samedi 2 juin 2012

Etouffez ce juron que je ne saurais entendre


Cela va peut-être vous surprendre, mais je jure. Beaucoup. Peut-être pas comme un charretier, mais enfin, suffisamment pour que cela commence à poser problème en raison des oreilles chastes qui gravitent dans mon entourage immédiat. C'est même étonnant que cela n'ait pas posé problème plus tôt, mes deux grumeaux ayant tout de même 7 et 5 ans. La grande semble y être totalement imperméable. Je ne crois pas l'avoir entendue prononcer le moindre gros mot. Pour le petit, par contre, c'est une autre histoire. Son vocabulaire s'est récemment enrichi de mots fleuris que nous apprécions moyennement, son père et moi. Mais, le plus surprenant, c'est que j'ai l'impression de n'être pas la seule responsable de ces écarts de langage. (Sinon, il m'aurait imité depuis longtemps, non ?) Ces jurons, il les ramène aussi de l'école. Après, je ne me voile pas la face, c'est parce que j'en dis moi-même beaucoup qu'il pense pouvoir bénéficier d'une certaine impunité. Oui, mais voilà, en bon parent qui se respecte (faites ce que je dis mais pas ce que je fais), ces vilains mots dans sa jolie petite bouche, ça m'embête. Me voici donc obligée de revenir sur le droit chemin et de donner l'exemple. (Chéri, si tu lis ces lignes, arrête de te marrer !)

Les "purée" et autres "mercredi" remplacent donc les jurons qui me sont le plus cher (ou qui me viennent le plus spontanément aux lèvres). "Zut" fait une timide apparition à la troisième place du classement, mais il est décidément trop démodé. "Saperlipopette" me fait irrésistiblement penser à Mary Poppins (allez comprendre), "bon sang" est réservé à mes traductions de Fantasy et "tabernacle" me donne envie de m'envoler pour le Québec. (En plus, il paraît que c'est extrêmement vulgaire, non ?) Bref, mon vocabulaire imagé non vulgaire est des plus pauvres. Des idées pour remédier à cela ?

L'illustration provient du blog photo de Steve Seiler qui a réalisé toute une série d'affiches sur le thème des gros mots. N'est-ce pas merveilleux ? (Comment ça, j'ai promis d'arrêter ?)

Rendez-vous sur Hellocoton !

19 commentaires:

  1. J'ai pas encore de grumeau, mais j'avoue que je me suis déjà posé la question, étant moi-même une grande adepte du p***, en français et en anglais. Sans compter toutes les adaptations fleuries en fonction des circonstances...
    En tout cas, j'ai bien ri et j'espère que tu nous tiendras au courant de tes progrès (et de ceux de ta progéniture).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, mais je ne peux même pas recourir aux jurons anglais ! Tu imagines ? Ses premiers mots dans la langue de Shakespeare seraient "shit" et "fuck" ! Quelle indignité ! ^^

      Supprimer
  2. A tu tenté la tirelire à gros mots (chaque fois qu'un membre de la famille dit un gros mot = punition une ptite pièce dans la tirelire) sinon si tes enfants n'on pas de petites pièces essaye la malle à gros mots (une malle, un coffre, un carton et celui qui dit un gros mot = punition il doit mettre un objet auquel il tient beaucoup dans la malle) et à la fin de la semaine : bilan : si moins de gros mots a été dit on rend un petit peu du trésor mais pas tout pour que cela encourage à faire encore des efforts pour récupérer la totalité, sauf si bien sur plus aucun gros mot n'est dit. à voir, à tester, mais fais gaffe à toi, y a risque qu'ils mettent ton pc dans la malle,lol. Bonne journée.Biz.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu m'étonnes ! Ils pourraient faire pire et y mettre une partie de mon (vaste) dressing ! Je serais bien punie ! ^^
      Merci pour ces excellentes idées, en tout cas. Bonne journée :)

      Supprimer
  3. tiens c'est marrant j'y pensais justement ! J'ai pas d'enfant mais je trouve ça vulgaire et pour tant on en dit tous plein, alors dans la famille on essaye de se soigner : on a une méthode secrète pour ça, dont j evous parlerai peut-être un jour ;))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, une méthode secrète, voilà qui attise ma curiosité ! ^^

      Supprimer
  4. Oh, une copine ! Moi aussi c'est assez problématique, mes deux chouchous étant "bordel" et "putain". Ca rend ma mère complètement dingue parce qu'elle trouve ça bien trop vulgaire dans la bouche d'une jeune fille (on ne rigole pas ! ^^)

    RépondreSupprimer
  5. J'excelle dans le "crotte de bique". ça passe ça?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hélas, non, toute allusion aux déjections corporelles (animales ou autres) est strictement interdite depuis que le petit garçon use et abuse du mot "caca". Enfin, ça lui est un peu passé, mais je ne tiens pas à ce qu'il recommence ! ^^

      Merci de ta proposition, en tout cas ! (Et je penserai à toi désormais en entendant cette expression !)

      Supprimer
  6. Je te propose de consulter attentivement cette page, tu devrais en trouver à ton goût :

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Vocabulaire_du_capitaine_Haddock

    Personnellement, j'ai un gros faible sur le "Tchouk-Tchouck Nougat"

    :) :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merveilleux ! Je ne pensais pas que le bon capitaine avait un vocabulaire si étendu, dis donc !

      J'aime bien le "simili-Martien à la graisse de cabestan". Ça, c'est de l'insulte ! ^^

      Supprimer
  7. Effectivement, pas facile tous les jours de faire attention. Perso, j'au un faible pour les "mercredi", les "poisse", et les "punaise"...

    RépondreSupprimer
  8. En tant que québécoise, je me dois de rectifier une petite erreur... Si effectivement notre «juron national» vient du mot tabernacle, il est prononcé ici «tabarnak», sous peine de passer pour un terrible touriste. ^^
    Mais, comme tu dis, c'est également un juron en bonne et due forme alors il conviendrait mal pour une solution de remplacement.

    C'est intéressant, linguistiquement parlant, de constater comment les jurons qui proviennent d'ailleurs paraissent toujours moins «sérieux». (Perso j'utilise allègrement les «putains» et autres, justement parce qu'ils nous paraissent plus légers.)

    Récemment j'ai entendu «nom d'une brioche», ça m'a bien fait rire!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour toutes ces précisions, tu fais bien de rectifier :)

      C'est vrai que c'est marrant les différences d'un pays à l'autre. Je me rappelle les gros yeux qu'on me faisait aux États-Unis quand je disais "shit", alors qu'un simple "merde" en France ne fera pas sourciller grand-monde (même si j'essaie de le bannir de mon vocabulaire). C'est drôle que "putain" ne vous paraisse pas très grossier ^^

      Et j'aime bien "nom d'une brioche", c'est effectivement rigolo !

      Supprimer
  9. Hihi j'adore l'expression "grumeaux" pour dire enfants. Moi je dis "lardons", ou "mouflets" :P (en général pour clore une phrase du style "mais ils vont se taire les" :p)

    Moi, ma grossièreté préférée est plus difficile à placer malheureusement... parce qu'elle est quand même 'achement imagée et un peu gore. Mais bon sang ce qu'elle est croustillante et qu'elle me fait rire ! Allez, je crache le morceau, c'est de "sac à foutre" que je parle. Non, j'ai même pas honte XD

    En Russie, on n'a pas non plus la culture des gros mots ou de l'argo. Mais vraiment pas. Ce sont des mots forts qui choquent et ne doivent pas être dits en public. On peut se faire embarquer pour la forme si on nous entend en prononcer quelques uns en particulier, et ceux-ci sont aussi censurés dans les livres, à la télévision... bien que les jeunes d'aujourd'hui en abusent justement pour se révolter contre cette tradition parfois un peu frustrante. Parce que oui, lâcher un truc bien grossier, ça fait du bien au moins de temps en temps ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Héhé, "grumeaux" est une expression que j'ai empruntée à Nathalie Jomard, du blog "Petit précis de Grumeautique". J'adore lire ses (més)aventures avec sa fille !

      Rhooo, c'est du lourd, effectivement, ton juron préféré ! Interdiction de le prononcer en présence de mes "grumeaux", non mais ! ^^ Mais c'est tellement bon de se lâcher avec un bon gros mot bien senti ! C'est sûr que, de ce point de vue là, je serais malheureuse en Russie, comme je l'ai été aux Etats-Unis ! (Mais tout le reste est tellement bien qu'on oublie vite ce petit désagrément !)

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...