de Gladiator. (J'avais bien aimé, d'ailleurs, dans le genre ultra-violent et pas du tout réaliste.) Pompéi, lui, plagie allègrement - et grossièrement - son illustre aîné. Ici aussi, notre héros trouve parmi les gladiateurs un esclave noir au cœur d'or qui devient son frère. Ici aussi, on leur fait rejouer dans l'arène une bataille importante de la conquête romaine. Et, oups, ici aussi, les barbares l'emportent, alors que ce n'était pas du tout comme ça que Kiefer Sutherland s'en rappelait. (D'ailleurs, ça a pas l'air de trop lui plaire, le pauvre. Ou alors, c'est juste le scénario qui lui reste en travers de la gorge, allez savoir.)

Et pourtant, bien qu'étant archi-pompé sur Gladiator, Pompéi est assez divertissant, en fait. Divertissant comme peut l'être un nanar hollywoodien, avec des passages comiques totalement involontaires et des moments dramatiques qui tombent à plat. Non, parce que franchement, le gladiateur qui dit "ceux qui vont mourir te saluent" à la vague de lave qui lui arrive droit dessus, ça se voulait sûrement poignant mais c'est juste ridicule. D'ailleurs, avec le sexy quadra, on a fini par renoncer à garder notre sérieux et on a passé la dernière demi-heure à plaisanter. Quand il m'a fait remarquer que le brushing de l'actrice avait (logiquement) souffert de l'éruption, j'ai explosé de rire en remarquant que la coiffure de Kit Harington était, en revanche, impeccable (enfin, impeccable à la Jon Snow, quoi). Mais, au moins, après tous ces combats dans l'arène, il était en super forme pour tourner les scènes d'action de la saison 4 de Game of Thrones !

Vous l'aurez compris, si vous souhaitez voir un drame poignant sur les dernières heures de Pompéi, passez votre chemin. En revanche, si vous avez envie de vous marrer pendant 1h40 (ça va, ils ont fait court), n'hésitez pas. C'est typiquement le genre de film à regarder entre copains avec une bonne bière et des chips. 

Un bon nanar, quoi. 

Pompeii Kit Harington Jon Snow Game of Thrones
You know nothing, Jon Snow. (Pardon, c'était trop tentant.)

(Vous pouvez lire ici l'avis de mon copain Geek Man qui est moins tendre que moi avec le film.)


Rendez-vous sur Hellocoton !

12 commentaires:

  1. Oh je ne l'ai pas vu ! :)

    Kisses
    http://www.mademoisellemode.com/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu n'as pas raté grand-chose ! ^^
      Bisous ma belle

      Supprimer
  2. Réponses
    1. Nan mais en tant qu'acteur, il est pas mauvais. Il lui manque juste un scénario !

      Supprimer
  3. Ah oui effectivement :D
    Bisous ma belle

    RépondreSupprimer
  4. je suis bien d'accord il est nul! vraiment nul, et je suis pas trop difficile!
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je crois qu'il n'y a rien à sauver ^^ Bisous !

      Supprimer
  5. On a le même avis !
    En même temps, doit-on attendre davantage de Paul W. S. Anderson ? Parce que quand on signe la lignée des Resident Evil et cette blague sur Les Trois Mousquetaires... enfin, dans Pompéi, au moins il n'y a pas Milla Jovovich - son épouse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison, cela dit, j'ai pas trouvé Emily Browning super convaincante non plus. Mais c'est difficile de juger avec un scénar pareil !

      Supprimer
  6. Haha oui c"etait teeeeellement cucul :)

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...