vendredi 14 septembre 2012

Irlande #7 Cliffs of Moher

Mardi 28 août 2012. La journée démarre en fanfare, ou plutôt en chœur, avec les enfants qui viennent me chanter « Joyeux anniversaire » dans notre lit. Distribution générale de câlins et de bisous. On enchaîne avec le petit déjeuner et la préparation du pique-nique. (Nous avons découvert un cheddar aux épices qui accompagne parfaitement le rôti de dinde entre deux tranches de pain de mie complet beurré.) Le temps d'une petite discussion avec nos sympathiques voisins, deux couples de Français eux aussi arrivés là grâce à vente-privée, et nous voilà partis, direction les Cliffs of Moher, des falaises qui sont à l'Irlande ce qu'Etretat est à la France, la couleur de la roche mise à part. 


Comme on peut le voir, nous avons droit à un temps typique de l'idée qu'on se fait du climat irlandais : un ciel bien gris, quelques averses de pluie, et surtout un vent à vous précipiter au bas de la falaise. Heureusement, sur toute la longueur du parcours, des gardes-fous empêchent les promeneurs d'approcher du bord, trop instable. Je dis heureusement car, sinon, je serais restée très loin du bord, j'aurais eu trop peur que Kelian, qui est un véritable chien fou, échappe à notre vigilance et tombe. 

La gestion du site est tout à fait étonnante. On pourrait s'attendre à un simple chemin de terre creusé par les visiteurs au fil des ans, mais non, en plus des gardes-fous, le parcours est entièrement bétonné, rampe lisse d'un côté, escaliers de l'autre, ce qui le rend accessible au plus grand nombre. A plusieurs endroits, des pancartes indiquent un numéro de téléphone, une espèce de ligne "SOS suicide". On a l'impression d'être au bout du monde mais, en même temps, on n'est pas seul, et je ne parle pas des dizaines d'autres touristes. Ici, on ne vous laisse pas tomber - littéralement. 

Pour accéder aux falaises en venant de Bunratty/Limerick, il faut passer par Liscannor, un très joli petit village niché dans la baie du même nom. Sur cette photo, on l'aperçoit au fond, dans la brume. Par contre, ce ne sont toujours pas des moutons que l'on voit dans les prés. Nous sommes au quatrième jour de nos vacances en Irlande et nous n'avons pour l'instant vu que des vaches et des chevaux !

 
L'endroit nous plaît tellement que nous décidons de pique-niquer sur place sur l'une des tables prévues à cet effet. Le vent souffle toujours aussi fort, mais tant pis, la vue est à ce prix ! Ce pays est plus beau encore que je ne me l'étais imaginé, et je succombe un peu plus chaque jour à son charme !
 
(Dans le prochain billet, je vous raconterai la suite de cette journée qui s'est terminée en road-trip d'une ville à l'autre pour photographier ces façades colorées qui sont si représentatives de l'Irlande.)

Rendez-vous sur Hellocoton !

9 commentaires:

  1. Ouah. C'est juste splendide. Romantique, gothique, exactement comme dans les romans anglo-saxons du XIXème, et pis j'imagine trop les amants torturés et maudits se retrouver sur ces falaises !
    Merci pour ces belles photos !

    Gros bisous Isa <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. LOL, j'étais trop occupée à surveiller mon fils pour laisser vagabonder mon imagination à ce moment-là, mais je vois exactement ce que tu veux dire ! Il y a un mot qui revient souvent quand je repense à tous les paysages sauvages que j'ai vu là-bas, c'est "poignant". C'est vraiment le genre de lieu qui te prend aux tripes et au coeur !

      Gros bisous <3

      Supprimer
  2. C'est simple Isa, je crois que ce sera mon prochain voyage !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un échange de bons procédés, tu m'as donné envie de découvrir la Suède ! :)

      Supprimer
  3. Je n'ai qu'un mot à dire : magnifique

    http://www.mademoisellemode.com/
    Des bisous ♥

    RépondreSupprimer
  4. Je montre tes photos à Chéri en espérant l'inspirer...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je croise les doigts pour que ça marche !

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...