jeudi 25 août 2016

Instantanés de la plage


Il y a mes enfants, la peau couleur caramel et les yeux qui pétillent, leurs cris aigus quand ils rentrent dans l'eau, et leur joie quand, après avoir apprivoisé le froid, ils sautent dans les vagues. 

Il y a ces petits bouts qui découvrent la mer. Les uns battent des pieds dans les bras de leurs parents, comme pour leur dire "plus vite, plus vite, à l'eau !" Les autres s'accrochent désespérément au cou de leur mère, collés à son ventre comme des bébés kangourous. "Surtout, me lâche pas, hein."

Il y a ces ados qui essaient leur planche de surf, "Regarde, c'est facile", et qui se prennent des gadins monumentaux mais qui se relèvent en riant de bon cœur. 

Il y a cette jeune femme que son copain, par jeu, fait tomber sur le sable. Il refuse de l'aider à se relever. Boudeuse, elle reste assise sans bouger jusqu'à ce qu'il cède et revienne la chercher quelques minutes plus tard. 

Il y a mon père, notre complicité et nos grandes balades sur la plage pendant que les loulous font des châteaux de sable. 

Il y a ce ballon qui roule dans l'eau à nos pieds et que l'on renvoie dans les vagues au milieu du groupe d'amis qui joue au volley. 

Il y a ce couple, elle en chaise roulante et lui qui la prend dans ses bras avec une infinie tendresse. Elle a l'air absente, comme repliée à l'intérieur d'elle-même. Il lui parle comme si de rien n'était, avec des gestes plein d'amour et de sollicitude. 

Il n'y a pas le camion qui vend des glaces et des boissons, alors qu'il est toujours là en hiver - allez comprendre. 

Il y a les mouettes qui plongent en piqué pour attraper des poissons derrière les baigneurs.

Il y a les voiles rouges de la Pauline qui vogue au large. 

Et puis il y a moi, les cheveux bouclés par le sel et le soleil et le cœur dilaté par l'amour. Tour à tour témoin et actrice de ces petites scènes de vie, j'observe le monde derrière mes lunettes de soleil et je me dis que je n'ai jamais autant aimé les gens.

Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 16 août 2016

Voilà, c'est fini...


Vous l'aurez peut-être remarqué, aujourd'hui nous sommes le 16, et pourtant je ne publie de pas de look dans le cadre du challenge French Curves. C'est parce que, pour moi, l'aventure s'arrête là. J'ai longuement hésité, car ce challenge m'a énormément apporté, et notamment de très belles rencontres. Mais je n'ai plus ni l'énergie ni la motivation pour continuer, car j'ai envie de me consacrer à d'autres projets. J'ai adoré parler de mode pendant quatre ans et demi et partager mes tenues du jour avec vous, mais il est temps de passer à autre chose maintenant. Au Fil d'Isa va donc évoluer. Je ne sais pas encore très bien comment. J'ai toujours envie de partager mes coups de cœur et mes découvertes avec vous, donc le côté lifestyle restera très présent. Et j'ai plus que jamais envie et besoin d'écrire des billets d'humeur axés sur le développement personnel. Ce qui est sûr, c'est qu'une page se tourne. Mais je suis certaine qu'ensemble, nous allons en remplir beaucoup d'autres...

A très vite !

Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 14 août 2016

[Découverte] Loca Loca, It's time for Shakira


Il y a quinze jours, je suis donc allée voir "Loca, Loca", un spectacle rendant hommage à Shakira. A la base, je venais surtout voir mon chéri, qui fait partie des musiciens de la troupe, mais j'avais aussi très envie de découvrir ce show qui, d'après sa bande-annonce, promettait de nous en mettre plein la vue. Et, très franchement, j'ai adoré. D'abord parce que, à mon grand étonnement, je connais bien plus de chansons de Shakira que je ne le pensais (au point d'en avoir rajouté plein dans ma playlist après le concert) et ensuite parce qu'il s'agit d'un vrai spectacle avec des tableaux dansés de toute beauté. Je vous le disais dans ce billet, j'ai particulièrement aimé celui avec des éventails et des voiles, mais toutes les danses sont parfaites, sensuelles et sexy à souhait. Elles mettent très bien en valeur la voix, la beauté et l'énergie d'Amandine, la chanteuse, dont le timbre rauque évoque à merveille l'artiste colombienne.
Rendez-vous sur Hellocoton !

samedi 13 août 2016

Les petits bonheurs d'août 2016 semaine #2

Samedi 6, c'est bien beau de faire la grasse matinée et de se faire tout plein de câlins au réveil, mais heureusement que mon téléphone me rappelle que j'ai une heure de conduite, parce que sinon je crois que je l'aurais complètement zappée !!! Je reprends donc le volant après six mois d'interruption et ça n'est, forcément, pas très brillant. Cependant, je suis contente de retrouver ma toute première monitrice, qui rentre tout juste de son congé maternité, et je suis ravie de constater que le courant passe toujours aussi bien entre nous. Après m'avoir interrogée sur mes deux échecs au permis, elle me prévient : des créneaux, je vais en bouffer jusqu'à ce que je les réussisse ! J'avoue, sur le moment, je suis un peu découragée. Et puis, en rentrant chez moi, je me dis que je n'ai pas le droit de baisser les bras. Je suis prête à relever le défi et à faire autant de manœuvres que nécessaire (avec ma monitrice et avec les ami-e-s qui me l'ont proposé). Je l'aurai ce permis, je l'aurai !

Gratitude Journal Positive Thinking Pensée positive Self-love Self-care Provence Sunset Coucher de soleil provençal
La roue à aube avec les derniers rayons de l'heure dorée... 
Dimanche 7, je consacre ma journée aux livres, entre celui que je traduis et le bouquin d'Amanda Palmer qui continue de m'inspirer énormément. Le soir, je m'accorde une petite pause, le temps d'aller me promener et de papoter avec une amie. En rentrant chez moi à minuit, je n'ai absolument pas envie de dormir. Je profite donc des températures un peu plus clémentes pour faire mon repassage jusqu'à deux heures du matin. (En journée, ça serait juste mission impossible !) Ce qui donne une discussion assez surréaliste avec mon chéri, qui vient de terminer son concert : pendant qu'il range son matériel et attend son ami batteur pour rentrer chez lui, je repasse et plie mes vêtements, et on s'envoie plein de petits mots d'amour. C'est quand même vachement cool d'avoir le même rythme de vie bohème !
Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 8 août 2016

Les petits bonheurs d'août 2016 semaine #1

Si j'ai tardé à publier les petits bonheurs cette fois-ci, c'est parce que la semaine a été compliquée, voire même parfois carrément éprouvante. Après avoir passé quinze jours à la maison, les enfants sont repartis chez leur père pour une nouvelle quinzaine. (C'est le rythme des vacances, qui nous permet de les emmener en Ardèche pour lui, en Bretagne pour moi.) Ils ont évidemment laissé un sacré vide, mais je me réjouis de les savoir en train de s'amuser avec leur père et leur grand-mère. De mon côté, j'ai beaucoup de travail et j'ai beaucoup culpabilisé de ne pas avoir assez de temps à leur consacrer. Heureusement, ça devrait aller mieux de ce côté-là pendant la dernière quinzaine d'août. Il faudra quand même que je bosse, mais ils pourront s'amuser avec leur cousin et leur grand-père pendant que je serais occupée, et nous irons à la plage tous les jours (si le temps breton le permet !) (Sans rire, la fraîcheur nous fera du bien, j'en peux plus de la chaleur et du mistral !) (Et je mets autant de parenthèses que je veux, d'abord !)

Je plaisante, je plaisante, mais j'étais d'humeur beaucoup moins légère la semaine dernière. J'avais bien senti fin juillet que de vieux démons me tiraillaient, alors j'ai profité de me retrouver seule pour aller explorer tout ça avec mes outils habituels : méditation, confidences à mon journal intime (vous pouvez être sûrs que si je n'écris pas ici, j'écris dans mon journal), tarot et astrologie. (Je publie, en collaboration avec une amie énergéticienne, un bulletin astrologique mensuel que vous pouvez retrouver ici si ça vous intéresse.) Au moins, je peux expliquer pourquoi je me suis de nouveau pris ma peur de l'engagement en pleine figure. Il n'empêche que je m'étais promis, quand j'ai rencontré mon chéri, que ce genre de peur ne serait pas un obstacle entre nous. Et même si je fais tout pour tenir cette promesse, ça n'est pas tous les jours facile. J'ai parfois l'impression d'être en mode auto-sabotage.
Rendez-vous sur Hellocoton !

samedi 30 juillet 2016

Les petits bonheurs de juillet 2016 semaine #4

Samedi 23, je passe la journée chez MAOC pour un stage de numérologie/art thérapie. Le matin, nous avons étudié la signification des nombres en nous concentrant sur les mois d'été (c'est un stage saisonnier), et l'après-midi nous avons peint un mandala. Je n'en menais pas large devant ma toile blanche, moi qui me suis toujours considérée nulle en peinture, mais, finalement, je me suis lâchée et j'ai adoré ça (surtout à partir du moment où j'ai cessé de réfléchir et je me suis laissée porter par l'inspiration). J'apprends à me dire que, l'important, ce n'est pas le résultat, c'est le processus, et le fait d'y prendre du plaisir. Et rien que ça, ça fait un bien fou. 

Gratitude Journal Little Things Count Your Blessings Pensée positive Positive Thinking Provence Mandala Art thérapie

Dimanche 24, je termine ma trad en cours en attendant l'arrivée de Kleo, de l'Anglais et de leur adorable puce. On a organisé ça à l'arrache la veille vers 22h, mais j'adore justement les plans qui se décident à la dernière minute ! On met en commun le contenu de nos frigos pour préparer un plat de pâtes accompagné d'une ratatouille, mais il fait si chaud qu'on ne touche même pas au délicieux gâteau chocolat-myrtilles apporté par Kleo. (Je vous rassure, on s'est rattrapé le soir, et il était divin !)
Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 26 juillet 2016

[En ce moment] juillet 2016


Je lis. Beaucoup ! J'ai terminé le dernier Deborah Harkness, qu'il faut d'ailleurs que je chronique, j'ai lu deux ou trois numéros de Happinez, une romance (Passion, de Sierra Simone) et je me suis enfin plongée dans The Art of Asking, d'Amanda Palmer. Je vous en reparle très vite !

J’écoute. Amanda Palmer, étonnamment. Jusqu'ici, sa musique me laissait de marbre. Mais j'apprécie énormément la personne que je découvre à travers son livre et les réseaux sociaux. Du coup, je me suis de nouveau penchée sur sa discographie. L'album qu'elle vient de sortir avec son père est très beau, et j'aime beaucoup aussi "Amanda Palmer Goes Down Under". Petit à petit, je crois que je vais me laisser convaincre. Sinon, mon coup de cœur du moment, c'est Michael Kiwanuka, avec son album "Love&Hate", et notamment ce titre sublime :


Je mange. Beaucoup trop de crudités (a priori ce n'est pas bon pour le système digestif et les intestins), mais je ne peux pas m'en empêcher, c'est ce qui me fait envie en ce moment ! Un objectif pour le mois prochain : reprendre, sérieusement, le challenge #letscookourbooks, ça me manque !

Je travaille. Au milieu des super-héros, comme c'était déjà le cas en juin. Encore une trad marathon, mais je vais faire une pause de dix jours en août.
Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...