samedi 1 décembre 2012

Un petit Indien

Un petit Indien, un petit Indien,
Nagawika, Nagawika,
Chantait gaiement sur le chemin
Nagawika, Nagawika

Hier, nous étions invités à l'école de Kelian pour découvrir les travaux réalisés par les enfants de maternelle sur le thème des Amérindiens. Dans la salle de motricité reconvertie pour l'occasion en salle de spectacle, un grand tipi décoré par les enfants trônait au milieu des fresques, des totems et des attrape-rêves. Nos petits Indiens sont arrivés quelques minutes plus tard, couronnés de coiffes confectionnées par leurs soins, certains habillés de tuniques à franges qu'ils avaient peintes eux-mêmes, d'autres parés de colliers fait main. Imaginez leur fierté en voyant les parents qui les attendaient ; après nous avoir décoché des sourires éclatants et des saluts de la main dignes des plus grandes stars, ils ont sagement suivi leurs enseignantes (déguisées en cow-girls pour certaines) et sont allés prendre place autour du tipi pour nous chanter la chanson de Nagawika.

Je l'avoue, je suis de ces mères qui sont facilement émues par les spectacles de leurs bambins. Ça me fait toujours quelque chose de les voir chanter ou danser devant un public comme si c'était la chose la plus naturelle du monde. (Oh, âge béni de la petite enfance qui ignore le trac !) Cela dit, cette fois, j'ai carrément pleuré, le plus discrètement possible, parce que ma mère me manque et que ce spectacle me rappelait tous ceux qu'elle avait organisés quand elle était elle-même directrice de maternelle. J'en ai passé des heures, dans des salles comme celle-là, à la regarder répéter avec ses élèves, avec cette passion de la musique et du chant qu'elle transmettait volontiers autour d'elle. (Un des meilleurs souvenirs de sa carrière restait pour elle cette maman d'élève venue lui dire que sa fille était devenue musicienne grâce à elle.) Je ne pouvais pas ne pas penser à elle à cet instant précis, surtout qu'elle était passionnée par la culture amérindienne et qu'elle avait elle-même souvent dirigé des travaux sur ce thème avec ses élèves. D'une certaine manière, la boucle était bouclée, c'était au tour de son petit-fils, mais j'en avais gros sur le coeur à l'idée qu'elle ne soit pas là pour le voir.

Deux chansons et trois mouchoirs plus tard, les enseignantes et les ATSEM ont distribué de la soupe au potiron et du pain aux raisons préparés par les enfants. (Il ne manquait que les épis de maïs pour en faire une espèce de Thanksgiving.) Kelian a réussi à me faire rire en me disant qu'il y avait trop d'oignon dans la soupe. "Ça pique, maman." Je crois en réalité qu'il y avait trop de poivre, et l'on a entendu dire que les enfants de petite section avaient eu la main un peu lourde avec la poivrière. Après ce petit goûter, nous avons fait le tour de l'exposition. Le tipi a vaillamment résisté à l'enthousiasmes des petits peaux-rouges. Il y avait bien un pan qui faisait grise mine, mais la structure est restée debout, il faut le signaler. J'ai appris à cette occasion que le chef Kelian s'appelle Oeil-de-bison et sa meilleure copine, la squaw Mila, s'appelle Arc-en-ciel. (Ne jamais sous-estimer les conséquences de multiples visionnages de Yakari.) 

Nous sommes rentrés à la maison, nous avons déposé la coiffe du chef sur le coffre et nous avons mis le chef lui-même devant le premier épisode des nouvelles Merveilleuses Cités d'Or. Quelque chose me dit qu'on parlera encore longtemps de Nagawika, de Yakari et d'Esteban, Tao et Zia dans cette maison...


Et quelque part dans le passé (le mien et celui de nombreux enfants), ma mère raconte l'histoire d'un petit Indien à des élèves suspendus à ses lèvres.

Rendez-vous sur Hellocoton !

11 commentaires:

  1. Waouh, sacré boulot!

    Nagawika, qu'est-ce que j'ai pu le faire chanter pendant mes 15 années de maîtresse de maternelle... Un classique du genre ;-)

    RépondreSupprimer
  2. this is such an amazing post, there is so much inspiration, love the pics!
    Hope you're having a great weekend!
    thanks for sharing!

    if you like we can follow each other on bloglovin :)
    let me know! 
    STYLE DECORUM

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hey Jen, thanks for stopping by and leaving nice comments :) I left a message on your blog too.

      Supprimer
  3. Une jolie boucle bouclée en effet, mais surtout, la vie continue jeune Squaw ;) Ces images font chaud au cœur et me rappellent de très bons souvenirs d'enfance... Bisous <3

    RépondreSupprimer
  4. C'est trop mignon et plutôt bien fait surtout pour leur jeune age !!
    Bisous
    Morgane

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je trouve aussi ! J'adore tous les petits trucs qu'ils nous ramènent de l'école :)

      Bisous

      Supprimer
  5. c'est trop mimi!! j'adorai les tipi quand j'étais petite!! =) je révais d'en avoir un dans le salon! =)

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...