dimanche 1 juillet 2012

X-Men : Le commencement

Encore un film de super-héros, me direz-vous ! Oui, mais entre la franchise des X-Men et moi, c'est une véritable histoire d'amour, faite de hauts (l'excellentissime premier X-Men) et de bas (le lamentable, le déplorable, Wolverine). Pourtant, ce n'était pas gagné à la base. C'est même contrainte et forcée que je suis allée voir le premier volet avec une copine qui était fan des comics. Mais je n'ai pas du tout regretté. J'ai adoré l'histoire et les personnages, j'ai été touchée par ce que la société leur fait subir parce qu'ils sont différents, j'ai plaint "le méchant" Magnéto de toutes mes forces (vous imaginez un mutant aux mains des Nazis pendant la 2e Guerre Mondiale ?) et j'ai succombé au charme fruste de Wolverine (qui en bavé aussi, mais aux mains des militaires américains). J'avais donc très envie de voir ce X-Men : Le commencement qui remonte aux origines de la saga et nous raconte la rencontre entre Charles Xavier (le futur professeur X) et Erik Lensherr (Magnéto).

Le premier est déjà profondément humaniste mais un peu trop sûr de lui. Malgré ses dons de télépathe, il ne comprend pas la souffrance de Raven, sa sœur adoptive, plus connue sous le nom de Mystique, qui peut prendre l'apparence de n'importe qui, mais qui souffre de la sienne : impossible de la prendre pour une humaine avec sa peau bleue et ses écailles. Erik Lensherr, lui, court après le Nazi qui fut son bourreau dans les camps de concentration. Pauvre Erik qui sait plier le métal à sa volonté mais qui ne peut utiliser son pouvoir que sous le coup de la colère ou de la douleur (deux émotions fortement manipulées et accentuées par le médecin nazi). Or, il n'est pas le seul à chercher le bon Dr Schmidt, devenu Sebastian Shaw, trafiquant d'armes. La CIA aussi cherche à lui mettre la main dessus, car ce génie du mal et sa cohorte de mutants manipulent les Russes comme les Américains et cherchent à déclencher la 3e Guerre Mondiale. On est en 1962, et la crise des missiles cubains est proche... 

L'un a grandi dans la campagne new-yorkaise...

La CIA engage Charles Xavier pour retrouver Shaw. Au cours d'une mission, il croise la route d'Erik venu se venger de Shaw. Tous deux échouent mais décident de travailler ensemble et d'imiter leur ennemi en rassemblant autour d'eux d'autres mutants. Cependant, bien qu'ils deviennent très proches, comme des frères, leur relation n'est pas exempte de tensions, et les premières fissures commencent à apparaître...

Et l'autre a connu l'horreur des camps...

Pour ceux qui connaissent la série, ce film, c'est un peu la chronique d'un désastre annoncé. Cela nous permet de comprendre comment le professeur X et Magnéto en sont arrivés là. Ils avaient tout pour s'entendre... mais pas la même vision du monde. J'ai adoré cette partie du film, même si certaines choses m'ont par ailleurs déçue. Je n'ai pas trop aimé le look des personnages féminins (mini-jupe ultra-courte et hautes bottes) et le design du sous-marin de Shaw. C'était tellement kitsch que je m'attendais à voir débarquer Austin Powers d'un instant à l'autre. En plus, j'aurais aimé que January Jones joue autre chose que le rôle de la blonde glaciale qu'elle tient déjà dans Mad Men (ou en tout cas au début, je n'ai pas dépassé la moitié de la saison 1). Par contre, j'ai aimé qu'à l'exception de Xavier, Mystique et Magnéto (et d'une apparition surprise dont je tairai le nom), on découvre de nouveaux mutants avec de nouveaux pouvoirs. (Enfin, nouveaux pour qui ne lit pas les comics, je sais bien qu'un tas de références m'échappe quand je regarde ces films !)

Au final, je dirais que c'est un bon X-Men, même si, pour être tout à fait honnête, je m'attendais à mieux vu tout le bien qu'on m'en avait dit. Ce n'est pas le meilleur de la série, mais il vaut la peine d'être vu, ne serait-ce que pour la très belle prestation des deux acteurs principaux. J'ai passé un bon moment, et ça m'a drôlement donné envie de revoir le premier X-Men, malgré les nombreux autres films qu'on a envie de voir. (Forcément, quand on va au cinéma deux fois l'an, le retard s'accumule...)


Rendez-vous sur Hellocoton !

7 commentaires:

  1. Aaaah X-Men ... moi aussi, je suis une petite accro ! :D

    Quant à January Jones, il faut que tu continues Mad Men !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah non, ce n'est pas possible ! Je n'y arrive pas ! ^^

      Supprimer
    2. Aaaaaah Isa, tu me tues là ! x)

      Supprimer
  2. bien je doit dire que avant que celui la sorte je n'avais rien compris a l'histoire mais depuis que je l'ai regarder vendredi bien j'en suis toute folle ^^ des bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est drôle qu'on ait décidé de le regarder hier soir alors qu'il était passé la veille sur Canal ! ^^ Effectivement, ce film permet de comprendre beaucoup de choses. Bises Magalie !

      Supprimer
  3. J'avoue que j'ai bien aimé tous les épisodes de X men, et celui ci peut être plus encore parce que j'adore l'acteur James Mc Avoy... (je sais je n'ai aucun sens critique!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah mais non, faut pas dire ça ! Je le trouve très mignon, James Mc Avoy ! Je comprends que sa présence au générique ait rendu le film encore meilleur pour toi. De mon côté, Robert Downey Jr n'a pas réussi à sauver Sherlock Holmes 2. Critique cinglante à venir demain. Non mais, on n'a pas idée de jouer dans une daube pareille ! ^^

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...