dimanche 23 juin 2013

J'ai vu Epic (et c'était beau, très beau)

S'il y a bien une chose à retenir de ce film, avant même son histoire, c'est sa beauté. Certaines images sont à couper le souffle, vraiment. Les personnages, la forêt, les colibris, tout est visuellement splendide. (Vous ai-je dit que j'adorais les colibris ? J'en suis tombée amoureuse pendant mon séjour dans le Colorado, car ils venaient me réveiller tous les matins à ma fenêtre. J'adore leur gorge colorée et leur vrombissement caractéristique qui leur vaut leur nom anglais de hummingbird.) Cela dit, pendant toute la première partie, j'ai vraiment cru qu'il n'y aurait que ça à sauver. Car j'en ai marre, vraiment marre de ces films réalisés pour la 3D où on vous colle en guise d'introduction des scènes interminables où la caméra plonge de tous les côtés pour mieux nous emmener au coeur de l'action (soi-disant). C'est bien simple, j'ai cru pendant un moment que l'histoire allait être réduite à sa plus simple expression et ne serait qu'une succession de scènes spectaculaires mais vides de sens et d'émotion. 

Mais non, en fait. Cela tient juste à un léger déséquilibre au début entre le monde des hommes-feuilles et celui des humains, déséquilibre qui s'explique par la suite lorsqu'on nous dit que le monde végétal vit à cent à l'heure quand le nôtre tourne au ralenti. Du côté des hommes-feuilles, c'est l'effervescence : c'est aujourd'hui que la reine Tara doit choisir un bourgeon qui deviendra son héritier. Mais les méchants bogans et leur chef, l'infâme Mandrake, comptent bien perturber cette cérémonie festive car ils ne rêvent que de détruire la forêt. Du côté des humains, la jeune Mary-Kate arrive chez son père suite au décès de sa mère. Mais l'accueil de ce dernier n'est pas vraiment à la hauteur de ce que la jeune fille espérait, car il est obnubilé par ses recherches sur le petit peuple de la forêt dont tout le monde, à commencer par Mary-Kate elle-même, nie l'existence. Mais voilà que, par un coup du sort, la jeune fille va être propulsée au sein de cet autre monde qu'elle va bientôt devoir sauver... (Mais tout ne repose pas que sur ses épaules, et c'est tant mieux, car c'est aussi une jolie leçon sur l'entraide.)


On pourrait reprocher à Epic pas mal d'emprunts. Certains passages m'ont fait penser à Arthur et les Minimoys et Chérie j'ai rétréci les gosses, et l'esthétique rappelle fortement les films Clochette que nous adorons à la maison. Mais il réussit au final à tirer son épingle du jeu. On s'attache aux héros, notamment Mary-Kate mais aussi les deux hommes-feuilles, Ronin le guerrier sage et Nod le jeune chien fou. La reine Tara est un personnage de toute beauté et c'est grâce à elle que je suis entrée dans l'histoire : j'ai aimé la façon dont elle taquine Ronin et la scène absolument sublime où elle va choisir le bourgeon. J'ai adoré aussi la petite surprise que le personnage de Nim la chenille réserve aux spectateurs francophones et j'ai trouvé que, passé la séquence d'ouverture, les scènes d'action étaient parfaitement dosées et au service du récit plutôt que de la 3D. 


En résumé, Epic est un agréable divertissement qui vous en mettra plein les yeux avec une touche de poésie en prime. Je le recommande aux grands comme aux petits ! 


Rendez-vous sur Hellocoton !

14 commentaires:

  1. Oualalalaaaa ça a l'air trop bien et ton post me donne encore plus envie de le voir !! \o/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que tu ne seras pas déçue !

      Supprimer
  2. Je l'ai vu aussi, pas en 3D par choix, mais même comme ça j'ai trouvé les images sublimes. L'histoire est bien menée, ni les enfants ni moi ne nous sommes ennuyés!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai oublié de le préciser, je l'ai vu en 2D aussi, j'ai horreur de la 3D. Et c'est justement pour ça que ça m'énerve de voir des scènes conçues spécifiquement pour la 3D ! Mais, pour, le reste, tu as raison, il n'y a absolument rien à redire.

      Supprimer
  3. Arf, j'avais déjà envie de le voir, maintenant je suis encore plus pressée :D
    J'attends aussi de voir le message écologique derrière, parce que je trouve que les dessins animés avec un message puissant derrière peuvent être terribles... Y a qu'à voir les films de Myasaki qui fait ça à la perfection.

    Bref, j'irais surement dès mardi :D

    Yeonra,
    poudre-de-riz.blogspot.be

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère qu'il te plaira et que tu me donneras ton avis :)

      Supprimer
  4. Bon, mon fils insiste pour aller le revoir (oui, il l'a déjà vu sans moi... il va plus au ciné que moi!), je crois donc que je vais craquer!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que tu ne le regretteras pas !

      Supprimer
  5. Cela doit être un joli film
    Bisous Isa

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, très joli. Bisous belle Sylvie :)

      Supprimer
  6. Cécile de Brest24 juin, 2013 09:15

    Je l'ai vu en 2D avec mes enfants et tout le monde a trouvé ça très chouette !

    RépondreSupprimer
  7. Ah bah ça va peut-être me décider à le voir ! Je dois avouer que j'avais trouvé la bande annonce magnifique, visuellement. Mais le résumé de l'histoire avait un goût de déjà-vu.
    J'hésite j'hésite !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je reconnais que l'histoire n'est pas des plus originales, mais elle reste très sympa et les images sont vraiment de toute beauté.

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...