samedi 30 août 2014

Les Trésors de la blogo 2014 semaine #34

Le look boyish/marin de la semaine : je craque complètement pour le nouveau look de la Fabrique de mode. Le mélange casual de la salopette en jean et du t-shirt blanc avec ancres marines me plaît énormément, et que dire du foulard Union Jack et du sac JPG ? La perfection, tout simplement !

La fabrique de mode - Vent d'ouest
The boyish/nautical outfit of the week: I'm absolutely in love with la Fabrique de mode's latest outfit. The denim jumpsuit, the white tank top with navy blue anchors, the Union Jack scarf, the striped JPG bag... perfection!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Les petits bonheurs de ma semaine #16

1. Samedi : j'ai fait un peu de shopping chez Maisons du Monde : de nouveaux sets de table, de jolies serviettes en papier et surtout un beau sous-main pour mon bureau, depuis le temps que j'en cherchais un !
2. Dimanche : j'ai photographié nos alliances pour illustrer la discussion très importante que j'ai eue avec le sexy quadra et dont je vous ai parlée dans le billet intitulé "Lâcher-prise".
3. Lundi : il fait froid, c'est quasiment l'automne, vite une tisane !
4. Mardi : dans la série "il n'y a plus de saison, ma bonne dame !", je demande les chaussettes en été. Un peu de couleurs et de gaieté, quand même !
5. Mercredi : il a plu quasiment toute la journée. C'est l'occasion de vous montrer mon joli parapluie...
6 et 7. Jeudi : selfie et tarte d'anniversaire. Je n'avais pas 34 bougies, alors je me suis amusée avec les vieilles décorations des enfants ! Pour l'occasion, je portais le look "Une touche de blanc".
8. Le cadeau d'Armalite : de magnifiques cartes japonaises illustrées par des chouettes !

Et vous, cette semaine, c'était comment ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 29 août 2014

[Défi Look] Une touche de blanc

C'est le grand retour du défi look, ce challenge mode initié par Jessou et repris par Gribouillie ! Ce mois-ci, le thème était "une touche de blanc", et ça tombe bien, le blanc j'adore ça ! J'ai eu l'idée d'associer ce pull Naf Naf avec cette maxi-dress H&M, car il n'y a pas, j'ai beau adorer cet imprimé, j'aime de moins en moins la forme bustier, je ne trouve pas ça joli du tout par rapport à la forme de mes épaules. (Que voulez-vous, à chacune ses complexes !) Porter un pull par-dessus cette robe est donc un bon compromis, déjà parce qu'il fait plutôt frais en Bretagne depuis quelques jours, et que le décolleté en pointe met en valeur les smocks et les liens de la robe. Côté bijoux, je vous montre enfin mon coup de cœur de l'été, ces boucles d'oreilles ananas auxquelles je n'ai pas pu résister quand Poupée Rousse a sorti sa nouvelle collection il y a quelques mois ! (Maintenant, j'attends avec impatience sa collection automne-hiver qui sortira le 1er septembre. Avis aux amatrices...) Petite confidence, ces photos datent de samedi dernier mais ce look me plaît tellement que c'est celui que j'ai choisi hier pour ma soirée d'anniversaire ! A ce sujet, un grand merci pour vos petits mots sur les différents réseaux sociaux, ça m'a fait super chaud au cœur ! 

Pull Sweater Naf Naf Maxi-Dress H&M Boucles d'oreilles Earrings Poupée Rousse
Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 27 août 2014

J'ai adoré True Detective, mais...


True Detective est une série remarquable, tant par la qualité de son écriture que le talent de ses interprètes ou la maîtrise de son réalisateur. Elle est aussi remarquablement déprimante, car elle offre une vision très noire de l'humanité dans son ensemble. Prenez les deux héros par exemple. L'un est un ex-flic des stups qui ne se remet pas du drame qui a brisé sa vie ; il tient donc des discours nihilistes à vous donner envie de vous jeter par la fenêtre. L'autre est l'image même du bon père de famille en pleine crise de la quarantaine qui a "légèrement" tendance à péter les plombs quand les choses échappent à son contrôle. Forcément, quand le premier, Rust Cohle, débarque à la Criminelle et doit faire équipe avec le second, Marty Hart, ça va faire des étincelles. Surtout qu'ils vont très vite se retrouver confrontés à un meurtre rituel qui pourrait bien n'être qu'un élément parmi une longue série de crimes odieux...


On aurait pu craindre, avec un pitch pareil, une série qui cumule les poncifs du genre. Mais elle évite habilement ce piège grâce à des personnages extrêmement fouillés, des dialogues ciselés et une construction ambitieuse. L'enquête se déroule sur quinze ans, avec de nombreux allers-retours entre les différentes périodes de l'intrigue, à savoir 1995 (la rencontre de Rust et Marty et la découverte du premier cadavre), 2002 (un point de rupture pour les deux protagonistes) et 2012 (le présent). J'ai toujours aimé les récits non-linéaires, cela permet de faire grimper la tension en nous montrant où on va. Par exemple, on sait d'entrée qu'en 2012 Rust est une épave et Marty, plus propre sur lui en apparence, ne vaut guère mieux sur le plan psychologique. Que s'est-il donc passé pour qu'ils en arrivent là ? Cela dit, on nous indique la direction (descente aux enfers droit devant) sans pour autant nous dévoiler le pot aux roses (l'identité du tueur). C'est malin parce qu'on a d'autant plus envie de connaître le fin mot de l'histoire.
Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 26 août 2014

Lâcher-prise


C'est l'heure d'un petit bilan d'avant vacances. Car oui, à l'heure où certains se préparent pour la rentrée, nous venons de réserver nos vacances en amoureux. Nous avons finalement renoncé à Londres au profit d'un séjour dans le Sud-Ouest, une région qui nous plaît particulièrement. A nous les châteaux cathares, les Pyrénées et, si tout va bien, une journée en Espagne - ce sera une première pour moi. Je ne sais pas encore si l'été jouera les prolongations ou si ce seront des vacances plus automnales, mais j'aime assez l'idée de bousculer le calendrier et de partir ainsi dix jours après la rentrée des classes. Pendant que nos loulous seront sagement (ou pas) penchés sur leurs manuels scolaires, nous ferons l'école buissonnière. Je rêve de paysages grandioses et de soleil, mais aussi de lecture et de farniente. J'espère juste ne pas avoir à emmener du travail avec moi, je mets les bouchées doubles pour pouvoir partir tranquille... J'ai même hésité à les annuler, ces vacances, mais ça n'aurait pas été une bonne idée. Le sexy quadra et moi avons besoin de nous retrouver car les derniers mois ont été compliqués. 
Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 25 août 2014

[French Curves] Beach Party (English Version)


(Version française disponible ici.)

I don't really know what happened but I think I had another break-through in my life-long struggle with my body image. Suddenly putting on a bathing suit isn't so daunting anymore. I'm not the sexiest girl in the world when I wear a bikini and I never will be. But that's OK. What matters most is that I have come to terms with the fact I'll never be as sexy as I wish I was. What other people think of me, the way they look at me, it has an impact, of course, be it in a positive or in a negative way. But ever since I've started to make peace with my body and the way it looks, I'm constantly reminded that the most important outlook is my own. I am my worst critic. I don't think other people hurled as much insults at me as I hurled at myself. I came to understand I needed to change the vision I had of myself. I needed to stop being my own worst enemy. Through all the outfit pictures on this blog, I got to know my body better, I got to see it, not just in a mirror, but from another perspective, almost as if it belonged to someone else. The pictures establish a distance that allows me to look at it in a not so critical way and discover things I actually like. That's why I put on my bathing suits and asked my husband to take pictures. (He happily obliged.) I won't publish the pictures, although I could have done so for this new French Curves challenge, which was all about having fun at the beach. I neither feel the need nor the desire to post these pictures. I won't call that modesty, because I'm a fashion blogger after all, but I don't feel like exposing myself to such an extent. And I don't think I need to. This blog, all these photoshoots week after week, are really helpful when it comes to accepting myself and my image. I feel so much better in my own skin and I'm starting to really pinpoint my own style. But when it comes to bikinis, acceptance came another way, outside of the blog. I don't really know why, but suddenly I understood that the only thing that truly mattered was having a good time. I stopped caring about what other people might think of me and I started focusing on the way I felt. It is so good to jump in the sea with my kids, to play with them among the waves, to swim with them. (Although bikinis might not be the best idea for such play time. Regular old bathing suits are preferable if you're looking to avoid a possible wardrobe malfunction!) The other day at the beach, I had a wonderful time. When I came out of the water, I loved putting on a beautiful tunic and a nice hat. I don't know if I was sexy. Objectively it's hard to know. Can anyone be objective about the way you look? But I did feel sexy taking a walk on that beach in that outfit. And suddenly it was all that mattered. The way I felt. Maybe I was sexy, maybe I wasn't. Who cares? But I felt sexy and that was great. I didn't wonder whether people were looking at me. I didn't try to lower my tunic to cover my ass a bit more. I just relished the fact that, in that outfit, I felt good. I liked the way I looked. And truly that was the only thing that mattered.
Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 24 août 2014

Les Trésors de la blogo 2014 semaine #33

Le look marin de la semaine : une fois n'est pas coutume, c'est sur une jupe et non sur un top que j'ai craqué cette fois ! Le look de Pauline est top, tout simplement !

Pauline Fashion Blog - Stripes
The nautical outfit of the week: this time, I fell for a striped skirt instead of a striped shirt. How gorgeous is Pauline's look?

Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...