jeudi 28 novembre 2013

Indian Palace

L'Angleterre n’est plus faite pour les seniors, même la retraite se délocalise ! Plusieurs retraités britanniques coupent toutes leurs attaches et partent s’établir en Inde, dans ce qu’ils croient être un palace au meilleur prix. Bien moins luxueux que la publicité ne le laissait entendre, cet hôtel délabré au charme indéfinissable va bouleverser leurs vies de façon inattendue.

Ce film m'avait tentée lors de sa sortie, autant pour son sujet que pour ses acteurs principaux (un casting en or pour qui aime le cinéma anglais). Et puis, comme nos sorties ciné se font rares, surtout en VO, (et il est absolument hors de question de me priver du délicieux accent anglais de Bill Nighy), j'avais laissé passer ma chance de voir ce film sur grand écran. Mais voilà qu'un article de ioionette l'a rappelé à mon bon souvenir. Et je l'en remercie, parce que j'ai passé un très bon moment.

C'est un film à la fois drôle, cruel et tendre sur la vieillesse. Drôle parce qu'il apporte son lot de situations cocasses. Cruel à cause de la façon dont nos sociétés occidentales traitent les personnes âgées et ne voient plus en elles que des baby-sitters gratuits ou des personnes à mettre au rebut après des années de bons et loyaux services. Et tendre parce qu'il nous montre qu'il n'y a pas d'âge pour aimer, se faire des amis ou changer le cours de sa vie. 

Au cœur d'une Inde incroyablement lumineuse mais empêtrée dans ses contradictions, chacun va devoir affronter ses démons, qui la solitude, qui la douleur du corps et de l'âme, qui les blessures d'un ego qui vieillit moins vite que le corps. Face à une réalité qui ne correspond pas du tout au rêve qu'on leur avait vendu, tous vont devoir s'adapter et faire preuve de bonne volonté... ou pas. Cela leur permettra en tout cas de se révéler. 

C'est vraiment un très joli film qui montre que la vieillesse n'est jamais qu'une étape comme une autre et qu'on peut se réinventer à tout moment à condition de garder l'esprit ouvert. Je me souviens de ma mère disant qu'elle ne s'était jamais sentie aussi bien et aussi épanouie qu'à 50 ans. (Ce qui m'avait fortement marquée à l'époque parce que je voyais bien que c'était vrai et que, du haut de mes 18 ans, je trouvais le chemin encore long !) Et je suis entourée de plein de personnes qui me donnent envie d'avoir 60 ou 70 ans et d'en profiter comme elles. Alors, je ne dirai pas que j'ai hâte d'y être parce que je ne souhaite pas brûler les étapes et que je compte bien profiter de chaque anniversaire qui m'en sépare encore. Mais je suis curieuse de voir ce que ça donnera et où la vie m'amènera à ce moment-là. 

Qui sait, peut-être dans un palace indien ? 

"Ici, en Inde, on a un dicton : tout est bien qui finira bien. Et si ce n'est pas bien, c'est que ce n'est pas la fin."
Rendez-vous sur Hellocoton !

7 commentaires:

  1. contente de te l'avoir rappelé car tu semble l'avoir apprécié autant que moi :-)

    RépondreSupprimer
  2. J'ai adoré ce film quand il est sorti ! Touchant, drôle, avec une brochette d'acteurs géniaux... Contente qu'il t'ait plu à toi aussi.

    RépondreSupprimer
  3. Je le mets sur ma liste "à voir", merci Isa.

    RépondreSupprimer
  4. Un superbe film très émouvant sans être larmoyant ! Un petit moment de bonheur :)

    RépondreSupprimer
  5. Tout à fait d'accord avec vous : Nous avons adoré ce film et avons parlé sur notre blog
    http://wp.me/p2H2o8-4mc

    RépondreSupprimer
  6. Ooooh il y a aussi Isobel Crawley, mais en brune ! (Je viens de commencer à regarder le film, grâce à ton article)

    RépondreSupprimer
  7. J'aime TELLEMENT Maggie Smith... Voilà un film que je me dois de voir :)

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...