mardi 18 juin 2013

Arrow, la série de l'année

Les super-héros n'en finissent plus d'envahir nos écrans, les grands comme les petits. Après vous avoir présenté la bande-annonce de Man of Steel et de Wolverine : Le combat de l'immortel, je viens cette fois vous parler d'une série qui a cartonné cette année aux USA. S'inspirant d'un comics (Green Arrow chez DC Comics), Arrow raconte les aventures d'Oliver Queen, jeune play-boy qui a passé 5 ans isolé sur une île suite à un naufrage. Ramené à la civilisation, il entreprend de lutter contre la corruption qui règne dans sa ville, Starling City, pour tenir une promesse faite à son père. Uniquement armé de son arc et de ses flèches, il s'attaque aux politiciens corrompus, aux dealers ou aux trafiquants d'armes. Qu'est-ce qui a bien pu se passer sur l'île pour transformer ce gosse de riche insouciant en justicier implacable ? 

Ambiance...
J'avoue qu'au départ je n'étais pas emballée. Le pitch me semblait relativement classique et le héros affreusement lisse. Et, pour être tout à fait franche, je n'ai commencé à regarder Arrow que pour les beaux yeux de John Barrowman, alias l'inoubliable Jack Harkness de Doctor Who et Torchwood. Il joue ici le père du meilleur ami d'Oliver et occupe une place prépondérante dans l'histoire. Mais, petit à petit, je me suis laissée prendre au jeu, jusqu'à être complètement captivée en fin de saison. Clairement, ce qui a le plus éveillé ma curiosité, ce sont les événements sur l'île. On nous dévoile au fur et à mesure, sous forme de flash-backs, ce qu'Oliver a vécu et l'impact que cela a eu sur sa personnalité. Du coup, il en devient très intéressant, car il nous donne à voir trois visages complètement différents : il y a le fils à papa qui trompe sa petite amie (ce qui aura des conséquences dramatiques), puis le naufrage qui fait de lui un survivant (et là, Koh Lanta, à côté de son île, croyez-moi, c'est de la rigolade) et enfin le retour à la maison où, pour réussir la mission qu'il s'est donnée, il doit désormais assumer une double identité.

Il a pas dû rigoler tous les jours sur son île...
Il est entouré d'une galerie de personnages qui ne lui facilitent pas vraiment la tâche : sa petite sœur est devenue une ado rebelle, réplique presque parfaite de la tête à claques qu'il était lui-même avant le naufrage, sa mère a épousé le bras droit de son père, son ex ne lui parle plus (c'est étonnant, tiens), le père de son ex ne peut (bien sûr) pas l'encaisser et, comme il est flic, ne rêve que d'arrêter le justicier (sans savoir que les deux types qu'il déteste le plus au monde ne sont qu'une seule et même personne). Et comme Arrow est une série bien ficelée, la psychologie de tout ce petit monde va bien sûr évoluer, provoquant parfois de savoureux retournements de situation. 

De gauche à droite,  la sœur, le garde du corps, le justicier, le meilleur pote, la cruche l'ex
Je vous le disais, au début, j'ai beaucoup reproché à Arrow son classicisme. La relation entre Laurel, l'ex d'Oliver, et le justicier a un petit côté Loïs et Clark qui m'a gênée. Il a fallu du temps, aussi, pour que Stephen Amell (Oliver), qui est beau mais pas particulièrement charismatique, donne toute la mesure de son personnage. Et je ne supporte pas l'actrice qui incarne Laurel, son ex, que je trouve particulièrement agaçante. Côté personnages, j'aime bien mieux cette peste de Thea (la sœur d'Oliver) ou Felicity, la geekette de service. Mais, malgré ces quelques défauts, la série a réussi à m'embarquer dans son univers et j'attends la saison 2 avec impatience. Vraiment, s'il n'y avait qu'une seule nouvelle série à retenir pour l'année 2012-2013, ce serait Arrow !

Mon nouveau fond d'écran ! ^^


Rendez-vous sur Hellocoton !

10 commentaires:

  1. Encore une fois je suis complètement de ton avis, au début Arrow m'énervait, je ne supportais pas la tronche inexpressive d'Oliver et la geignarde Laurel (enfin elle je ne peux toujours pas la supporter, une vraie grognasse!) (et le meilleur ami d'Oliver aussi, un chieur comme pas possible tu ne trouves pas ?) et en fait j'attends la S2 avec impatience !
    Au final on est pris par les perso et l'action, j'aime beaucoup le côté bande dessinée de la série.

    RépondreSupprimer
  2. Ben voilà, ton article m'a donné envie de regarder cette série ! :-) Je vais m'y mettre très vite.

    RépondreSupprimer
  3. Je ne connais pas du tout cette série, j'ai bien envie de regarder quelques épisodes... histoire de me laisser prendre aussi au jeu! :)

    RépondreSupprimer
  4. Merci pour l'inspiration !!!! Moi qui viens de finir la saison 3 de Game Of Thrones et la 1 de Vikings... tu m'empêches de sombrer dans la déprime :p

    gros bisous <3

    RépondreSupprimer
  5. Je ne me prononce pas je n'en ai vu aucun
    Je vais la noter pour plus tard
    Bisous

    RépondreSupprimer
  6. iv heard great things about this show!
    Following you now!

    hope you visit my blog & follow too if you like :)
    BlogLovin' | BreezeyBee Blog | Facebook | Twitter
    xoXo

    RépondreSupprimer
  7. j'ai aussi adore, ta critique est tres juste comme d'habitude.
    Vivement la saison 2 !!

    RépondreSupprimer
  8. J'ai vu quelques épisodes quand j'étais en Asie , j'ai bien aimé ... j'ai aussi trouvé le personnage de Laurel peu interessant. Par contre, celle qui lui apprends à tirer à l'arc sur l'île me semblait bien plus charismatique .... sauf que j'ai vu 3/4 épisodes , all in english donc pas tout compris et suis restée frustrée car je n'ai pas pu savoir ce qu'il allait lui arriver sur l'ile ... Bref, une série que je téléchargerais surement maintenant que je suis rentrée en France !

    RépondreSupprimer
  9. J'ai commencé (et bien entamé) la saison avant hier... J'A-DORE ! Moi, la comparaison qui m'est venue c'est "Smallville meets Dexter"^^ Pas super fan de la Laurel non plus, mais j'aime énormément Olie, et son nouvel acolyte qui semble prendre une place de père assez touchante ;)

    bisous et encore merci de m'avoir soufflé cette bonne idée à l'oreille !

    RépondreSupprimer
  10. Et bien sûr j'adore Félicity, qui n'est pas sans me rappeler Abby chez NCIS... et les flashbacks sont bien évidemment la partie qui m'accroche le plus (je ne parle pas de la condition physique d'Olie, c'est trop évident :p ) ;)

    Allez, je retourne regarder :p

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...