vendredi 28 mars 2014

Vous avez demandé le bonheur ? Ne quittez pas.

Pour Forrest Gump, la vie, c'est comme une boîte de chocolats. Moi, je commence à penser que le bonheur, c'est comme un appel téléphonique. Quand tout va bien, la réception est nickel et puis, tout d'un coup, vous passez dans un tunnel et vous perdez la connexion. C'est exactement ce qui m'est arrivé ces dernières semaines. En janvier, j'allais bien, je gérais le boulot et ma vie perso sans problème, et puis, brusquement, j'ai perdu pied. J'étais de nouveau irritable (et donc souvent cassante). Je me sentais anxieuse et insatisfaite. Je me suis mise à porter beaucoup de noir, ce qui ne me ressemble pas, mais c'était la seule (non)-couleur qui s'accordait à mon humeur. Pourtant, rien dans la situation qui me rendait heureuse jusque-là n'avait changé. C'était à n'y rien comprendre. 

Malgré tout, j'ai continué à positiver, le plus possible. Mais il faut bien reconnaître que dans ces moments-là les petits bonheurs quotidiens n'ont pas le même goût, ils semblent plus fades, ils réconfortent moins. Du coup, envahie par le doute, j'ai décroché parfois. Alors je me suis tournée vers d'autres exercices, en complément. Pour la première fois, je me suis fixée une liste d'objectifs faciles à atteindre et c'est en les remplissant les uns après les autres que je me suis sentie le mieux au cours de cette période difficile. De même qu'on guette avec une certaine impatience le nombre de barres réseau qu'affiche notre téléphone, je me suis accrochée à ces moments de répit.


Est-ce cela qui m'a permis de sortir du tunnel ? Je ne saurais le dire. Je ne saurais expliquer pourquoi, parfois, on perd la connexion avec soi-même, avec ce qui nous rend heureux. Mais je crois sincèrement qu'il faut persévérer, malgré les doutes et le découragement. Les petits bonheurs ont retrouvé leur saveur. Ils ont trouvé des couleurs aussi, car la décision de les illustrer par des photos m'a beaucoup aidée. Il en va de même pour le projet #100happydays. Je ne regrette pas du tout de m'être lancée et je pense souvent au descriptif du challenge : 71% des gens ont renoncé à aller jusqu'au bout parce qu'ils n'ont pas le temps de prendre 1 photo par jour d'un moment heureux. Ils n'ont pas ou ne prennent pas le temps d'être heureux. Je crois que, mine de rien, ça m'a fait sacrément réfléchir.

Ce qui ressort de cette période difficile, c'est que j'ai vraiment envie de me mettre à la méditation. J'ai l'impression que c'est le seul moyen de me reconnecter durablement à moi-même et de cultiver le calme et la patience qui me font parfois cruellement défaut. L'autre point positif de cette histoire, puisqu'il y en a, c'est que je sais maintenant qu'entre deux tunnels, le bonheur est toujours au bout du fil. Il suffit de ne pas raccrocher. 


Source des illustrations : Pinterest

Rendez-vous sur Hellocoton !

20 commentaires:

  1. joli le projet #100happydays ! je ne connaissais pas !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est un chouette projet, ravie de te le faire connaitre :)

      Supprimer
  2. Et voilà, encore une petite leçon bienvenue :-), moi aussi je suis dans une phase où je gère difficilement ce qui m'angoisse...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une sale période, j'ai l'impression ! Heureusement qu'on peut se serrer les coudes :) Comme Aurore, tu sais où me joindre si tu as envie de parler... ou juste de papoter pour te changer les idées !

      Supprimer
  3. Coucou Isa,
    La vie réserve parfois bien des surprises, heureuse ou moins...
    Les périodes de doutes, je connais bien, je dirais même que je suis en plein dedans depuis 1 mois et demi, ma vie à basculée,un événement d'ont je ne m'y attendais pas... Je n'ai pas réussi à gérer les premiers jours mais avec 3 enfants et mon travail pas le choix... je ne fais pas de liste mais j'avoue qu'en te lisant et en lisant le rose et le noir cela me semble une excellente idée... pour moi c'est insta (ou je venais de m'inscrire) qui m'a beaucoup aidé... poster des photos de petits riens, de petites choses qui nous font plaisir et voir que ces photos sont aimées par des personnes au départ inconnues qui suivent nos photos, laissent des coms gentils, ça réchauffe le coeur... puis suivre à mon tour des personnes, rencontrer de jolis profils, regarder 10, 20 fois par jour pour partager leurs photos... lors de ces moments, mes soucis sont un peu entre parenthèse, en pause... je me suis ouverte vers des personnes que je n'aurais jamais rencontré dans la vie de tout les jours et ça fait du bien !!!!
    Bisous
    Aurore

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as totalement raison. Quand je broie du noir, j'ai tendance à me replier sur moi, ce qui est un très mauvais réflexe. Là, je me rends disponible pour ma famille et mes amis et ça m'aide énormément, c'est sûr ! En tout cas, si tu as besoin de parler, tu connais mon mail, n'hésite pas !
      Bisous <3

      Supprimer
  4. Bravo ma belle, tu nous parles avec franchise et coeur
    Tu as réussi à sortir de tes idées noires
    Bravo
    Bisous Isa

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas tous les jours faciles, mais j'essaie, en tout cas. Gros bisous Sylvie

      Supprimer
  5. Je viens de lire ton article avec attention ! cela me rappelle tant de choses ! des périodes si proches où j'ai tout pour être heureuse ...mais pourtant ça cloche. En ce moment, je me gère, comme toi je cherche le chemin juste. J'ai un bébé de 4 mois qui me remplit de bonheur mais je perds le contrôle d'autres choses ...malgré tout je tiens à rester positive. C'est une certitude que de me tourner vers le bonheur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et tu as bien raison. Mais c'est normal que tu connaisses des hauts et des bas. L'arrivée d'un bébé est un bouleversement majeur. Et ton corps se remet doucement de la grossesse et de l'accouchement, donc tu es encore sous l'influence des hormones. Tout cela prend du temps. La meilleure solution, et tu l'appliques déjà, c'est de positiver. Je t'embrasse fort.

      Supprimer
  6. On traverse toutes ces moments là et rien de le savoir on se sent moins seules ....Comme toi ,les images/citations m'inspirent énormément et m'aident à voir les choses différemment, cela me force à mettre les choses en perspective, à prendre du recul aussi! Je me suis même crée 2 tableaux sur Pinterest ( Inspirational Pics et Quotes) que je consulte régulièrement afin de trouver du réconfort, de la sagesse, etc. Allez, je te laisse avec une de mes citations préférées " Don't forget you are human, it's ok to have a melt down.Just don't unpack and live there. Cry it out and then refocus on where you are headed" Bon week-end !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une excellente citation, Aline, merci ! Bon week-end à toi aussi.

      Supprimer
  7. Merci pour cet article qui touche juste et est plein de sincérité.
    Je te souhaite de broyer beaucoup de rose, le tunnel n'est en effet parfois pas aussi long qu'on le croit.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Broyer du rose, quelle jolie expression, je l'adopte ;) Merci beaucoup Alice.

      Supprimer
  8. Comme je te comprends. Je suis ton projet 100dayshappiness tous les jours, j'aime voir les choses positives que tu trouves au quotidien, d'un côté ça me touche aussi. Je me dis que je devrais suivre ton exemple, mais bon, en ce moment je ne m'en sens pas le courage... Tu as raison, il ne faut pas laisser la tristesse envahir le quotidien, c'est vraiment un poison, ça détruit tout. Déjà, j'essaie d'avoir un rapport plus calme et détendu vis à vis de mon blog et de la blogosphère, en lâchant prise, et je sens déjà que ça a fait baissé mon stress global ^^ en tout cas, bravo à toi pour avoir le courage de te battre pour ton bonheur :)
    Gros bisous ma Isa <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Accroche-toi, ma Matoushi <3 Gros gros bisous

      Supprimer
  9. Ton billet me parle énormément. Moi c'est mon mari qui décroche complètement en ce moment de sa vie: il se sent vide, n'a plus envie de rien, et du coup remet tout en cause. J'en souffre beaucoup et fais tout pour ne pas tomber dans la spirale du noir moi même. Il souffre que j'en souffre et du coup s'éloigne et parle même de séparation pour que "je sois plus heureuse car je mérite mieux" ! Horrible à entendre ! Heureusement j'ai mes amies, nos familles comme soutien, mais c'est extrêmement dur à vivre. Les blogs comme le tien ou celui d'Armalite me font un bien fou :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis heureuse de pouvoir t'apporter un peu de réconfort et je vous souhaite de vite sortir de cette passe difficile, ton mari et toi. Il a pensé à une psychothérapie ? J'en ai fait une pendant trois ans et ça m'a fait énormément de bien.

      Supprimer
    2. C'est LE point sur lequel je me suis "battue", avec l'aide de sa famille, ces 2 derniers mois en effet ! Sans lui en parler continuellement, au contraire, mais en lui en suggérant l'idée, en essayant de lui faire exprimer son mal-être, en lui laissant aussi du temps pour lui. J'en ai moi même entamé une pour apprivoiser mes propres peurs, et lui vient enfin de prendre rendez-vous pour lui. J'espère que cela lui apportera quelques clés pour apprivoiser son passé (qui fut lourd à certains égards) et aller de l'avant, quelque soit cet avant :). Merci en tout cas Isa !!

      Supprimer
  10. J'ai traversé aussi beaucoup de moments difficiles. Malgré tout, les épreuves permettent de grandir et d'apprendre que rien n'est jamais acquis et qu'il faut cultiver le bonheur et les pensées positives. Je sais plus que personne que ce n'est pas tous les jours faciles mais la vie vaut qu'on travaille sur soi pour profiter pleinement d'elle. Et la méditation (et beaucoup d'autres choses) aide à se sentir plus léger! <3

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...