jeudi 8 mars 2012

Au secours, je me noie !

Enfin, pas tout à fait, mais je me débats avec mon emploi du temps. Je viens tout juste de rendre une traduction et j'ai enchaîné directement sur la suivante. Depuis novembre, j'ai la chance de travailler sur une excellente série de bit-lit à laquelle je consacrerai un billet complet lors de sa sortie. Cette série a une importance particulière pour moi, car je fais partie des lecteurs à l'avoir conseillée à l'éditeur. ("C'est trop de la balle, il faut absolument l'acheter !") Ensuite, j'ai supplié ce même éditeur de me laisser la traduire. ("S'il te plaît, s'il te plaît, s'il te plaît...") Les gens pour qui je bosse sont des amours, ils ont dit oui. (Merci, merci, merci !) Là, je viens d'attaquer le 3e tome et c'est un plaisir de continuer à découvrir cette série en travaillant. En effet, avant, je lisais toujours le livre en entier avant de le traduire. Maintenant, je le lis au fur et à mesure que je le traduis, chapitre par chapitre. C'est très motivant parce que j'ai envie de savoir la suite et j'évite de me décourager sur des passages où, avant, je savais déjà que j'allais peiner. Par contre, le rythme est intense (un livre tous les 2 mois) et j'avoue que, là, j'ai un peu l'impression d'être au milieu d'un tunnel, malgré la qualité de la série. 

C'est pour ça que je me suis essentiellement consacrée aux billets mode ces derniers temps, parce qu'ils sont rapides à écrire et que je travaille trop pour avoir le temps de disserter sur autre chose. Parfois, je suis inspirée, comme la semaine dernière, quand j'ai eu envie de parler de Prometheus. Mais là, la fatigue aidant, l'inspiration se fait la malle. Bon, deux jours sans publier, ce n'est pas la fin du monde non plus, mais quand même, je n'aime pas ça. Je suis bavarde, ce n'est pas bon signe quand je me tais ! Quant aux looks, j'aimerais en publier beaucoup plus, il y a tellement de choses que j'ai envie de vous montrer ! Mais, là encore, ça demande du temps et de l'organisation, et je ne crois pas pouvoir faire mieux qu'un shooting par semaine. 

Enfin, bref, je voulais juste partager avec vous ce petit passage à vide. (Autrement dit, oui, j'avais envie de me faire plaindre.) Que voulez-vous, il m'arrive parfois d'être un vrai Calimero.


Pour la petite anecdote, cette peluche m'a été offerte par mon homme au tout début de notre relation. A l'époque, on vivait à mille kilomètres l'un de l'autre, moi dans le Nord et lui dans le Sud, et on ne se voyait qu'une fois tous les quinze jours. Un jour, je ne sais plus de quoi je me suis plainte, au téléphone, entre deux visites. Mais mon chéri s'est moqué gentiment de moi en m'appelant Calimero. Et il a poussé le vice jusqu'à m'offrir cette jolie peluche (que depuis je protège jalousement des petites mains avides qui voudraient bien se l'approprier.)

Moralité ? Cet homme est très désagréable. Mais je l'aime quand même. C'est vraiment trop injuste.

Rendez-vous sur Hellocoton !

7 commentaires:

  1. Tiens, mais je la connais cette peluche... ^^

    RépondreSupprimer
  2. Ca doit être génial de pouvoir lire des livres en avant-première : quelle chance !

    Pour l'inspiration, ça me fait pareil, j'ai des hauts et des bas. Du coup, quand je suis sur le haut de la vague, j'en profite pour écrire tous les billets que je peux, et après je les programme. Ca m'évite de me retrouver devant mon ordi à me demander de quoi je vais bien pouvoir parler aujourd'hui...

    RépondreSupprimer
  3. Malgré la charge de travail, ça a l'air passionnant. Intensif et intense... Courage!

    RépondreSupprimer
  4. Moi je trouve que tu fais un travail admirable ! Je t'envie. Et ce blog doit rester avant tout un plaisir et non une contrainte ou tu t'obliges a publier tous les jours
    Relax, fais ce que tu as a faire et sers toi de ce blog comme un échappatoire...

    RépondreSupprimer
  5. comment ca pas de post depuis 2 jours !!! quel manque d'organisation !! Je plaisante bien sure. Tu as bien le droit de souffler pour nous revenir avec la plume encore plus motivée :) Bisous à toi et bon courage pour cette vie de travailleuse à 200%

    RépondreSupprimer
  6. Allez, courage ! Tu vas voir, tu seras tellement fière quand ce sera terminé et que tu pourras nous en parler ouvertement :) Sinon, je peux envoyer du thé remonte-moral.

    RépondreSupprimer
  7. Merci pour tous vos messages de soutien, ça fait chaud au cœur ! Et, Kleo, je suis déjà assez fière en fait, c'est pour ça que je ne peux pas résister à l'envie de l'évoquer un tout petit peu déjà ^^ (Mais je ne dis jamais non à du thé remonte-moral, méfie-toi !)

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...