mardi 23 octobre 2012

Ce soir-là

@ CaptPiper
C'est très dur de revenir sur ce blog et d'ouvrir une page blanche en sachant  que, ce billet, tu ne le liras pas. Il y a tant de choses que je n'ai pas écrites parce que tu me lisais ! Et voilà que le seul billet qui t'es entièrement destiné, tu ne le verras pas. Mais je l'écris pour moi. Parce que j'ai besoin de noter quelque part, avant que le souvenir s'estompe, qu'au dernier moment où je t'ai vue, je me suis assise devant toi, je t'ai pris les mains et nous sommes penchées toutes les deux, front contre front. Tu étais sur ce maudit fauteuil qui accueillait ton corps fatigué et essoufflé depuis près de quinze jours. Tu ne le quittais plus, même pas pour dormir, parce que tu ne pouvais plus t'allonger. C'était quelque chose qui m'impressionnait beaucoup et qui te pesait. Tu m'as justement confié combien tu avais envie de dormir pour de vrai, dans un vrai lit, combien tu étais fatiguée. Et puis, je ne sais pas comment c'est venu, je ne sais plus pourquoi, peut-être parce que nous parlions du temps, j'ai évoqué ce souvenir que tu aimais tant, celui de mes toutes premières vacances. C'était à la Toussaint, en 1980, j'avais deux mois. Papa et toi, vous nous aviez emmenés dans le Morvan, mon frère et moi. Il faisait très, très froid, cette année-là, et il avait neigé bien qu'on soit seulement en automne. Tu racontais toujours, et tu me l'as redit mercredi dernier, que tu me portais dans le porte-bébé pendant vos promenades et que moi je sortais la langue pour goûter les flocons de neige qui tombaient sur nous. Tu disais que jamais tu ne m'aurais sortie si tu avais su qu'il faisait aussi froid ! Tu racontais aussi comment tu m'allaitais dans la voiture, et comment tu me trempais les pieds dans une bassine d'eau chaude quand vous rentriez au gîte parce que c'était la seule partie de mon corps que tu n'arrivais pas à réchauffer après la promenade. C'était visiblement un moment à la fois très heureux et très marquant pour toi, et  tu l'as évoqué si souvent au cours de ma vie que j'ai l'image en tête comme si j'en avais gardé le souvenir. Je crois bien, d'ailleurs, que je t'en ai reparlé pour te rappeler des temps plus heureux et te distraire ne serait-ce qu'un instant. J'aime à penser que ça a fonctionné, puisqu'il a suffi que je lance le sujet pour que tu te mettes à raconter cette histoire comme si c'était la première fois que je l'entendais.

Ensuite, je t'ai embrassée, je t'ai dit au revoir et je t'ai souhaité de bien dormir parce que tu avais besoin de te reposer. Puis je me suis levée et je me suis éloignée. Je me suis retournée plusieurs fois pour t'envoyer un baiser. Je ne savais pas que c'était la dernière fois que je te voyais. Je ne savais pas que vendredi matin, très tôt, tu t'endormirais pour de bon. Et pourtant je n'arrivais pas à te quitter, et je me suis retournée plusieurs fois, et j'ai soufflé des baisers  dans ta direction. Tu m'as fait signe, et je suis partie. C'est un bel au revoir. Ce n'était pas suffisant, j'aurais aimé plus de mots, j'aurais aimé te dire tout ce que tu savais déjà, au fond. Mais c'est quand même un bel au revoir. Comme l'a dit notre ami William hier à tes obsèques, je ne suis pas d'accord avec toi, tu es partie trop tôt. Mais on se quitte sur deux belles images : un flocon de neige qui fond sur la langue d'un bébé, et des baisers soufflés dans ta direction comme autant de déclarations d'amour.

Rendez-vous sur Hellocoton !

24 commentaires:

  1. J'ai juste deux jours d'avance sur toi sur le chemin de ce deuil d'un parent aimé.
    Pas facile de reprendre le cours de sa vie après ça. Mais on le fait, parce qu'on n'a pas le choix.
    J'appréhende Noël cette année...
    Mais c'est un joli au revoir, et un joli texte.
    <3 <3 <3

    RépondreSupprimer
  2. Et même si moi j'ai plus de sept ans d'avance, je me sens toujours aussi émue. Mais ce sont les souvenirs heureux qui comptent, comme tu le racontes si bien dans ton texte. Bisous...

    RépondreSupprimer
  3. C'est un très joli texte que tu dédies à ta maman! Et vous avez partagé de beaux souvenirs!Moi je t'imagine avec ta ptite langue pendue maintenant "Oh tien c'est joli ce petit truc blanc qui tombe du ciel...miaaaam " ^^ Je t'embrasse bien fort mon Isa <3<3<3

    RépondreSupprimer
  4. je suis émue beaucoup d’émotions que nos anges reposent en paix bisous

    RépondreSupprimer
  5. Très joli hommage que tu lui rends à travers ces quelques lignes...plein de courage et de bisous. On vous aime fort <3

    RépondreSupprimer
  6. c est tellement touchant ! je suis sure que ta maman de là haut lira ce bout de toi !
    je t envoies des milliers de doux bisous !

    RépondreSupprimer
  7. Tes mots sont si doux malgré la douleur... Toutes mes pensées vont vers toi ♥

    RépondreSupprimer
  8. Je suis de tout coeur avec toi même si c'est une douleur que je ne connais pas...encore.
    Je suis sure qu'elle serai comblée de te lire car ces mots sont couchés avec beaucoup de douceur et d'amour.

    Courage <3

    RépondreSupprimer
  9. A mon tour de raconter un souvenir partagé avec ta maman et qu'on devait sûrement se remémorer à chaque retrouvailles comme en mars dernier... Un après midi passé ensemble, juste toutes les deux, autour d'une bonne tasse de thé, et à regarder la grande horloge de la cuisine environ toutes les 10 minutes en attendant le coup de fil de ton cher et tendre qui devait nous annoncer la naissance de sa petite fille et de ma filleule. Je ne sais plus de quoi on a parlé toutes ses heures, je me souviens juste de la complicité dans le regard de la première quand elle avait pris la seconde en flagrant délit d'impatience en regardant cette maudite horloge !!! ET vice versa bien entendu... Je l'ai quitté vers 19h00 et si mes souvenirs sont exacts, petit chiffon est arrivé à peine 15 minutes plus tard...

    Tu l'auras sûrement compris mais si je ne devais garder en mémoire qu'une image de ta maman, ça serait cet oeil qui frétille d'impatience, un peu comme celui d'un enfant devant un cadeau tant attendu qu'il découvre enfin...


    RépondreSupprimer
  10. c'est beau ce que tu as écrit là ma Isa, les larmes coulent doucement sur mes joues, en imaginant la douleur que tu peux ressentir, et la douceur de ces souvenirs. je t'envoie par ce commentaire tout mon amour, mon soutien, et pleins de bisous. courage ma belle Isa.
    <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3

    RépondreSupprimer
  11. J'ai les larmes aux yeux tant tes mots sont beaux et me touchent. C'est un très bel au revoir, en douceur, en tendresse, en amour. Je t'embrasse bien fort.

    RépondreSupprimer
  12. Un hommage qui me touche beaucoup...Je garderai un très bon souvenir de ta maman et tout comme je garde un très bon souvenir de ces deux années où j'ai suivi ses cours d'astrologie, riches en échange ! Je vous embrasse bien fort.

    RépondreSupprimer
  13. C'est très beau, ton texte est très touchant. Tu as gardé en toi les plus beaux souvenir et les plus belles images d'elles. C'est important aussi ça, pour préserver sa mémoires <3

    RépondreSupprimer
  14. Magnifique Isa ...
    Je t'embrasse très fort.

    RépondreSupprimer
  15. Oh, je suis désolée, bien triste pour toi.
    Que ce texte est beau et profond, quelle magnifique preuve d'amour, quelle complicité.
    Je ne te connais pas beaucoup mais cela ne m'empêchera pas de penser très fort à toi ce soir
    Je t'embrasse

    RépondreSupprimer
  16. les larmes me viennent : je pense aux miens si âgés et pourtant en bonne santé.
    Ta mère était sûrement une femme exceptionnelle comme toi.
    Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
  17. Ton texte a réveillé plein souvenirs...
    Je pense bien à toi et je t'embrasse très fort Isa <3

    RépondreSupprimer
  18. C'est malin de me faire pleurer de si bon matin !!! Bon comme toujours dans ces cas-là peu de mots peuvent réconforter, d'ailleurs il n'y a pas de mot pour ce genre de douleur. Mais sache qu'on pense bien à toi et qu'on t'embrasse <3
    Quel bel hommage en tous cas <3

    RépondreSupprimer
  19. J'ai les larmes aux yeux. Je suis sûre que ta Maman sait, a senti et sent toujours tout cet amour et toute cette tendresse que tu as envers elle ! Ce sont de beaux derniers instants ensemble...

    Je t'embrasse bien fort

    RépondreSupprimer
  20. C'est très émouvant, je te souhaite beaucoup de courage

    RépondreSupprimer
  21. Quel beau message... Je suis touché comme, je pense, tous ceux qui l'ont lu.
    Toute mes condoléances et courage pour cette étape dans ta vie.

    RépondreSupprimer
  22. Très joli texte, très touchant...
    Plein de courage et de bisous pour cette épreuve !

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...