lundi 30 juin 2014

Bénédicte Le Guérinel - Taza mon cheval d'Arizona

Le Sablier éditions chevaux chuchoteurs horse whisperer équitation western
Mais quelle idée de partir pour des vacances au fin fond de l'Arizona ! 
Elliott, pré-ado new-yorkais, est obligé de suivre sa mère chez un oncle qu'il ne connaît même pas. Mais à son arrivée au Red Rock Ranch, stupéfaction ! Les hommes y parlent à l'oreille des chevaux, l'oncle Dwayne est le meilleur des chuchoteurs et Taylor, une jeune indienne Tohono, est aussi sauvage avec les humains que douée avec les chevaux.
Les grandes espaces se prêtent parfaitement à l'énergie de l'adolescent qui découvre ce que les mots liberté et amitié signifient.
Finalement, cet été-là, Elliott n'est pas près de l'oublier !

Je tiens tout d'abord à remercier Babelio et Le Sablier éditions pour m'avoir envoyé ce livre dans le cadre de l'opération Masse Critique. Quand j'ai découvert Taza mon cheval d'Arizona dans la liste des ouvrages proposés, j'ai tout de suite pensé à ma fille, qui adore les histoires avec des chevaux. Pour ma part, c'est le décor qui m'a donné envie (vous commencez à me connaître), mais j'étais aussi curieuse à l'idée de lire un récit mettant en scène des chuchoteurs, ces dresseurs de chevaux un peu particuliers dont nous avons tous fait la connaissance dans le film L'homme qui murmurait à l'oreille des chevaux, tiré du roman éponyme de Nicholas Evans. ( Le gag, c'est que c'est devenu un de mes auteurs préférés, et que le seul roman que je n'ai pas lu de lui est justement The Horse Whisperer, qui attend sagement dans ma bibliothèque le jour où j'aurais envie de me replonger dans cette histoire !)

Après cette longue présentation, je ne vais pas vous faire languir plus longtemps, j'ai beaucoup, beaucoup aimé Taza mon cheval d'Arizona, et ma fille aussi. L'auteure, Bénédicte Le Guérinel, a séjourné en Arizona et s'est immergée dans l'univers des chuchoteurs, et cela se sent. A travers les personnages d'Elliott et de son oncle Dwayne, nous découvrons comment les chuchoteurs apprivoisent les chevaux sans s'imposer à eux. Nous voyons se nouer sous nos yeux la relation de confiance (et de respect) entre l'homme et l'animal. Toute cette partie du livre est parfaitement maîtrisée, et nous avons l'impression d'être dans le corral avec nos héros. Il en va de même pour l'histoire d'amitié entre Elliott et Taylor, la jeune Indienne, que l'auteure prend le temps de mettre en place en faisant un parallèle intéressant entre le caractère sauvage de Taylor et celui des chevaux. Les paysages arides d'Arizona sont très bien décrits, et les scènes montrant comment la nature peut tout à coup devenir hostile sont très bien amenées. On s'y croirait, vraiment.

Je regrette simplement, pour ma part, un certain manque de profondeur au niveau des autres personnages et des liens qui les unissent. Les parents d'Elliott ne sont là que pour faire de la figuration, et sa petite sœur disparaît purement et simplement de l'histoire aux deux tiers du récit. C'est dommage car le livre aurait été encore meilleur si ces seconds rôles avaient été un peu plus étoffés.

 Mais cela ne m'a pas empêché de passer un très bon moment. J'espère qu'il y aura une suite à ce très joli roman, comme le laisse penser la fin qui laisse une partie de l'intrigue en suspens. Je serai ravie de retourner en Arizona prendre des nouvelles d'Elliott, de Taylor et de Taza !

Place maintenant à l'avis de Typhaine, 9 ans, mais attention aux spoilers ! "C'était trop bien, j'aurais voulu que ça dure plus longtemps. C'est super, on apprend plein de nouveaux mots. [Les personnages utilisent le vocabulaire propre à l'équitation western, que l'auteure explique aux enfants sous forme de courtes notes de bas de page.] Merci d'avoir écrit ce livre. J'ai passé un bon moment à le lire. J'ai bien aimé l'amitié entre Taza et Elliot. Et aussi l'amitié entre lui et Taylor. On apprend des choses sur les Indiens, comme leur nourriture par exemple. C'est triste quand Taylor part et qu'Elliott, justement, vient habiter en Arizona. J'ai aussi bien aimé sa petite sœur Kelly. Maintenant, j'ai envie de lire Yombé, mon ami chimpanzé [le premier livre de l'auteure]. "

Rendez-vous sur Hellocoton !

1 commentaire:

  1. Cécile de Brest30 juin, 2014 18:14

    Parfait pour ma fille qui fait de l'équitation et qui va adorer ce livre, j'en suis sûre !

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...