mercredi 1 février 2012

"Rien n'est trop beau"

Lorsqu'il fut publié, en 1958, le premier roman de Rona Jaffe provoqua l'engouement de millions de lectrices américaines. Elles s'identifièrent immédiatement à ses personnages, de jeunes secrétaires venues d'horizons différents employées dans une grande maison d'édition new-yorkaise. Leurs rêves et leurs doutes reflétaient ceux de toute une génération de femmes. Il y a la brillante Caroline, dont l'ambition est de quitter la salle des dactylos pour occuper un poste éditorial. Mary Agnes, une collègue obnubilée par les préparatifs de son mariage. La naïve April, jeune provinciale du Colorado venue à New York pour faire carrière dans la chanson. Si la ville semble leur offrir d'infinies possibilités professionnelles et amoureuses, chacune doit se battre avec ses armes pour se faire une place dans un monde d'hommes.

J'ai été captivée par le destin de ces femmes qui évoluent dans une époque que je ne connaissais pas très bien : les années cinquante. Je dois dire que pour ce qui est de la condition féminine, je maîtrise mieux les siècles précédents que celui qui m'a vue naître. Sous la plume de Rona Jaffe, on sent les changements qui s'opèrent dans la société, les mœurs qui évoluent et les femmes qui s'émancipent peu à peu, presque malgré elles pour certaines. On se plaint de notre société sans repères, mais c'est illusoire de penser que les générations précédentes en avaient plus que nous. Pour ces femmes-là, tout est à vivre, tout est à définir, tout est à conquérir, comme le droit à la contraception et à l'avortement ou le droit de faire carrière et de concilier travail et famille. Dans un style très fluide, l’auteure aborde toutes ces questions qui restent aujourd’hui brûlantes d’actualité : il n’y a qu’à voir comment certains politiciens, des deux côtés de l’Atlantique, voudraient en cette période d’élections remettre en cause le droit à l’avortement. (Mitt Romney, Newt Gingrich, Louis Aliot, c'est bien de vous que je parle !) Mais rassurez-vous, ce livre, ce n’est pas qu’une thématique, c’est avant tout le portrait croisé de cinq femmes émouvantes, attachantes, exaspérantes aussi, parfois. C’est le récit de leurs premiers pas dans la vie d’adulte, de leurs histoires d’amour et de leur amitié dans un New York si bien décrit qu’on se croirait avec elles dans les avenues démesurées, les appartements minuscules et les bureaux climatisés de la maison d’édition. Bref, c’est une lecture que je vous recommande vivement (et Armalite aussi !) C'est d'ailleurs sur ses bons conseils que j'ai lu ce livre, alors merci ! ^^
Rendez-vous sur Hellocoton !

6 commentaires:

  1. Je l'avais beaucoup aimé aussi, c'est exactement le genre de livre que j'adore =D

    RépondreSupprimer
  2. J'aime quand mes conseils de lecture font passer un bon moment à d'autres ^^

    RépondreSupprimer
  3. Je dois le lire, je veux le lire, et si je l'aime, j'ai déjà en tête 5 personnes à qui je veux l'offrir. (Parfois, je me laisse dépasser par mon enthousiasme... :-) )

    RépondreSupprimer
  4. Comme toi, j'ai beaucoup aimé ce livre, qui fut à la hauteur de ce que sa couverture et son résumé laissaient présager <3
    Au plaisir de te lire :)
    Cajou

    RépondreSupprimer
  5. Un roman coup de coeur pour moi. Il ne semble pas avoir beaucoup de succès en France, dommage...

    RépondreSupprimer
  6. Ah eh bien je suis contente de voir qu'on a aimé celui-ci toutes les deux ! Je ne savais pas que tu l'avais lu :-)

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...