jeudi 31 mai 2012

Un joli carnet #1 : Keel's Simple Diary

Il faut bien le reconnaître, le carnet est un outil relativement indispensable pour un blogueur. C'est un objet pratique à trimballer partout pour y noter ses idées à toute heure du jour ou de la nuit. (J'en ai un dans le tiroir de ma table de nuit.) Et ça vaut pour toutes les personnes créatives, pas seulement les blogueurs. Je pense aux carnets d'esquisses et de croquis des dessinateurs, aux carnets remplis de notes des écrivains, etc. Je devrais en savoir quelque chose, ayant moi-même écrit une série de livres de Fantasy il y a plus de dix ans et tentant en vain d'en écrire une autre depuis... dix ans aussi. Pourtant, je n'ai jamais, sans doute à tort, emporté de carnet sur moi pendant toutes ces années. J'ai des pages et des pages de cahier remplies d'idées, de synopsis et de bouts de chapitres, j'ai cent mille signes qui dorment au chaud dans un coin de mon disque dur, mais ce n'est qu'en ouvrant ce blog que je me suis remise pour de bon à l'écriture. Mon imagination (ou ma muse ?) recommence à me chatouiller, mais je laisse mûrir doucement les choses, en attendant le jour où l'envie de reprendre le roman sera plus forte que l'insupportable sentiment d'échec que je connais depuis dix ans chaque fois que je m'assois pour écrire. 

Ce sentiment d'échec, c'est ce blog qui l'efface peu à peu. Je renoue avec la facilité qui était la mienne autrefois, celle de coucher des mots sur le papier clavier et de suivre un fil conducteur sans avoir l'impression quand je repose le stylo quand je me relis à l'écran, d'être passée complètement à côté de ce que je voulais exprimer. J'apprends à voir petit aussi. Au lieu de penser "roman" et "trilogie", je pense "note de blog", c'est moins intimidant, même si parfois je vous en mets une tartine (un peu comme maintenant). Je retrouve le plaisir de la structure : trouver une thématique, la présenter, la développer et y apporter une conclusion satisfaisante. Et quand, par hasard, je bloque devant la page vierge de Blogger, pas de panique. J'ai constaté à plusieurs reprises qu'il me suffit d'éteindre l'ordi et de partir faire autre chose pour que les idées fusent. Dans ce cas, je m'empare d'un carnet et je commence à écrire. Je peux alors noircir plusieurs pages d'un coup. On est loin, dans ce cas précis, des idées que je griffonne dans les endroits ou aux moments les plus inappropriés : en plein milieu d'une conversation, en promenade ou pendant les courses. (Par contre, je proteste, ils n'ont pas encore inventé de carnet waterproof. On n'a pas idée à quel point prendre sa douche peut être bon pour sa créativité. Je soupçonne ma muse de se cacher quelque part dans les tuyauteries de la salle de bains.)

Quoi qu'il en soit, vous l'aurez compris, le carnet est devenu pour moi un outil indispensable. Et comme j'aime les belles choses, j'ai craqué sur pleins de modèles différents que je vous montrerai au fur et à mesure. Certains contiennent uniquement des pages blanches et ont été choisis pour leur couverture ; d'autres suivent au contraire une thématique. C'est le cas du Keel s Simple DiaryTM Volume Two, que j'ai découvert il y a quelques semaines sur le blog de Pauline et pour lequel j'ai fini par craquer. L'idée, c'est de nous aider à tenir un journal intime, en partant du principe que beaucoup de gens aimeraient le faire, mais qu'ils s'abstiennent parce que :
1. Chaque jour ne comporte pas forcément d événement marquant.
2. Écrire exige une grande discipline.
3. Rétrospectivement, ce qu on a écrit peut être embarrassant.
Keel s Simple DiaryTM offre un support à ceux qui n'ont pas le temps de se poser des questions, pour consigner facilement les petits et grands moments de leur vie.

Le journal intime m'a toujours fasciné, mais je me reconnais bien dans les points soulevés par l'éditeur dans sa présentation. Du coup, je m'y suis mise à mon tour. L'avantage que j'y ai vu tout de suite, c'est de pouvoir consigner au quotidien mes impressions sur la journée qui vient de s'écouler. Je vois bien qu'il va rester une trace, même infime, de certains jours qui auraient pu tomber dans l'oubli. Cela me permettra de retirer quelque chose de chaque journée, même les plus mauvaises. Deuxièmement, à un moment donné où je pourrais croire que je n'ai rien à dire sur le blog, je me rends compte, au contraire, qu'il y a des sujets que j'aimerais aborder ou des anecdotes que j'aimerais partager. Enfin, l'auteur a parsemé les pages de petites phrases totalement loufoques qui prêtent à sourire ou de questions et de QCM qui sont autant de pistes de réflexion. 

Cerise sur le gâteau, l'objet en lui-même est joli et se décline en plusieurs couleurs pour satisfaire tous les goûts. Je l'ai pris avec une couverture rose néon pour coller aux tendances qui me plaisent en ce moment (et pour mettre du pep's dans les journées bien grises qu'on a pu connaître ce printemps). 
PS : il y a un exemplaire du Keel's Simple Diary à gagner en ce moment sur le blog de Pauline !

Rendez-vous sur Hellocoton !

23 commentaires:

  1. Cécile de Brest31 mai, 2012 10:35

    C'est une très bonne idée, un tel carnet !
    Et je comprends ce que tu veux dire au sujet de l'écriture. J'aimerai tellement me lancer, j'ai des tas d'idées de départ mais la simple idée de l'échec me freine...
    En tout cas, tu es très agréable à lire sur ton blog, j'imagine que le reste est à l'identique !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Cécile :)Je pense que le mieux (quand on peut) c'est de se lancer sans se poser de questions. Je n'en suis pas encore là, mais j'espère que ça va revenir !

      Supprimer
  2. Attends je ne connais pas du tout il a l'air génial !! Je me demande si je ne vais pas en commander !! Je vais d'abord voir s'il n'y a pas moyen de le feuilleter en librairie ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime bien le côté discipline qu'il apporte. Encore faut-il s'y tenir, mais je suis motivée, là ! ^^

      Supprimer
  3. Alors, tu es comme Victor Hugo qui se levait la nuit pour écrire ;)
    L'inspiration est tellement difficile à venir, j'espère qu'elle va sortir des tuyaux de ta douche alors hihi :p
    j'aimerai beaucoup lire ce que tu écris, quel est le titre de ta série fantasy ?

    des bisous Isa !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les enfants de Lugheir. J'en ferai peut-être gagner un exemplaire lors du prochain concours, si ça te tente :)

      Merci pour tes compliments, en tout cas, ça me fait vraiment chaud au coeur (et ça m'encourage !)

      Bisous !

      Supprimer
  4. Je ne pourrais pas écrire une note à la main. J'ai l'impression qu'elle ne va pas assez vite, ma main. Je réfléchis au rythme du clavier maintenant, comme si l'utilisation avait modifié le flux de mes pensées pour le synchroniser avec l'outil... dingue quand on y pense...
    Mais ce carnet là, tout balisé et tout joli, il m'avait déjà fait de l'oeil à la papeterie du musée des Beaux Arts :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'avantage, c'est que la place limitée te pousse à développer ta pensée sur l'ordi (quand il y a lieu). Sinon, c'est bien suffisant pour résumer certaines journées pourries ! ^^
      Et je connais le problème. Même le clavier, des fois, ne va pas assez vite. Peut-être qu'il me faut un dictaphone !

      Supprimer
  5. J'aime l'idée d'écrire ! J'ai toujours un carnet sur moi et maintenant je dessine aussi. Ce sont des instantannés de vie que j'éspère retrouver avec plaisir dans quelques années ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis d'accord. J'aime l'idée de pouvoir résumer une journée en quelques mots qui, à la lecture, nous aideront à nous en rappeler malgré le passage des années...

      Supprimer
  6. Je crois que j'ai toujours écrit un journal, aussi loin que je remonte, j'ai accumulé les carnets, les cahiers, les agendas... Même si j'ai un blog depuis déjà longtemps, je n'ai pas perdu cette routine quotidien qui consiste à balancer des phrases sur le papier à la fin de la journée. J'ignore si je les relirai un jour mais je sais le bien que cela me procure une fois mon rituel terminé... Très sympas ces carnets en tous cas!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je vois bien l'effet thérapeutique que cela peut avoir à la fin d'une journée. J'ai vraiment hâte d'expérimenter ce carnet sur la durée !

      Supprimer
  7. Je viens un peu de me reconnaître dans ton article, moi aussi j'ai des carnets et des cahiers ou je note tout et n'importe quoi au fil du temps depuis des années déjà, mais pas dans le même but que toi (quoique cela pourrais faire aussi un livre). Mon blog qui est assez récent, bien que je l'avait débuté en 2009, est aussi un peu pour moi une sorte de journal intime et une thérapie que j'expliquerais d'ici quelques mois s'il arrive à me sortir de mon dilemme. Bon ce petit carnet est bien joli mais malheureusement pas pour moi je ne suis pas du tout douée en anglais, je dirais même nul,lol...Bonne journée.Biz.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai cherché, je ne sais pas s'il existe en français. J'y vois de mon côté une bonne raison pour plancher sur la version anglaise du blog, mais que de boulot ça représente ! ^^

      Bonne journée à toi aussi, Natadou, bises !

      Supprimer
  8. Intéressant cet objet ! :)

    bises ma belle

    RépondreSupprimer
  9. J'en ai entendu parler sur des blogs de ce carnet et j'aime bien l'idée et le fait qu'il soit préécris.
    C'est le genre de choses qui me plait beaucoup.
    bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est vraiment un plus qui t'encourage à écrire même quand tu n'en as pas envie.

      Bisous :)

      Supprimer
  10. J'aimerais aussi essayer ce cahier. J'ai toujours aimé écrire même si je ne suis pas bien douée en français et surtout en orthographe. Je trouve ça reposant mais il faut effectivement avoir une discipline très strict et écrire souvent! Je pense peut être m'inscrire à la rentrée à un groupe d'écriture.
    En tout cas je t'encourage grandement, j'aime tellement ta façon d'écrire!
    Bisous!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est bien de maîtriser la langue, mais l'essentiel est de suivre son instinct et son envie, c'est ce qui te donne de la matière. Le reste, ça se corrige ! Je n'ai jamais participé à un groupe d'écriture, mais l'expérience me tente bien. Tu nous raconteras ?
      En tout cas, merci du compliment, ça m'encourage énormément !
      Bisous :)

      Supprimer
  11. I blog frequently and I seriously thank you for your content.
    This great article has truly peaked my interest. I'm going to bookmark your website and keep checking for new details about once per week. I subscribed to your RSS feed too.
    Also see my webpage > Going Here

    RépondreSupprimer
  12. Pour ma part, je me suis abonnée à "oh life" qui est un journal en ligne. Chaque soir un mail est envoyé : it's friday 22nd, how was your day ? Il suffit de répondre au mail pour que cela s'ajoute au journal (totalement privé) et pour se booster, le mail comporte toujours un rappel d'une note d'il y a un mois, une semaine ou 2 jours.
    Depuis début janvier, je me suis résolue à écrire une ou 2 ligne, un bonheur du jour, une trace pour chaque journée. Et comme tout habitude, il faut du temps. Au bout d'1 mois maintenant, je ne manque pas une journée. J'ai hâte d'être à décembre pour relire toutes ces notes. J'étais abonnée depuis 2 ans mais jamais pris le temps de le faire. C'est gratifiant.
    Un autre moyen de conserver chaque jour c'est de faire un boîte à bonheur : une jolie boîte décorée, des bouts de papier, et noter chaque fois qu'un événement anodin ou pas arrive. Et ouvrir la boîte le 31 décembre pour revivre les meilleurs moments.

    BRef comme tout, le plus dur est de commencer ;-) . Allez je continue la lecture de ton blog...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne connaissais pas, merci de me faire découvrir ce site ! Je me rends compte que tenir un journal est une activité à laquelle j'ai du mal à me consacrer, alors que ma fille de 8 ans vient déjà de commencer !

      Merci pour ta visite :)

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...