dimanche 19 janvier 2014

Teresa Medeiros - Pour un tweet avec toi

Auteure d’un presque Pulitzer, Abigail Donovan se débat contre l’angoisse de la page blanche. Aussi, lorsque son agent lui ouvre un compte Tweeter, elle se laisse happer par les tweets, retweets, hashtags, etc. Guidée par l’un de ses followers, « MarkBaynard » – un professeur d’université en congé sabbatique et twitteur hilarant -, Abigail retrouve l’inspiration et le goût de vivre. Mais pourquoi rester devant son écran alors que Mark parcourt le monde ?

Pour un tweet avec toi est un petit bijou de romance qui se lit très vite - je l'ai dévoré en moins de vingt-quatre heures. Alternant entre récit classique et dialogues sous forme d'échanges sur Twitter, il nous montre comment on peut en dire beaucoup en seulement 140 caractères. Cela paraît si peu et pourtant, les liens qui se nouent petit à petit entre @Abby_Donovan et @Mark_Baynard ne vont pas tarder à déborder du cadre virtuel...

Je suis tout de suite rentrée dans l'histoire parce que je n'ai eu aucun mal à m'identifier à Abby : je ne connais que trop cette fameuse angoisse de la page blanche, moi aussi, étant donné que je n'ai pas réussi à écrire la moindre fiction valable depuis plus de dix ans. J'ai fait la paix avec ça, pour tout un tas de raisons que je développerai peut-être dans un autre billet, et je le vis très bien aujourd'hui mais, du coup, notre héroïne m'est d'emblée apparue très sympathique. De toute façon, nous étions faites pour nous entendre puisqu'elle a baptisé ses chats Buffy et Willow !

Autre point que nous avons presque en commun : j'ai rencontré le sexy quadra en chair et en os à un salon du livre en province, mais c'est sur Internet que notre histoire a vraiment pris son essor. A ce fameux salon, il y avait trop de monde, et nous étions un peu trop abîmés par la vie pour baisser notre garde si facilement. Sur Internet, en revanche, on a su se se parler et se découvrir et, avec le coup de pouce d'une amie commune, on a finalement eu assez confiance pour se dire ce qu'on ressentait. Je me suis donc sentie très proche d'Abby et de Mark qui se dévoilent au fur et à mesure de leurs tweets !

Et je ne saurais trop le répéter : c'est un bonheur de les lire. Forcément, les paroles fusent, ça va vite, c'est concis, drôle, percutant. J'ai adoré la façon dont ils concluent leurs conversations : à chaque fois, ils choisissent une de leurs séries préférées et énumèrent les personnages (ce qui donne par exemple : "Bonne nuit Buffy", "Bonne nuit Angel", "Bonne nuit Willow", "Bonne nuit Oz", etc.) Les références à la pop culture, et notamment les séries télé, sont nombreuses, et les discussions ("tu préfères Angel ou Spike ?") ressemblent à celles qu'on a tous eu entre fans. C'est bien simple, Abby et Mark, ça pourrait être nous, ça pourrait être vous.

Mais une réalité pas très rose ne va pas tarder à rattraper le couple. Je ne vous en dis pas plus pour ne pas vous gâcher le plaisir de la découverte, mais sachez que l'émotion a aussi une grande place dans ce joli roman. 

Si vous aimez les comédies romantiques et Buffy contre les vampires, vous ne pouvez pas passer à côté de Pour un tweet avec toi. D'ailleurs, qu'est-ce que vous faites encore là ? Allez, ouste, filez-vite le découvrir !

Rendez-vous sur Hellocoton !

6 commentaires:

  1. Je ne l'ai pas lu mais tu en parles très bien
    Gros bisous

    RépondreSupprimer
  2. Ben je finissais juste de lire ton article avant de le noter sur ma liste à lire ;-)

    RépondreSupprimer
  3. Ca a l'air sympa, léger, ... je prends :)

    RépondreSupprimer
  4. Merci pour ton avis.
    Il donne envie de le lire bien que j'ai ce livre/ebook dans ma liseuse depuis l'année dernière.
    Je pense que ça va être ma prochaine lecture.
    Merci
    http://www.hamisoitil.fr/

    RépondreSupprimer
  5. Je n'avais pas du trop accroché même si la chute m'a surprise :(

    RépondreSupprimer
  6. Buffyyyyy ! Ah oui, c'est bien ma génération ça ! (avec Doctor Who)(ahem...)(ô le Docteur !)
    Je trouve cette romance vraiment dans mes cordes. Mais avant de l'acheter, je voulais t'annoncer que j'avais succombé à l'un de tes livres-chouchous : "Scandaleuse Elisabeth" ! Du coup... Je me force à ne pas le dévorer parce qu'il est trop biiieenn ! (hystérique) Bisous Isa :)

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...