dimanche 15 janvier 2012

On n'a pas toujours du caviar


Vous vous en souvenez peut-être, ce roman m'a été offert par Marieàtoutprix dans le cadre du swap littéraire d'Armalite (vous pourrez bientôt découvrir celui du mois de janvier, sur le thème des mondes imaginaires.) On y suit les aventures de Thomas Lieven, agent secret malgré lui, tour à tour au "service" de l'Allemagne, de la France ou même des États-Unis. Mais cet épicurien, grand amoureux des femmes et de la cuisine, n'aime pas du tout le rôle qu'on entend lui faire jouer et s'efforce avant tout de protéger de leur propre folie les humains qui l'entourent. 

J'ai beaucoup aimé ce roman car le héros est un personnage attachant qui réussit à se sortir de bien des situations grâce à son charme, son intelligence et son extrême adaptabilité. On suit ses aventures de 1939 à 1957, en s'attardant plus particulièrement sur les premières années de la 2e Guerre Mondiale. Le livre est donc très intéressant d'un point de vue historique, ce qui ne pouvait que combler une passionnée d'histoire comme moi. On y découvre entre autres Lisbonne et Marseille, où les services secrets des différentes nations se livrent à des petits jeux mesquins tandis qu'à des kilomètres de là, des hommes s'affrontent et meurent sur le champ de bataille ou se font enfermer dans des camps nazis. (Cette partie-là n'est pas évoquée par l'auteur, mais je trouve qu'il est intéressant justement de mettre en perspective ce qu'il nous raconte avec ce que l'on sait de la période.) J'aime aussi la façon dont il montre, à travers le regard du héros, combien ces hommes-là ont de choses en commun alors qu'ils sont ennemis jurés. Unis dans la même quête (retrouver et arrêter Thomas Lieven), ils en deviendraient presque des frères d'armes. Du côté des femmes, point de "James Bond girls", mais des héroïnes fortes et courageuses avec une vraie personnalité - elles ne sont pas là pour servir de faire-valoir. Au contraire, elles marquent l'histoire de leur présence et influent considérablement sur le destin de Lieven. Enfin, je ne peux terminer cette chronique sans évoquer la présence des différentes recettes concoctées par le héros au fil du récit. Leur présence m'a beaucoup amusée, du point de vue de l'anecdote qu'elles représentent (tel repas a infléchi le cours de tel événement). Comme quoi, les petits choses de la vie ont parfois un impact bien plus fort qu'on ne se l'imagine !

Bref, j'ai pris un réel plaisir à lire ce livre et je vous le recommande vivement ! 

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 commentaires:

  1. Je suis contente que le livre t'ai plu. J'avais cherché une idée par rapport à tes envies exprimées dans le questionnaire chez Armalite.

    As tu essayer des recettes ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas encore ! Les weekends du mois de décembre ont été bien chargés et je n'ai pas trop le temps en semaine :( Maintenant que ça se calme (et que le père Noël nous a amené un four) je compte tester les muffins. Et puis aussi le cassoulet, c'est de saison et la recette a l'air délicieuse !

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...