mardi 26 juillet 2016

[En ce moment] juillet 2016


Je lis. Beaucoup ! J'ai terminé le dernier Deborah Harkness, qu'il faut d'ailleurs que je chronique, j'ai lu deux ou trois numéros de Happinez, une romance (Passion, de Sierra Simone) et je me suis enfin plongée dans The Art of Asking, d'Amanda Palmer. Je vous en reparle très vite !

J’écoute. Amanda Palmer, étonnamment. Jusqu'ici, sa musique me laissait de marbre. Mais j'apprécie énormément la personne que je découvre à travers son livre et les réseaux sociaux. Du coup, je me suis de nouveau penchée sur sa discographie. L'album qu'elle vient de sortir avec son père est très beau, et j'aime beaucoup aussi "Amanda Palmer Goes Down Under". Petit à petit, je crois que je vais me laisser convaincre. Sinon, mon coup de cœur du moment, c'est Michael Kiwanuka, avec son album "Love&Hate", et notamment ce titre sublime :


Je mange. Beaucoup trop de crudités (a priori ce n'est pas bon pour le système digestif et les intestins), mais je ne peux pas m'en empêcher, c'est ce qui me fait envie en ce moment ! Un objectif pour le mois prochain : reprendre, sérieusement, le challenge #letscookourbooks, ça me manque !

Je travaille. Au milieu des super-héros, comme c'était déjà le cas en juin. Encore une trad marathon, mais je vais faire une pause de dix jours en août.
Rendez-vous sur Hellocoton !

samedi 23 juillet 2016

Les petits bonheurs de juillet 2016 semaines #2 et #3

Ça y est, le marathon de l'été a commencé. Le programme va être chargé cette année, entre activités en famille, escapades en amoureux, sorties entre ami-e-s et allers-retours en Bretagne. (Oui, allers-retours au pluriel, car j'y ai passé quatre jours la semaine dernière et j'y retourne en août !) Et encore, je ne vous parle même pas de mon planning de boulot, plus intense que jamais. Mais je devrais réussir à préserver mes vacances avec les loulous, c'est déjà ça ! Allez, c'est parti pour un petit tour d'horizon des quinze derniers jours !

Samedi 9, après une journée studieuse, je vais passer la soirée à Avignon avec une amie. Le festival bat son plein, et nous tournons pendant une demi-heure avant de réussir à trouver une place à l'extérieur des remparts. Mais qu'est-ce que j'aime cette ville, ses rues étroites et ses monuments chargés d'histoire ! Devant l'opéra, un chanteur néo-zélandais fait son show façon homme-orchestre. Le palais des papes brille de mille feux. De nombreux comédiens donnent de leur personne pour promouvoir leur spectacle, et mille et une affiches ornent les murs. J'adore cette énergie bouillonnante et créative !

Avignon Clocher des Augustins Provence Pensée positive Gratitude Journal Positive Thinking Little Things Count Your Blessings
Le clocher des Augustins vu depuis la place des Carmes
Dimanche 10, c'est la finale de l'Euro. Je n'en ai absolument rien à faire mais, comme on vit tous les fenêtres ouvertes à cause de la chaleur, je "profite" du match comme si j'étais devant ma télé. Je poste un certain nombre de statuts mi-agacés mi-humoristiques sur Facebook et je reçois le soutien de ceux de mes ami-e-s qui, comme moi, n'en peuvent plus du foot. Vers 22h, ne supportant plus le comportement hystérique du gamin d'à côté, je finis par lâcher l'affaire et je pars me promener. Sous les étoiles, j'écoute les grillons et les grenouilles en observant le ballet des chauve-souris, et je me sens merveilleusement bien. Hélas, quand je rentre au bout d'une heure, les joueurs n'ont toujours pas réussi à trouver le chemin des buts. Bon, OK, les gars, il paraît qu'il faut faire durer le plaisir, mais pas toujours, hein.
Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 19 juillet 2016

[French Curves] Minimalisme

Challenge French Curves Eff Your Beauty Standards Fashion Blogger Self-love OOTD Minnetonka La Redoute H&M Stradivarius

Avant toute chose, j'aimerais profiter de ce billet pour vous inviter à visiter Gaëlle Prudencio, le nouveau site éponyme de la créatrice du challenge French Curves. Gaëlle est une personne que j'aime beaucoup, une femme formidable, une battante, qui fait beaucoup pour la mode grandes tailles en France, certes, mais qui a aussi partagé avec ses lectrices, avec courage et pudeur, le difficile chemin qu'elle a parcouru pour se réconcilier avec elle-même et apprendre à s'aimer. Son parcours m'a touchée, et je ne peux que saluer sa métamorphose et sa renaissance. Elle nous revient aujourd'hui avec un site tout neuf, des looks à tomber par terre et un discours résolument positif qui fait du bien. Franchement, Gaëlle, je suis impressionnée par ta créativité et ton énergie et je te souhaite beaucoup de succès parce que tu le mérites !

Pour en revenir au challenge, je dois dire que, pour la première fois depuis 4 mois, le thème m'a donné du fil à retordre. Sur le papier, le minimalisme m'attire. J'aime l'idée d'avoir un maximum d'impact avec un look réduit au minimum : des vêtements structurés, des lignes droites, un style épuré et peu ou pas d'accessoires. Seulement, ce n'est pas DU TOUT mon truc, en tout cas pas en ce moment. C'est l'été, je suis à fond dans ma période bohème, maxi-dresses et jupes longues à foison, grandes boucles d'oreilles, foulards, dentelle... Pour la sobriété (que j'associe au minimalisme), on repassera. 
Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 10 juillet 2016

Les petits bonheurs de juillet 2016 semaine #1

Samedi 2, je savoure à fond les quelques jours de congé dont je profite entre mes deux traductions. Pour une fois, le retard pris par les éditeurs américains ne me gêne pas, j'avais besoin de souffler après ces deux mois et demi de boulot intense pendant lesquels j'ai presque oublié la notion de "week-end". Je passe l'après-midi avec une amie, je me balade le soir à la fraîche (si, si, 25°, c'est toujours plus frais que 30 !) et je continue à regarder The Good Wife, en notant une petite baisse de régime au milieu de la dernière saison. Euh, les gars, ce serait dommage de se planter sur les tout derniers épisodes quand même !

Provence Petits Bonheurs Count Your Blessings Little Things Fleurs sauvages Pensée positive Positive Thinking Gratitude Journal

Dimanche 3, mon chéri vient me chercher, aujourd'hui, nous allons assister aux 40 ans d'un de ses copains musiciens. La fête a lieu dans une superbe propriété avec piscine, et un jardin qu'on croirait sorti d'un magazine de déco, avec tonnelle, bougies et sièges super confortables. Forcément, je suis sous le charme, même si ça ne me fait plus rêver. (Je suis très bien dans ma petite maison de village, surtout si ça me permet de me payer plein de voyages - la priorité du moment.) Je fais plein de belles rencontres, j'ai une discussion passionnante sur le développement personnel, la communication et la PNL, et je goûte à un plat indien (des pommes de terre à la coriandre) à tomber par terre !

Lundi 4, c'est parti pour trois jours en tête à tête avec mon amoureux. C'est vraiment bon de ne rien faire après avoir stressé pendant un mois sur ma deadline. (Ce qui ne m'empêche pas de vérifier régulièrement mon téléphone pour voir si ma prochaine trad est arrivée - on ne se refait pas !) "Je ne fais jamais la sieste, je mets trop longtemps à m'endormir, ça me saoule." 45 minutes plus tard, les cheveux en bataille et la marque de l'oreiller sur la joue, je suis beaucoup moins crédible... 
Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 7 juillet 2016

Les petits bonheurs de juin 2016 semaine #5

Samedi 25, les enfants passent la journée chez leur père, ce qui me permet de m'installer en bas, dans la pièce la plus fraîche de la maison, pour travailler au calme sans (trop) souffrir de la chaleur. (Oui, je sais, on n'est jamais content !) Pour me récompenser d'une journée de travail bien remplie, le soir, j'enchaîne 4 épisodes de The Good Wife (et je n'arrête pas de me dire que cette série va terriblement me manquer.)

Petits bonheurs Pensée positive Small Blessings Make it Count Gratitude Journal Provence Laurier Laurel
J'adore la Provence au mois de juin et cette profusion de lauriers en fleur...
Dimanche 26, je réussis à trouver une place à l'ombre pour regarder le spectacle de l'école. Comme toujours, j'adore voir mes loulous chanter et danser. (Ne surtout pas penser qu'il s'agit du dernier spectacle de Typhaine à l'école primaire...) Je passe une heure avec eux à la kermesse, puis je les laisse en compagnie de leurs copains et je retourne bosser. Les deadlines n'attendent pas ! Mon chéri nous rejoint pour une soirée pizza improvisée, et on passe de super moments tous les quatre, entre deux passages à la kermesse qui, chez nous, se finit vers 23h. (On comprend pourquoi il y a très peu d'élèves présents le lendemain à l'école...)

Lundi 27, parce que je suis une mauvaise mère très occupée, j'envoie mes enfants à l'école. Cette traduction ne va pas se finir toute seule, et j'aimerais avoir un minimum de temps pour la relire avant de l'envoyer à mon éditrice ! Il faut croire que la motivation est au rendez-vous parce que j'arrive à la terminer dans la journée. Du coup, j'ai bien mérité de regarder le dernier épisode de la saison 6 de Game of Thrones. Quel final, les amis ! Je crois bien que j'ai arrêté de respirer pendant les 20 premières minutes. Les images, la musique, le montage, c'est juste parfait. Et puis, c'est quand même émouvant d'obtenir enfin la réponse à des questions qu'en tant que lectrice, je me pose depuis presque 20 ans ! (J'ai commencé à lire Le Trône de Fer en 1999, ça ne nous rajeunit pas, tout ça...)

Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 27 juin 2016

Les petits bonheurs de juin 2016 semaines #3 et #4

Un jour, j'arrêterai de penser que je suis Wonderwoman et que je peux tout faire. (Spoiler alert : I'm not and I can't.) Je finis juin sur les genoux et le dos en vrac parce que je n'ai pas su prendre soin de moi pendant ces quatre semaines qui furent extrêmement intenses côté boulot. (Genre, j'ai attendu de ne presque plus pouvoir tenir assise avant de prendre rendez-vous pour mon dos. Evidemment, je me filerais des baffes, évidemment, ce n'est pas la première fois.) Cela étant, j'ai relevé le défi, je vais rendre ma trad jeudi en temps et en heure, et j'ai quand même profité de ce beau mois de juin où nous avons enfin vu arriver l'été. Petit récit en mots et en images ensoleillées !

Samedi 11, une belle journée en compagnie des enfants et de mon chéri. Toute la famille me demande ce qu'elle peut offrir à Kelian pour son anniversaire, mais je commence à ne plus savoir quoi répondre. Heureusement, Kelian tombe en admiration devant un skate-board à Décathlon. Et une idée de cadeau, une !

Dimanche 12, nous passons une superbe journée chez mon amoureux avec son colocataire et ses enfants. Mes loulous restent la plus grande partie de l'après-midi dans la piscine, et on les comprend ! "La vie est belle", me souffle mon chéri à l'oreille. Et c'est tellement vrai !

Lundi 13, une jolie séance photos mère-fille et un épisode de Game of Thrones viennent illuminer une journée presque entièrement consacrée à mon travail.

Mardi 14, le plaisir de porter une jolie robe et de tester un nouveau tatouage éphémère (made by Sioou, of course). J'aimerais bien me faire tatouer à nouveau en septembre, mais je n'ai pas encore d'idée définitive...

Tatouage éphémère Temporary Tattoo Plume Feather Sioou
Rendez-vous sur Hellocoton !

samedi 25 juin 2016

Ce que je pense du Brexit


Il s'en est passé des choses depuis mon dernier post, et non des moindres. Je pense bien évidemment au Brexit qui, depuis hier matin, alimente la quasi-totalité des conversations sur Facebook et semble plonger un grand nombre de mes ami-e-s dans une profonde angoisse. Personnellement, je n'en suis pas encore là. J'ai conscience, bien sûr, qu'il s'agit d'un coup de tonnerre, mais j'ose encore espérer que ça ne sera pas une si mauvaise chose. Oui, les Britanniques ont voté "Leave" à une très courte majorité pour de très mauvaises raisons qui avaient plus à voir avec la peur - la peur de l'autre, la peur de manquer, la peur de l'avenir - qu'avec le bon sens. Mais, soyons francs, si demain j'avais à répondre à la question : "Faut-il garder l'Europe ?", je serai extrêmement partagée. L'Europe est un idéal qui, sur le papier, me fait rêver. Je suis pour l'abolition des frontières, la monnaie unique et la collaboration entre les peuples. Mais déjà, rien que là, ça coince. Les Britanniques ne sont jamais passés à l'euro, et il semblerait qu'on ait bien du mal à se tendre la main - demandez aux Grecs. Quant à la tendre aux immigrants, n'y pensez même pas. Bref, entre les idéaux et la réalité, il y a un gouffre. Un gouffre que le cynisme politique est venu creuser encore un peu plus. Comme 90% des politiciens à l'heure actuelle, les dirigeants européens ne travaillent ni pour l'Union, ni pour ses pays membres, mais pour les grandes entreprises et la finance. La crise de 2008 était pourtant un signal d'alarme majeur prouvant que notre système économique ne fonctionne plus. Qu'a fait l'Europe ? Elle a élu à sa tête un adepte de l'évasion fiscale et imposé des politiques d'austérité qui ne comblent absolument pas la dette abyssale des pays concernés - mais, pendant ce temps-là, les 1% continuent de s'enrichir, merci pour eux. Cette Europe-là, je n'en veux pas. 

C'est pourquoi, même si encore une fois je déplore les vraies raisons qui ont poussé les Britanniques, et notamment les Anglais, à sortir de l'Europe (et je frémis en lisant leurs réactions au lendemain du vote), je ne peux m'empêcher de considérer tout cela avec beaucoup de curiosité et un certain optimisme. Je reste prudente parce que j'étais persuadée que Tsipras, en Grèce, réussirait à faire plier Juncker et Merkel, et je me suis trompée. Mais je me dis, à voir tous ces mouvements contestataires, quelle que soit leur origine, que nous sommes à l'aube de grands changements. Evidemment, ça peut basculer dans le bon sens comme dans le mauvais. Mais, pour répondre à certains de mes ami-e-s, Marine n'est pas encore présidente, Geert Wilders n'est pas encore premier ministre des Pays-Bas, et nous ne sommes pas encore en guerre les uns contre les autres. J'ajouterai même que le Royaume-Uni n'est pas encore sorti de l'Union et qu'il peut se passer bien des choses d'ici là. Juncker peut bien continuer à réagir avec son arrogance habituelle, m'est avis qu'il n'est pas au bout de ses surprises. A nous de continuer à court-circuiter les discours officiels - et les articles alarmistes et anxiogènes de certains médias qui ne savent vendre que du sensationnalisme - en faisant preuve de discernement et en privilégiant le dialogue. Parce que s'il y a une leçon à tirer de tout ça, c'est qu'il est urgent d'écouter les revendications des uns et des autres et d'expliquer, patiemment, pourquoi la tentation de l'extrême-droite n'a jamais été et ne sera jamais une solution. (Commençons par leur montrer comment les partisans du Brexit commencent déjà à revenir sur leurs promesses de campagne !)

Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...