mercredi 21 décembre 2011

Back to Middle Earth (attention, geek inside)

C'est incroyable. Peter Jackson est un magicien, un vrai. Il y a dix ans, il a réussi à porter à l'écran ce qui reste à mes yeux la meilleure trilogie de Fantasy ever : le Seigneur des Anneaux. Mais je vous parle de cinéma, là, parce que j'ai beau lire de la Fantasy depuis plus de vingt ans (on pourrait presque dire que je suis tombée dedans quand j'étais petite), le Seigneur des Anneaux, en livre, m'est toujours tombé des mains. J'en vois déjà certains crier au scandale. Pourtant, c'est vrai. Je ne le comprends pas moi-même, d'ailleurs, mais j'ai toujours trouvé cette œuvre globalement indigeste. Alors, quand j'ai appris qu'elle allait être adaptée au cinéma, je me suis dit oui, bon pourquoi pas, mais je ne me précipiterai pas non plus, hein. 
Je ne pouvais pas imaginer à quel point je me trompais. Un après-midi de décembre 2001, je me suis pris une claque visuelle (et auditive, grâce à la musique d'Howard Shore). J'ai compris ce que des millions de lecteurs à travers le monde trouvaient à cette histoire. Je suis tombée amoureuse de la Terre du Milieu (et d'Aragorn aussi ^^). Dès le prologue, j'étais conquise. I amar prestar aen... The world is changed. Han mathon ne nen... I feel it in the water. Han mathon ne chae... I feel it in the earth. A han noston ned gwilith... I smell it in the air. J'ai souri de la beauté de la Comté et du mode de vie simple et joyeux des Hobbits. Je suis restée scotchée devant les Nazgul, absolument magnifiques sur leurs destriers noirs. J'ai serré très fort les accoudoirs du fauteuil quand Frodo court pour échapper à l'un de ces cavaliers noirs. Idem quand les neufs anciens rois se lancent à la poursuite d'Arwen qui s'efforce d'amener Frodo à Rivendell pour le guérir. J'étais perchée au bord du siège, j'avais envie de lui crier "Allez, allez !" Je suis tombée sous le charme de Rivendell, justement, et de cette histoire d'amour douce-amère entre Aragorn et Arwen. J'ai tremblé dans la Moria, et mon cœur battait aussi fort que les tambours de la bande-son. J'aurais voulu que la compagnie jamais ne se sépare, que tous accompagnent Frodo jusqu'au bout du voyage. Cet après-midi-là, ce film, ce furent trois heures d'émotion et d'émerveillement non stop. Peter Jackson est donc un magicien, parce qu'il a réussi à me faire aimer une histoire dans laquelle je n'avais jamais réussi à rentrer.

Et bien, il a remis ça. J'étais heureuse d'apprendre qu'il serait finalement aux commandes de l'adaptation de Bilbo le Hobbit, mais je n'étais pas plus impatiente que ça, parce que n'ayant jamais ouvert le bouquin, donc pas franchement intéressée. J'étais curieuse, oui, et je savais que j'irais voir le film, mais je n'étais pas encore passée en mode "fan girl" à compter les jours avant sa sortie. Jusqu'à il y a une heure, quand j'ai découvert la bande-annonce. Tout y est. Images d'une beauté époustouflante, personnages qu'on avait envie de revoir, d'autres que maintenant j'ai sacrément envie de découvrir, et musique envoûtante. Un après-midi de décembre 2012, c'est sûr, mon cœur battra de nouveau très fort.



Rendez-vous sur Hellocoton !

2 commentaires:

  1. Moi aussi je n'ai jamais réussi à lire les livres... Ma maman me lisait Bilbo le Hobbit quand j'étais petite, mais je n'ai jamais non plus réussi à entrer dans le livre moi-même...
    C'est triste, quand même, mais bon... J'irai voir le film, je pense.

    RépondreSupprimer
  2. Alors,moi,je n'ai lu QUE Le seigneur des anneaux(et Bilbo),et encore pour faire plaisir à mon mec qui était ultra-fan,mais cet univers ne me parle pas.En même temps,j'ai jamais rien essayé d'autre.Faudrait qUe je me fasse conseiller,quand même,ça m'intrigue toutes ces femmes qui adorent (non parce qu'un geek mâle de 18 ans,je conçois d'avoir peu de points communs avec lui).
    En revanche,au ciné,j'ai adoré,surtout...surtout...SURTOUT POUR VIGGO!!!! DAMNED! depuis je vois tous ses films,ce mec est un dieu!!!

    ANNESO

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...