mercredi 14 décembre 2011

Ce que j'aimerais pour Noël


J'écris cet article en réponse à celui d'Armalite, "Christmas wishlist", que vous pourrez retrouver ici. Puisque "la paix dans le monde" n'est pas une réponse acceptable, je me suis un peu creusé la cervelle pour savoir ce que j'aimerais pour Noël. 

Il y a tout un tas de trucs bien matériels qui me sont venus à l'esprit. Je bave depuis quelque temps sur un joli cartable pour transporter mon Netbook ou sur une nouvelle paire d'escarpins. Mais soyons francs, généralement, ces choses-là, je me les achète moi-même sans attendre d'occasion particulière. Côté vêtements, bien que toujours passionnée, je commencerai presque à saturer. Oh, rassurez-vous, j'ai plein de jolies choses à vous montrer. Mais, justement, les pièces en question dorment bien au chaud dans mon dressing, et je n'ai pas de désir particulier en ce moment de ce côté-là.

 En plus, j'ai du mal à me faire à l'idée que nous allons fêter Noël dans un peu plus d'un semaine. Peut-être est-ce dû au temps si doux, si ensoleillé de ces derniers mois. Jusqu'à la semaine dernière, et le déluge qui depuis s'abat chaque jour sur nos têtes, au point que je devrais peut-être songer à commander une arche à ce cher vieux Santa, je n'avais pas l'impression d'être en hiver. Peut-être est-ce dû aussi à la morosité ambiante, aux difficultés économiques. En tout cas, la magie n'opère pas. Même les petits n'y sont pas sensibles, dirait-on, car mon fils de 4 ans ne cesse de demander pourquoi on a sorti le sapin. (En ce qui le concerne, cependant, l'explication est toute trouvée. Quand on lui demande pourquoi il nous pose cette question, il répond : "Parce qu'il n'y a pas de neige." La faute au climat de l'année dernière, où nous avions eu 15 jours de neige au moment de Noël, si bien que dans son jeune esprit, les deux sont liés.)
Enfin, quelle qu'en soit la raison, cette année, j'ai presque l'impression de devoir me forcer pour rentrer dans l'ambiance. Moi qui ai toujours adoré cette fête, je commence à entrevoir le côté factice, commercial, que peuvent lui reprocher certains. Oh, je sais qu'il y aura des bons moments : les repas en famille, l'excitation et l'émerveillement des enfants, les bougies par dizaines qui illumineront les nuits les plus longues de l'année... Je souhaite évidemment que tout le monde puisse vivre la même chose, être au chaud et avoir le ventre plein ce soir-là, mais je ne sais pas si Armalite validera ma réponse : c'est hélas un vœu aussi bateau que "la paix dans le monde", et à ranger au rayon utopie, lui aussi.

Et puis, ce matin, en faisant les courses en ville, j'ai trouvé mon vœu, celui sur lequel je peux influer, un petit peu, dans la mesure de mes moyens. Je sortais de chez le chocolatier qui vient juste d'ouvrir sa boutique, et qui fait des macarons et une pâte à tartiner, je vous raconte même pas. Il doit avoir mon âge, soit une trentaine d'années, et sa femme et lui viennent juste d'avoir un bébé. En repartant vers la voiture, mon cœur s'est serré. Je sais ce que c'est d'avoir un rêve. J'admire le courage qu'il faut pour monter ainsi sa propre entreprise et essayer de vivre de sa passion. Mais je sais aussi qu'à l'heure actuelle, par ces temps de crise, c'est loin d'être gagné. J'ai pensé à toutes ces créatrices indépendantes à qui j'ai acheté des bijoux dernièrement. J'ai pensé à mes amis auteurs. J'ai pensé à mes amis éditeurs. J'ai pensé à toutes les personnes que je connais, qui ont des idées et qui essaient de leur donner vie. Alors voilà mon vœu : que tous ces gens connaissent le succès qu'ils méritent et pour lequel ils fournissent tant d'efforts. Je retournerai chez le chocolatier. Je rachèterai des bijoux sur A Little Market. Je continuerai à faire de la pub pour les livres que j'ai aimés. Parce que j'ai envie que, comme moi, ils puissent continuer très longtemps à faire ce qu'ils aiment.

Rendez-vous sur Hellocoton !

3 commentaires:

  1. C'est une très jolie wishlist ! Décidément, tu as un don pour communiquer l'émotion.
    Contrairement à toi, je déteste Noël, pour plein de raisons différentes, même si je m'y remets doucement depuis 2-3 ans, grâce à mes neveu et nièces. Alors voilà, cette année pour Noël, si les gens autour de moi pouvaient être un peu heureux et ne pas (trop) penser au climat ambiant, ce serait déjà pas si mal. :D

    RépondreSupprimer
  2. Tu as bien raison, fêter Noël, ce n'est pas souhaiter ce que l'on veut pour soi, des choses matérielles. C'est ouvrir son coeur aux autres, penser à ceux qui en ont besoin, et à ce qui serait bien pour eux, comme tu le fais.
    Moi je vais souhaiter un peu de réconfort pour mes amis qui viennent de perdre un être cher...
    Et que ceux qui vont avoir un bébé aient beaucoup de bonheur, et qu'ils trouvent rapidement un travail qui leur plait et proche de chez eux...
    Et bien sûr le bonheur de tous les autres, aussi... (la paix dans le monde, quoi)
    Bisous!

    RépondreSupprimer
  3. Si seulement ce vœu pouvait être exhaussé... :)

    Olga
    http://ladyandolga.blogspot.com

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...