dimanche 20 octobre 2013

Un an

C'était le 19 octobre 2012. Je me souviens de chaque instant de cette journée, depuis le coup de téléphone de mon père vers neuf heures et demie jusqu'au moment où j'ai fermé les yeux, vidée par les larmes - les miennes et celles de mes proches. Je revois toutes les images, je revois mes mains accrochées aux siennes, et l'incrédulité et le chagrin dans le regard de mes enfants. Il paraît que la douleur s'atténue avec le temps. Peut-être. Peut-être pas. Mais j'ai appris à vivre avec l'absence. Je n'ai qu'une peur, c'est d'oublier sa voix. Son rire s'estompe déjà, alors qu'il était légendaire. En y repensant, je me dis que c'est parce qu'on ne l'entendait plus beaucoup, les derniers temps. On ne rit pas quand on a mal. Foutu crabe. 

Mais je ne veux pas m'appesantir là-dessus. Je veux célébrer sa vie, pas sa souffrance. Les instants tendresse des deux derniers mois, et la complicité qui fut la nôtre pendant si longtemps, jusqu'à ce que l'incompréhension creuse un fossé entre nous. J'aime à penser que, si nous en avions eu le temps, nous l'aurions comblé. On ne le saura jamais. Mais ce qui est sûr, c'est qu'on s'aimait. On s'aimait mal, mais on s'aimait fort. Et, au bout du compte, c'est tout ce qui importe. 

Le hasard du calendrier et les disponibilités des uns et des autres ont  fait que le 19 octobre 2013, hier donc, nous avons fêté la vie plutôt que le deuil, les 40 ans de l'homme qui partage mon existence plutôt que le premier anniversaire d'un cataclysme. Et c'est très bien ainsi. Parce que le dernier cadeau qu'elle m'a offert, c'est l'envie de vivre. Vivre mieux, vivre en conscience, en savourant chaque jour les petits bonheurs du quotidien. Vivre pour deux, en ayant le sentiment d'être pardonnée et d'être capable de pardonner aussi. 

Je t'aime, maman.

Illustration trouvée sur Pinterest
Rendez-vous sur Hellocoton !

27 commentaires:

  1. Je pensais à toi si fort hier que j'en ai oublié que c'était nos 7 ans à Chouchou et à moi! (J'espère que tu as reçu mon texto?)
    Et moi aussi, j'ai peur d'oublier la voix de mon père - c'est ce que je disais à ma soeur au téléphone le 17. J'avais fait un petit film d'une demi-heure à Noël 2006, j'imagine qu'il est dessus mais je n'ose pas le regarder pour le moment...

    RépondreSupprimer
  2. Oui, j'ai bien reçu ton texto qui m'a fait beaucoup de bien au cours d'une journée un peu bizarre, entre rire et tristesse. Je suis désolée, je pensais t'avoir répondu. En tout cas, j'espère que Chouchou ne m'en voudra pas que tu l'aies oublié ! :)
    Gros bisous <3

    RépondreSupprimer
  3. Il te pardonnera d'autant plus volontiers qu'il a oublié aussi ^^

    RépondreSupprimer
  4. Oui il faut célébrer sa vie :)

    Kisses
    http://www.mademoisellemode.com/

    RépondreSupprimer
  5. Je cherche un truc gentil, réconfortant et pas trop poncif à écrire depuis ce matin, mais je n'ai pas trouvé ... Alors je t'envoie juste plein de bisous ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh bien, tu vois, ce que tu me dis là me touche beaucoup. Gros bisous <3

      Supprimer
  6. Ce 19 Octobre cela faisait un mois que ma Maman nous a quittés alors j'imagine ce que tu as pu ressentir durant cette journée... Je nous souhaite d'être à la hauteur de cette vie qui se conjugue désormais à cette douloureuse absence... Bises ma chère Isa... ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Te parler et te voit dans le même état d'esprit que moi m'a fait un bien immense. Je ne sais pas si nous sommes à la hauteur, mais on fait tout notre possible, en tout cas ! Gros bisous <3

      Supprimer
  7. Difficile de laisser un commentaire sur ce très beau texte, continues à aimer la vie et les tiens. Une petite pensée amicale.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Corinne. Les marques d'amitié sont très précieuses dans ces moments-là.

      Supprimer
  8. Oh tes mots sont si touchants et c'est si joliment écrit.
    Bon courage à toi.

    RépondreSupprimer
  9. Je ne savais plus la date exacte mais j'ai fort pensé à toi ces jours-ci.
    Je t'envoie de gros bisous

    RépondreSupprimer
  10. roo je suis navrée, je n'ose pas imaginer ta souffrance mais je suis de tout coeur avec toi!
    Bisous

    RépondreSupprimer
  11. j'en ai les larmes aux yeux... je te souhaite encore beaucoup de courage, gros bisous ma choupette!!

    RépondreSupprimer
  12. Je t'embrasse très fort ma belle Isa,
    Bisous <3

    RépondreSupprimer
  13. Je ne suis plus trop presente sur les blogs mais je t'embrasse bien fort !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Aurélie, ça me touche beaucoup !

      Supprimer
  14. Je t'envoie une nuée de bisous ma Isa, que la vie soit la plus forte, que les souvenirs gardent la vie passée encore chaude et vivace, et que notre futur soit plein d'amour <3 car c'est vraiment le plus beau, le plus puissant, et le plus merveilleux des sentiments. Plein de bisous (encore) <3

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...