mercredi 11 décembre 2013

Un mot pour 2014

Depuis trois ans déjà, Armalite, sur le modèle de la scrapbookeuse Ali Edwards, nous propose de choisir un mot pour l'année à venir. J'ai toujours admiré cette démarche, cette volonté de donner une direction à la nouvelle année qui s'annonce. Mais jusqu'ici, j'en étais incapable. L'inspiration ne me venait pas, je me laissais porter par les événements et je jetais un coup d’œil dans le rétro en fin d'année pour voir si un mot, une tendance, se dessinait au bout de ces douze mois. Cette fois-ci, pourtant, le mot s'est imposé de lui-même. Ce sera le fil conducteur de mon année 2014, l'émotion dans laquelle je m'efforcerai d'investir toute mon énergie. Ce mot, c'est ESPOIR.


Car l'espoir, ce week-end, je l'ai perdu. Nous avons reçu jeudi soir une nouvelle qui m'a fait perdre pied, complètement. Depuis le 19 octobre 2012, j'ai affronté quatre deuils en perdant successivement ma mère, ma grand-mère, mon grand-oncle et ma nourrice, qui était comme une deuxième mère pour moi. A chaque fois, j'ai refusé de sombrer. J'ai pleuré, j'ai accepté la douleur, je n'ai rien nié, mais j'ai réussi à porter cette tristesse en continuant à vivre et à rire au quotidien. 

La nouvelle que nous avons apprise jeudi soir, c'est la moins grave de toutes. C'est un autre deuil à faire mais, au moins, cette fois, personne n'est mort. Il va juste falloir dire adieu à la vie que nous menions depuis deux ans. Ce n'est, dans le fond, pas si grave que ça et peut-être qu'on l'oubliera assez vite dès que le sexy quadra aura retrouvé un boulot et qu'on se sera fait à notre nouvelle vie et à son absence dans la maison, lui qui partageait mes journées en travaillant également à domicile. 

Mais, cette nouvelle, je n'ai pas réussi à l'encaisser. Je l'ai d'autant moins bien encaissée qu'elle nous a été annoncée à quelques heures de notre départ pour un week-end en amoureux : nous devions aller fêter nos dix ans de mariage en Alsace. Nous sommes partis, bien sûr, mais le cœur un peu lourd et la tête un peu ailleurs. Les merveilles que nous avons vues (et qui feront l'objet d'un prochain billet) n'ont pas réussi à me changer les idées. Je me suis effondrée et j'ai été la première surprise par la violence de ce désespoir. J'ai tellement encaissé de coups en un an que là je n'ai pas réussi à trouver en moi l'énergie nécessaire pour faire face en gardant résolument l'espoir d'un lendemain meilleur. 

C'est mon homme qui a su sauver notre week-end à force de douceur et de patience. C'est lui qui m'a convaincue de sortir à nouveau nous promener samedi soir alors que je n'avais envie que de deux choses : me rouler en boule et céder complètement au désespoir pour la première fois depuis un an, ou prendre la voiture et rentrer 24h plus tôt parce que de toute façon, ce week-end dont on se faisait une joie depuis des semaines était complètement foutu. 

Grâce à mon homme, j'ai trouvé un peu d'énergie pour me lever, sortir, apprécier la balade et le dîner. J'ai commencé à remonter tout doucement la pente, au point de passer une matinée vraiment formidable dimanche en visitant les Vosges. Mais j'ai à nouveau perdu pied hier, à notre retour. Là encore, le sexy quadra m'a empêché de sombrer. J'ai un peu honte de ma réaction, d'ailleurs, car c'est lui cette fois-ci qui est directement concerné. C'est lui qui perd son travail à cause de la crise, même si ce bouleversement impacte toute la famille. Mais son courage est un exemple. La foi qu'il garde en l'avenir aussi. Et je le remercie pour m'avoir montré que l'espoir était toujours là, juste un peu plus difficile à atteindre, mais bien présent. Ce sera donc mon mot pour 2014, la lumière que je m'efforcerai de ne pas perdre de vue, quelle que soit la noirceur autour de nous.

Rendez-vous sur Hellocoton !

54 commentaires:

  1. Émue par ce post, je voulais juste vous souhaiter bon courage !
    Nadège

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Nadège, ça me touche beaucoup.

      Supprimer
  2. Quand la coupe est pleine, il suffit souvent d'un événement "mineur" pour la faire déborder en renforçant l'impression que le destin s'acharne et que rien n'ira plus jamais bien.
    En général, ce n'est qu'une impression, et ton mot me semble très bien choisi...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci <3 (Notamment de me montrer l'exemple, jour après jour. C'est toi qui m'a mis sur le chemin de la pensée positive et je t'en suis infiniment reconnaissante. La vie est une chienne parfois, mais elle nous aura au moins donné ça.)

      Supprimer
  3. Ce texte m'a beaucoup touché, tout simplement parce que ce mot n'est pas 'mon mot 2014' mais bien celui que j'ai en tête depuis des années, au point que je projette de me le faire tatouer. Tu as raison, il ne faut jamais perdre l'espoir, parce que c'est parfois la dernière chose qui nous fait tenir debout !
    Courage à vous :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ma toute belle. L'idée du tatouage est bonne, c'est un engagement que tu prends, non pas pour une année, mais pour la vie. Tu es "obligée" de tenir debout après ça ;-)

      Supprimer
  4. Je compatis de tout cœur (mon homme est au chômage depuis juillet) et vous envoie plein de chaudoudoux, de courage et d'espoir.
    Plein de bises Isa.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah mince ! Foutue crise, qui contribue à mon angoisse d'ailleurs, et qui détruit tellement de choses sur son passage. Espérons que nos hommes retrouvent rapidement un travail. Gros bisous <3

      Supprimer
  5. C'est un choix très courageux. Comme disait un certain homme politique, c'est l' "audace de l'espoir". Je suis certaine que les choses vont s'améliorer et que tu vas remonter la pente. Parfois, on encaisse plein de choses et on craque lorsque la goutte d'eau fait déborder le vase - et ce n'est pas plus mal. Tu as crevé un abcès, des choses que tu retenais et que tu as enfin lâchées... Si tu craques encore dans les mois à venir, il ne faut pas en avoir honte, c'est un processus normal.
    Je pense très, très fort à toi, et je serai là pour te dire de garder espoir si besoin est. Mais je pense sincèrement que tu es bien plus forte que tu ne le crois et que tu sortiras de 2014 la tête haute.
    Plein de bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as tout à fait raison de parler d'abcès à crever. Je crois que les événements me rattrapent et m'obligent à affronter certaines choses que, dans ma détermination et ma rage de vivre, j'avais enfouies malgré moi.
      Merci pour ton soutien <3 Plein de bisous également.

      Supprimer
  6. Ton poste m'a beaucoup touché car je pense que j'ai le même mot que toi pour 2014 après avoir appris tant de mauvaises nouvelles depuis début 2012 et j'ai également perdue ma mamie qui était aussi ma 2ème maman cet été... L'espoir que ma maman ne va pas la rejoindre de si tôt au ciel et l'espoir que les médecins puissent la sauver ou du moins lui permettre de vivre le plus longtemps possible malgré ce petit crabe qui la ronge depuis 2 ans bientôt... L'espoir aussi que je trouverai un nouveau boulot très chouette car pour couronner le tout, je viens de subir un licenciement économique! Comme toi, l'amoureux m'aide beaucoup dans ses épreuves de la vie! Il me rend forte, sait essuyer mes larmes et surtout me faire rire! Bon courage à toi! Bisous ma belle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ton commentaire me touche tout autant et je compatis sincèrement car je sais combien tout cela est difficile. Nous avons effectivement la chance d'être très bien entourées face à ces épreuves et c'est, je crois, une raison de plus de ne pas baisser les bras, parce qu'on le leur doit à eux aussi. Je fais le souhait que ta maman aille mieux et que tu retrouves rapidement un travail. Et je te souhaite beaucoup de courage aussi dans ton deuil.
      Gros bisous

      Supprimer
    2. Merci beaucoup! Oui j'essaye de rester forte pour ma maman mais aussi pour lui et pour mes amis! Car ils sont aussi très importants pour m'aider à surmonter tout ça! Je n'oublie pas le blog, que j'ai commencé dans une grosse période de déprime et qui m'a tellement apporté depuis ses débuts :-) Gros bisous

      Supprimer
    3. Tu as raison, nos blogs nous apportent énormément, et c'est toujours un plaisir de te lire :) Gros bisous !

      Supprimer
  7. Ce petit mot me touche. J'ai mal avec toi car en ce moment, je voudrais parfois aussi me rouler en boule et me laisser aller. Et comme toi, j'ai un homme qui m'aide :)
    Je t'envoie de l'espoir pour 2014, des bisous et du soutien. Je suis sûre que la vie vous réserve de belles surprises :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Laura, tu es un amour. Et je suis désolée d'apprendre que la vie te malmène en ce moment toi aussi. J'espère que ça va s'arranger et je t'envoie plein d'espoir et de bisous aussi !

      Supprimer
  8. ton article est très beau. Je suis vraiment désolée pour le poste de ton mari, et j'espère sincèrement qu'il retrouvera vite un travail. tu as vécu beaucoup de choses difficiles cette année et tu as su te relever (ça se voit à tes post et tes sourires ma belle Isa). Tu vas te relever. Tu as beaucoup trop accumulé cette année mais 2014 sera ton année j'en suis sur, d'autant plus si tu gardes la lumière en vue. Je t'embrasse tendrement toi et ta famille.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ma jolie mam's, ton commentaire me touche énormément. Moi aussi, je t'embrasse <3

      Supprimer
  9. tu es extraordinaire, tu arrives à positiver malgré tout cela, je t'admire... :)
    je t'envoie toutes mes bonnes ondes, je vous souhaite à toi et ta famille beaucoup de bonheur, vous le méritez...
    L'année sera meilleure, tu as le bon esprit, ça ira mieux <3
    Plein de gros bisous et je te souhaite de très bonnes fêtes
    http://www.madeinsisters.com

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Coralie, tu es adorable. Je te souhaite de très belles fêtes à toi aussi, ainsi qu'à Marie. Gros bisous <3

      Supprimer
  10. Ton article m'a vraiment touché, comme chacun de tes témoignages! La vie ne vous a pas épargné cette année, et cela fait beaucoup d'épreuves en peu de temps mais tu nous as montré que tu étais forte et pleine de volonté avec cette pensée positive. Le fait de craquer est parfois positif et permet de tourner la page afin d'avancer. J'espère que cette nouvelle vie va vous apporter de bonnes surprises avec ce changement de vie.
    J'ai moi aussi beaucoup d'espoirs pour la nouvelle année :) Je t'envoie plein de bisous mon Isa <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ma Lou. J'espère aussi que le changement sera positif. Et je te souhaite que tous tes espoirs se réalisent :) Gros bisous <3

      Supprimer
  11. Courage, courage... ou plutôt : espoir, espoir.
    Il n'y a rien de ridicule à craquer quand on a tant encaissé. Vous remonterez la pente, c'est sûr.
    Hugs virtuels à toute la famille.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Alice, vraiment. Gros bisous <3

      Supprimer
  12. bon courage, tu as raison d'avoir choisi l'espoir car il faut toujours en avoir

    RépondreSupprimer
  13. Espoir, c'est un bien joli mot Isa. Je pense que c'était l’événement de trop pour toi. Tu n'as pas encore eu le temps de te relever des décès qu'ont marqué ta vie ces derniers mois qu'arrive un autre coup difficile. Je suis de tout cœur avec toi Isa. Ton post me touche beaucoup.
    Bisous et bon courage à vous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Sandrine. Merci d'être là <3 Gros bisous

      Supprimer
  14. Quel beau billet Isa, et ce malgré les circonstances. Tu sais, tu n'as pas à culpabiliser, au bout d'un moment, lorsque les mauvaises nouvelles s'accumulent, il est tout simplement humain que ton corps et ton être démissionne. C'est déjà admirable que tu souhaites garder à l'esprit ce mot "Espoir" pour 2014. ça montre bien que tu vas de l'avant, que tu es optimiste. Je pense être comme toi mais comme toi, j'ai un peu des phases basses, comme en ce moment avec la nouvelle que tu connais, la fatigue qui se fait beaucoup plus ressentir depuis quelque temps ou encore les enfants qu'on a du mal à tenir. On est humaines, c'est normal de se sentir au fond du gouffre mais on rebondira vite ! Courage ! Des bises <3

    RépondreSupprimer
  15. Oooh, j'avais écrit un long commentaire mais je crois bien qu'il a été zappé... :( Ton billet est plein de force malgré ton grand chagrin Isa et c'est normal de se sentir comme tu te sens actuellement après tant de mauvaises nouvelles. Tu m'apparais battante, optimiste et c'est admirable de garder ce mot à l'esprit, "Espoir", pour 2014 ! Tu es humaine, à force d'encaisser, c'est normal que tu sois dans une période un peu plus basse. J'ai la même passe, avec la nouvelle que tu connais, la fatigue qui s'accumule vraiment ou encore les enfants qui sont très difficiles actuellement. Je suis battante d'habitude et pleine d'entrain, mais beaucoup moins depuis quelques jours... Comme toi, ça reviendra, on m'a dit aussi aujourd'hui de penser un peu plus à moi, et du coup une amie m'a proposé une heure de détente sauna, jacuzzi samedi : j'y vais volontiers pour au moins une heure, ne penser qu'à moi. Des bises, courage !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tes deux commentaires sont bien passés et me touchent autant l'un que l'autre. C'est vrai que je m'en suis voulue de craquer comme ça et de gâcher un moment qui aurait dû être festif, mais tu as tout à fait raison de dire qu'à un moment le corps et l'esprit démissionnent. J'espère que nous allons très vite remonter la pente toutes les deux ! Profite bien de ce moment pour toi. Bises et bon courage à toi aussi !

      Supprimer
  16. Très émue par tes mots Isa, et difficile de rebondir après t'avoir lu. Juste pour te dire que souvent du mauvais sort du bon. Ton Chéri va certainement rebondir et surement pour du meilleur. Il ne faut jamais baisser les bras. J'ai été licenciée l'an dernier et à mon âge j'ai peu de chance de retrouver du travail. Mais cela m'a permis de redefinir mes priorités dans la vie, de me ressourcer auprès de ma famille et de prendre du temps pour moi et pour m'occuper des autres. Le plus important dans la vie ce sont tes proches et ton cocon. Le reste suivra et il me tarde de lire le billet ou tu nous annonceras ta nouvelle vie. Mille Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis convaincue comme toi que la priorité, c'est la famille et la vie personnelle. C'est pour ça que je redoute un peu le futur travail de mon homme, car je sais que les entreprises exigent beaucoup de leurs employés, et notamment du temps. On était bien à la maison dans notre cocon. Mais bon, il faut tourner la page, tant bien que mal, et espérer que tout se passera pour le mieux. On se donne rendez-vous pour ce fameux billet spécial "nouvelle vie" ;-) Gros bisous <3

      Supprimer
  17. Je suis bien placée pour comprendre ce vide qui s'empare de toi après une telle annonce. En 13 ans de carrière, j'ai perdu 18 fois mon poste (promis, passé 20, je cesserai de compter). On a beau y être habitué, on traverse toujours des phases de colère, de désespoir, de crainte dans l'avenir mais on n'a pas d'autres choix que de rebondir. Depuis, j'ai appris à relativiser. Quand je suis prête à sombrer, je repense à ma meilleure amie qui lutte contre la mucoviscidose, qui a déjà subi 2 greffes et je me dis qu'au final, un travail, c'est certes nécessaire mais ce n'est pas si grave comparé au reste... Des bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Crystila pour tes encouragements. Gros bisous

      Supprimer
  18. J'arrive un peu après tout le monde... Comme disait Armalite plus haut, parfois, la moindre petite chose est la goutte en trop, celle qui fait déborder le vase. Ici, cela n'a pas l'air de juste une goutte, et c'est d'autant plus difficile. Mais je sais une chose: on sort beaucoup plus forte des épreuves et les changements provoquent souvent quelque chose de positif. Ton mot de l'année est donc très bien choisi !
    Bisous et courage !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est ce qui m'a le plus effrayée ce week-end, le fait de ne plus arriver à croire ni même à espérer un changement positif suite à cet événement... Mais tous vos commentaires me redonnent de l'espoir, justement. Merci pour ton soutien et gros bisous à toi aussi !

      Supprimer
  19. C'est admirable de toujours aller de l'avant malgré les épreuves qui s'enchaînent... Ce mot d'espoir ne peut qu'apporter de bonnes ondes à l'année qui s'annonce, je te le souhaite de tout cœur. Gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'essaie en tout cas d'aller toujours de l'avant, même si cette fois-ci je me sens un peu contrainte et forcée vu que je subis ce changement que je n'ai pas choisi. Moi aussi, je te souhaite tout plein de bonnes ondes et d'espoir pour l'année à venir. Gros bisous

      Supprimer
  20. Espoir pour 2014...je dis oui. Atteinte d'une maladie, ce mot sonne bien.
    Texte très touchant.
    Merci pour ce texte et je t'envoie plein de bonnes ondes pour 2014.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup. Je t'en renvoie tout autant :)

      Supprimer
  21. Bon courage Isa.
    Malheureusement, je sais ce que c'est !

    RépondreSupprimer
  22. très ému par ton post ! je te souhaite beaucoup de courage ! J'aime beaucoup cette idée de mot pour 2014 je pense que je devrais essayer parce que comme toi cette année a été très rudes !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis désolée de l'apprendre ! Bon courage à toi aussi, et plein de bisous !

      Supprimer
  23. Je te souhaite beaucoup de courage et une année 2014 pleine d'espoir ! J'espère lire très vite des nouvelles réconfortantes.

    (sinon personnellement, je considère que craquer, c'est le début de l'amélioration. Parce que tout encaisser sans réaction apparente, c'est flippant... Donc pas de honte du tout à avoir, à mon sens.)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Helolie, ça me remonte le moral :)

      Supprimer
  24. Bon courage, tu as traversé de douloureuses épreuves et je pense que cette dernière est la goutte d'eau. Mais espoir est le bon mot, il faut s'accrocher, regarder droit devant et garder la tête haute.
    Bon courage à vous deux <3

    RépondreSupprimer
  25. Bonjour Isa,

    J'ai mis un peu de temps à commenter, non par indifférence, mais parce que trouver les mots pour donner de l'espoir ce n'est pas évident. Il y a bien "courage", mais je peux comprendre qu'à force on en ai un peu assez d'être courageuse et que l'on aimerai bien que la vie arrête de s'acharner et nous offre une trêve...Sauf que c'est rare. alors je te souhaite des lendemains qui chantent et la force d'affronter la suite, et je salue ton courage et ta joie de vivre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ma belle, ça me touche énormément.

      Supprimer
  26. Oh ma petite Isa, je ne suis plus très souvent les blogs mais j'ai tjrs le chic pour revenir sur le tien au moment des mauvaises nouvelles ! Comme si on me poussait a venir un petit coucou dans ces jours sombres ! Alors Coucou Isa !! Tiens le coup, je suis sure que ton homme est très fière de toi, après toutes ces épreuves que tu as traversé l'année dernière ! Tu es comme une chêne pour ta famille, ça se sent... celle qui tient tout le monde a bout de bras ! C'est normal de s'effondrer et ça fait du bien surtout, tu devrais te laisser aller un peu plus souvent ! Je comprends ce que tu traverses, mon homme vient également de perdre son job (2eme fois en 1 an)... j'ai eu aussi un peu de mal a l'encaisser cette fois là, mais je reste forte pour lui, pour notre loulou et pour le 2eme petit bout qui arrive au Printemps ! J'essaye de positiver car la dernière fois, sa période d'inactivité n'a duré que 6 mois et il a même fini par avoir le choix dans les postes... mais bon, même si je ne suis pas du genre "inquiète' je n'aime pas l'inconnu et je n'aime pas avoir a changer un quotidien dans lequel on s'installe si vite... Hope will be my key word too for 2014 ! Je t'embrasse, passes de bonnes fêtes de fin d'année, profites bien de tes loulous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de partager ton expérience avec moi, Aurélie, cela me redonne de l'espoir, effectivement ! Et je suis ravie d'apprendre l'arrivée d'un deuxième loulou chez toi, quelle jolie nouvelle ! Je vous souhaite plein de bonnes choses à tous les trois-bientôt-quatre et d'excellentes fêtes de fin d'année ! Gros bisous

      Supprimer
  27. La vie n'a vraiment pas été gentille avec toi ces derniers mois et je vous souhaite bon courage. Passe de bonnes fêtes. Bises.

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...