jeudi 21 juin 2012

Terry Goodkind - La première leçon du sorcier


 Si je vous en parle aujourd'hui, de ce livre, c'est bien sûr à cause de son actualité : il sera disponible demain en librairie pour la modeste somme de 10 euros. Mais c'est aussi l'histoire d'un coup de coeur qui m'a suffisamment marqué pour que je sois capable de vous le chroniquer dix ans après sa lecture.

Lorsque Richard sauve cette belle inconnue des griffes de ses poursuivants, il ne s’attend pas à se retrouver embarqué – avec elle et le vieil ermite Zedd qui se révèle être un grand sorcier – dans la lutte contre le tyran Darken Rahl. Pour cela, Zedd remet à Richard la légendaire Épée de Vérité, l’arme à double tranchant qui rend la justice mais fait éprouver à son porteur la souffrance de ceux qu’il tue…

A la base, rien ne me prédestinait à crier au chef-d’œuvre. En lisant les premières pages, j'ai même cru que ce livre allait me tomber des mains, tant l'auteur semblait user et abuser des plus grosses ficelles de la Fantasy pour mener son histoire. Mais c'était pour mieux nous embarquer avec lui dans un monde où tous les coups sont permis et où la cruauté n'a pas de limites. Ou presque. Car ce livre, sachez-le, est l'une des plus belles histoires d'amour qu'il m'ait été donné de lire. L'amour en guise de rédemption, avouez que ça fait cliché. Et pourtant, Terry Goodkind nous en fait la démonstration magistrale dans le sang, la peur et la souffrance. Jamais je n'oublierai Richard, Kahlan, Zedd, le terrible Darken Rahl et la Mord-Sith Denna. Mais il faut avoir le coeur bien accroché, certaines scènes sont très dures, presque insoutenables. (C'est même pour ça que j'ai abandonné la série pendant un temps. Je venais juste d'avoir mon premier enfant et j'avais besoin, disons, de plus de douceur. Mais les tomes 2 et 3 figurent de nouveau sur ma PAL.)

Pour ceux qui seraient tentés par cette histoire, mais découragés par le nombre de tomes (12 à ce jour), sachez qu'il est tout à fait possible de s'arrêter au premier tome, qui contient une fin en soi. Ma curiosité me pousse à reprendre la lecture pour découvrir la suite, mais j'aurais très bien pu m'arrêter là, ce qui est suffisamment rare en Fantasy pour le signaler. Croyez-moi, si vous aimez les quêtes initiatiques, l'aventure, la magie, les grands sentiments et les vrais méchants qui font bien peur, La première leçon du sorcier est faite pour vous !

Rendez-vous sur Hellocoton !

8 commentaires:

  1. merci pour cette belle présentation. Cela dit, je n'accroche pas à ce style de livre. Enfin, en même temps, il est toujours possible d'en rester au premier tome.
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un style très particulier, effectivement. Je pense qu'on n'aime ou qu'on n'aime pas, je ne suis pas sûre qu'il y ait un moyen terme :) Il faut absolument que je chronique mes livres de Fantasy préférés (qui ont l'avantage d'être en un seul tome), peut-être que l'histoire de l'un d'eux te tentera.

      Bises

      Supprimer
  2. Encore une fois, tu me tentes Isa !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, ça prouve que j'arrive à communiquer mon enthousiasme :)

      Supprimer
  3. Un de ces jours il faut que je me mette à lire de la fantasy... ça commence à m'intriguer...

    Bises,
    Claire

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'en lis beaucoup moins mais ce fut mon grand amour de jeunesse ! Bises :)

      Supprimer
  4. Bon, et bien je rallonge ma liste des livres à lire! Merci pour cette présentation.

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...