samedi 25 juin 2016

Ce que je pense du Brexit


Il s'en est passé des choses depuis mon dernier post, et non des moindres. Je pense bien évidemment au Brexit qui, depuis hier matin, alimente la quasi-totalité des conversations sur Facebook et semble plonger un grand nombre de mes ami-e-s dans une profonde angoisse. Personnellement, je n'en suis pas encore là. J'ai conscience, bien sûr, qu'il s'agit d'un coup de tonnerre, mais j'ose encore espérer que ça ne sera pas une si mauvaise chose. Oui, les Britanniques ont voté "Leave" à une très courte majorité pour de très mauvaises raisons qui avaient plus à voir avec la peur - la peur de l'autre, la peur de manquer, la peur de l'avenir - qu'avec le bon sens. Mais, soyons francs, si demain j'avais à répondre à la question : "Faut-il garder l'Europe ?", je serai extrêmement partagée. L'Europe est un idéal qui, sur le papier, me fait rêver. Je suis pour l'abolition des frontières, la monnaie unique et la collaboration entre les peuples. Mais déjà, rien que là, ça coince. Les Britanniques ne sont jamais passés à l'euro, et il semblerait qu'on ait bien du mal à se tendre la main - demandez aux Grecs. Quant à la tendre aux immigrants, n'y pensez même pas. Bref, entre les idéaux et la réalité, il y a un gouffre. Un gouffre que le cynisme politique est venu creuser encore un peu plus. Comme 90% des politiciens à l'heure actuelle, les dirigeants européens ne travaillent ni pour l'Union, ni pour ses pays membres, mais pour les grandes entreprises et la finance. La crise de 2008 était pourtant un signal d'alarme majeur prouvant que notre système économique ne fonctionne plus. Qu'a fait l'Europe ? Elle a élu à sa tête un adepte de l'évasion fiscale et imposé des politiques d'austérité qui ne comblent absolument pas la dette abyssale des pays concernés - mais, pendant ce temps-là, les 1% continuent de s'enrichir, merci pour eux. Cette Europe-là, je n'en veux pas. 

C'est pourquoi, même si encore une fois je déplore les vraies raisons qui ont poussé les Britanniques, et notamment les Anglais, à sortir de l'Europe (et je frémis en lisant leurs réactions au lendemain du vote), je ne peux m'empêcher de considérer tout cela avec beaucoup de curiosité et un certain optimisme. Je reste prudente parce que j'étais persuadée que Tsipras, en Grèce, réussirait à faire plier Juncker et Merkel, et je me suis trompée. Mais je me dis, à voir tous ces mouvements contestataires, quelle que soit leur origine, que nous sommes à l'aube de grands changements. Evidemment, ça peut basculer dans le bon sens comme dans le mauvais. Mais, pour répondre à certains de mes ami-e-s, Marine n'est pas encore présidente, Geert Wilders n'est pas encore premier ministre des Pays-Bas, et nous ne sommes pas encore en guerre les uns contre les autres. J'ajouterai même que le Royaume-Uni n'est pas encore sorti de l'Union et qu'il peut se passer bien des choses d'ici là. Juncker peut bien continuer à réagir avec son arrogance habituelle, m'est avis qu'il n'est pas au bout de ses surprises. A nous de continuer à court-circuiter les discours officiels - et les articles alarmistes et anxiogènes de certains médias qui ne savent vendre que du sensationnalisme - en faisant preuve de discernement et en privilégiant le dialogue. Parce que s'il y a une leçon à tirer de tout ça, c'est qu'il est urgent d'écouter les revendications des uns et des autres et d'expliquer, patiemment, pourquoi la tentation de l'extrême-droite n'a jamais été et ne sera jamais une solution. (Commençons par leur montrer comment les partisans du Brexit commencent déjà à revenir sur leurs promesses de campagne !)

Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 16 juin 2016

[French Curves] Retro

Humeur Pensée Positive Body Positive OOTD Outfit of The Day Fashion Blogger Eff Your Beauty Standards Celebrate My Size Look Tenue du Jour Monoprix Hush Puppies My Little Paris Tom Ford Promod Tatto Tattoed Girl Inked Girl Body Art

Ce mois-ci, j'ai bien cru que je ne participerais pas au challenge French Curves. Manque de temps, manque de motivation, questionnement sur mon envie de continuer à faire des photos de mode... D'un côté, j'ai parfois envie de clôturer cette partie du blog et de passer à autre chose. De l'autre, je me dis que j'en ai peut-être encore besoin. Ces photos ont toujours été une forme de thérapie, une façon d'apprivoiser mon image pour accepter mon physique. Grâce à elles, j'ai appris à considérer mon corps avec bienveillance, j'ai pris confiance en moi et j'ai commencé à me sentir bien dans ma peau - jusqu'à ce que je maigrisse. Il y a eu des hauts et des bas tout au long de l'année dernière mais, globalement, il y a un sacré décalage entre l'image que j'ai de moi et la réalité. Les chiffres que je vois sur la balance ou sur l'étiquette de mon jean n'ont aucune importance. Dans ma tête, je suis toujours cette petite fille qui se découvre plus grosse que ses camarades, cette adolescente à qui l'on fait faire des régimes, cette jeune femme pour qui la taille 36 est un Saint-Graal qu'elle n'atteindra jamais. Mais je veux que ça s'arrête. Je veux appréhender et accepter mon corps tel qu'il est maintenant, avec ses imperfections et ses formes si différentes. Je veux éprouver la même bienveillance que j'avais pour lui quand je pesais 15 kilos de plus. Je veux pouvoir dire à l'enfant que j'étais : "C'est pas grave, tu sais. Tu vas grossir, beaucoup. Tu vas maigrir, beaucoup aussi. Mais, au final, on s'en fout. Ce qui compte, c'est que tu prennes soin de toi et de ce corps qui t'emmènera loin et qui te permettra de vivre plein d'expériences merveilleuses. Arrête de lutter contre toi-même, tu te fais du mal et tu t'épuises pour rien. Vis, profite !" Je sais par expérience qu'écrire tout ça, le partager avec vous, c'est déjà faire un grand pas en avant. Pour le reste, si l'acceptation de soi passe à nouveau par le fait de prendre des photos, eh bien soit. Avouons qu'il y a pire comme thérapie ! 

Humeur Pensée Positive Body Positive OOTD Outfit of The Day Fashion Blogger Eff Your Beauty Standards Celebrate My Size Look Tenue du Jour Monoprix Hush Puppies My Little Paris Tom Ford Promod Tatto Tattoed Girl Inked Girl Body Art
Rendez-vous sur Hellocoton !

samedi 11 juin 2016

Les petits bonheurs de juin 2016 semaines #1 et #2

J'avoue, ça me désole de ne pas arriver à tenir le rythme des publications sur le blog, mais je croule sous le boulot en ce moment, et je préfère passer le temps libre qu'il me reste en compagnie de mes enfants et de mon amoureux. Mais n'allez pas croire que je me plains : j'ai des éditeurs formidables qui se mettent en quatre pour me faire bosser depuis ma séparation, et les deadlines parfois un peu tendues sont un moindre prix à payer pour balayer mes angoisses d'indépendante. Je leur suis vraiment reconnaissante de tout ce qu'ils font pour moi et je suis ravie de pouvoir les aider à mon tour sur un roman que nous avons casé dans mon planning en catastrophe. Cela dit, j'ai tout de même deux semaines de retard dans les petits bonheurs, mine de rien. Je ne vous fais pas languir plus longtemps, voici un petit tour d'horizon des jolis moments qui m'ont inspiré de la gratitude ces derniers temps. 

 Samedi 28 mai, c'est ma première journée de libre depuis bien longtemps. Je la passe chez MAOC, le merveilleux endroit où j'ai rencontré la plupart de mes ami-e-s du Sud, où j'ai obtenu mes deux degrés de reiki et où je pratique le chant intuitif. Pensé comme un endroit convivial, mi-salon de thé, mi-boutique ésotérique, MAOC regroupe de nombreux thérapeutes dans divers domaines (numérologie, tarot, reiki, fleurs de Bach, huiles essentielles, acupuncture, PNL, hypnose eriksonienne et bien d'autres). C'est un peu ma deuxième maison, et je suis ravie d'aider mes ami-e-s à accueillir les visiteurs qui sont venus à l'occasion de la journée portes ouvertes. Le soir, après le concert de la talentueuse Alix, ma prof de chant préférée, nous organisons un petit atelier chant intuitif avec le public, puis nous chantons notre répertoire. C'est la première fois que je chante devant mon amoureux  et je n'en mène pas large (je suis sûre que ça va le faire beaucoup rire en lisant ça), mais j'oublie très vite ma nervosité tellement j'adore les chansons que nous avons créées et les personnes avec qui je chante. Les enfants, qui assistent aux cours une semaine sur deux, connaissent le répertoire par cœur. Si Kelian préfère rester chanter dans le public, mon chéri encourage Typhaine à surmonter sa peur et à me rejoindre sur scène. Un moment magique !

Dimanche 29, on profite d'une grasse matinée bien méritée après les émotions de la veille, puis on part rejoindre les parents de mon chéri pour une balade en Avignon. Des pluies torrentielles nous obligent à faire demi-tour, mais qu'à cela ne tienne, on se réfugie chez moi dans la joie et la bonne humeur. 

Lundi 30, c'était une bonne idée, cette promenade matinale après avoir déposé les enfants à l'école, parce qu'après ça, je ne vois pas passer la journée. Après le cours de musique de Kelian, je ramène les enfants chez leur père. En rentrant, je me console devant un épisode de Game of Thrones

Provence Vieux village Vieilles Pierres Clocher Soleil Pensée positive Positive Thinking Count Your Blessings Little Things Gratitude
Difficile de croire que la veille, c'était le déluge...
Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 30 mai 2016

Les petits bonheurs de mai 2016 semaine #4

J'avoue, cette semaine, j'ai un peu lâché l'affaire et je n'ai pas été très présente sur le blog ou sur les réseaux sociaux. Il faut dire que j'ai été très occupée, et que ma seule soirée de libre (jeudi), je l'ai passée devant Game of Thrones parce que j'en avais marre des spoilers que je voyais défiler sur mon fil Facebook depuis le début de la semaine. Le reste du temps, j'ai bossé (beaucoup) et j'ai passé de merveilleux moments en très bonne compagnie : mes enfants, mon chéri, ses parents et mes amis. Récit (en mots plus qu'en images) d'une semaine épique ! 

Samedi 21, le bonheur de me réveiller dans les bras de mon amoureux. Attaquer de bon cœur ma journée de boulot en pensant à la soirée qui nous attend. En fin d'après-midi, aller chez lui en passant par Villeneuve-les-Avignon, parce que la route est belle, tout simplement. Savourer un verre de vin blanc sur la terrasse et manger le premier barbecue de l'année entre amis.

Dimanche 22, le bonheur de récupérer les enfants pour la semaine (et la frustration de devoir bosser, bosser et encore bosser - mais je me console en me disant qu'on va faire plein de choses ensemble pendant les grandes vacances). 

Lundi 23, passer plusieurs heures sur le projet annexe que je suis en train de développer, et réussir malgré tout à traduire mon quota de pages, c'est ce que j'appelle une journée productive. J'ai même réussi à aller me balader ! (Et je ne me lasse pas des coquelicots qui ont envahi tous les bas-côtés cette année !)

Provence Printemps Fleurs sauvages Coquelicots Poppy Poppies Pensée positive Positive Thinking Count Your Blessings Gratitude Journal
Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 23 mai 2016

Les petits bonheurs de mai 2016 semaine #3

Ce fut une semaine beaucoup plus ensoleillée, à tous points de vue ! J'ai beaucoup vu les enfants même s'ils dormaient chez leur père, j'ai passé de délicieux moments en tête-à-tête avec mon amoureux, je suis sortie avec mes amies et j'ai bossé comme une dingue, mais sans (trop) stresser ! Bref, une semaine comme je les aime, qui m'a permis de retrouver mon équilibre et ma bonne humeur !

Samedi 14, je fais une pause au milieu de ma traduction pour aller faire des courses. En levant la tête, je découvre ces jolies fleurs qui dépassent d'un mur en béton. Le printemps est décidément ma saison préférée (à égalité avec l'automne) !

Provence Printemps Fleurs Pensées positives Count your Blessings Enjoy The Little Things Spring


Le soir, j'assiste avec un groupe d'amis à un concert hommage à David Bowie. Le chanteur en fait des tonnes, mais les musiciens jouent très bien, et on passe une très bonne soirée !

Dimanche 15, je récupère mes enfants pour 24h, et le chéri nous rejoint en fin d'après-midi. Comme d'habitude, nous passons une super soirée tous les quatre !
Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 19 mai 2016

[En ce moment] mai 2016


Je lis. Toujours trop peu. Mais j'ai réussi à terminer une des intégrales de Preacher et à en entamer une autre. Et j'ai lu le dernier numéro d'Happinez, ça compte ? En revanche, je n'ai pas ouvert un roman ni entamé The Art of AskingUn objectif pour le mois prochain : recommencer à lire pendant ma pause déjeuner. Plus d'excuse cette fois. 

J’écoute. Le dernier album de Ben Harper, qui me rappelle pourquoi je suis devenue fan quand j'avais 19 ans. J'ai aussi découvert cette chanson que j'adore, Renegades par X Ambassadors :


Je mange. Beaucoup de petits plats faits maison et, franchement, je m'épate moi-même. Je ne me serai jamais crue capable d'être créative en cuisine. Un objectif pour le mois prochain : poursuivre le challenge #letscookourbooks en me tournant vers des recettes de saison comme des salades composées, des tartines de crudités, ce genre de choses. 

Je travaille. Dans l'espace, là où personne ne m'entend crier. Si vous voulez mon avis, cette pauvre Ripley a un karma de merde. Un objectif pour le mois prochain : trouver un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée et accorder plus de temps et d'attention aux enfants. (Culpabilité, quand tu nous tiens...)
Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 16 mai 2016

[French Curves] La marinière dans tous ses états

OOTD Fashion Blogger Blogueuse mode French Curves Eff Your Beauty Standards Robe mariniere La Redoute Perfecto Rock Etam Ballerines Eram Ciel orageux Orage Bretagne Provence

Ce mois-ci, encore une fois, le thème du challenge French Curves est un cadeau pour moi car, s'il y a bien un type de vêtement dont je suis fan, c'est la marinière ! J'aime la décliner de mille et une façons, de la plus classique (mon uniforme de l'automne 2015) à la plus inattendue (la veste marinière que je porte avec une jupe, un short et un jean). Justement, Gaëlle, la créatrice du challenge, nous a encouragées à sortir des sentiers battus en évitant de la porter avec un jean, ce look casual chic par excellence qui, associé à un trench et des ballerines, est un peu devenu l'uniforme des Parisiennes et des New-Yorkaises. (Je me souviens avoir lu que c'est l'une des tenues préférées de Joanna, du blog A Cup of Jo). Ça tombe bien, j'ai depuis un an cette petite merveille de robe marinière que je ne vous avais pas encore montrée. La coupe patineuse est parfaite, le tissu épais juste comme il faut, et j'adore le décolleté dans le dos. Pour pimenter son côté sage et romantique, j'ai choisi de porter un perfecto et un rouge à lèvres bien foncé. Et j'ai complété par des ballerines, clin d’œil à la tenue "classique" dont je vous parlais au début. En parlant de clin d’œil, j'adore l'ambiance orageuse dans laquelle s'est déroulée la séance photos. Avec ce ciel gris ardoise, on se serait cru en Bretagne. Avouez que pour un challenge dédié à un vêtement qui est né là-bas, c'est de circonstance !

Un mot d'ailleurs à propos des photos : elles ont été prises par mon amoureux, que je remercie et que j'embrasse au passage !

OOTD Fashion Blogger Blogueuse mode French Curves Eff Your Beauty Standards Robe mariniere La Redoute Perfecto Rock Etam Ballerines Eram Ciel orageux Orage Bretagne Provence
Au début de la séance, j'étais un peu crispée... Nouveau photographe, tout ça...
Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...